Jumper T12 Plus, le test

13
3366

La gamme de radiocommandes de Jumper est enrichie d’un nouveau modèle, la T12 Plus. Elle vient donc s’ajouter à la T8SG (voir le test ici) et la T8SG Plus v2.0 (voir le test là). Elle partage avec elles les mêmes dimensions et la possibilité de l’associer à de nombreux appareils avec son module multiprotocole. En d’autres mots, cette radiocommande est capable de remplacer de nombreux autres modèles. Ce qui différencie la T12 Plus des autres ? Jumper a laissé de côté le firmware alternatif DeviationTX pour adopter OpenTX. De quoi séduire les possesseurs de radiocommandes FrSky, qui fonctionnent avec le même firmware. Notez que la T12 Plus nous a été donnée par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

La T12 Plus reprend exactement le même boitier plastique que ses grandes soeurs. Il mesure 15,8 x 15 x 5,8 cm, avec un petit écran monochrome de 1,7 pouce. Les deux joysticks sont à effet Hall, agrémentés par 4 interrupteurs à 3 positions et 2 inters à 2 positions, plus 2 molettes et un bouton on / off. Elle fait très plastique, en visuel autant qu’au toucher. Si vous êtes habitué à une radiocommande classique, elle surprend forcément par son étroitesse. Mais ce n’est qu’une question d’habitude : au bout de quelques vols, on oublie totalement qu’elle est beaucoup plus petite que les radiocommandes qu’elle peut remplacer ! Les joysticks sont accompagnés de trims.

Joysticks et écran

La T12 Plus est proposée en mode 2 (gaz à gauche) ou mode 1 (gaz à droite). Si vous devez faire la modification, c’est simple : il suffit d’ouvrir la radiocommande en retirant ses vis à l’arrière, retirer les vis qui maintiennent les joysticks, les inverser et inverser la position des 4 connecteurs. Dans les réglages, il faut encore indiquer mode 2, mode 1, mode 3 ou mode 4. L’écran LCD, en revanche, est petit, plus que celui de la Jumper T8SG. Il adopte le même format et la même quantité d’informations que celui de la Taranis QX 7, mais il est plus petit avec 4,5 cm de diagonale. A comparer aux 7,5 cm d’une QX 7 ou aux 6 cm d’une T8SG. Sur le dessus se trouve le connecteur miniUSB (à ne pas confondre avec du microUSB).

Alimentation

Sous l’appareil, c’est la trappe destinée à l’alimentation. Jumper fournit un rack pour 4 piles AA. A savoir : la T12 Plus est gourmande en énergie. Beaucoup plus que la T8SG, et vous allez vider des piles classiques en peu de temps, quelques séances de vol à peine. Le réflexe pour éviter la ruine consiste à utiliser des piles rechargeables. Le souci, c’est que la tension fournie est parfois insuffisante pour un fonctionnement correct de la radiocommande. La conséquence, et je l’ai expérimentée bien malgré moi, ce sont des pertes de liaison radio…

Notre conseil ?

Adoptez tout de suite une batterie Lipo 2S, car il suffit d’utiliser son port d’équilibrage à 3 broches pour la brancher sur la T12 Plus. Vous y gagnez en autonomie, et vous n’êtes plus à la merci d’une chute de tension. L’épaisseur de cette batterie ne doit pas dépasser 1,5 cm. En largeur, c’est 6 cm pour une profondeur de 5,5 cm. Le fond de la trappe est creusé de telle manière que vous puissiez utiliser une batterie de 7 cm de profondeur à condition que sa largeur ne dépasse pas 4 cm. A côté du connecteur d’alimentation se trouve la fente pour glisser une carte mémoire microSD (non fournie).

Fin du tour

La partie la plus importante de la T12 Plus… est absente de la radio ! C’est le module d’émission, qui est un trou béant à l’arrière de l’appareil. Le principe ? Vous pouvez y mettre le module de votre choix. Jumper vous simplifie la tâche en fournissant un bloc Jumper JP4N1 multiprotocole. Il vient s’enficher à l’arrière, avec son antenne qui dépasse légèrement. Mais la radio peut aussi accueillir d’autres modules, notamment les Crossfire de la Team BlackSheep. Voilà qui est très intéressant ! La T12 Plus pèse 409,5 grammes avec le module JP4N1, sans batterie. Une Lipo 2S 1000 mAh de Turnigy, de 58,1 grammes, fait passer l’ensemble à 467,6 grammes. A titre d’exemple, une Taranis QX 7 pèse 649 grammes, et une X9D pèse 788 grammes. Une Flysky i6S pèse 491 grammes.

Allumage

Pour allumer la T12 Plus, il faut une pression longue sur le bouton on / off pendant 2 secondes environ. L’écran s’allume, avec le rétro éclairage. Si vous êtes familier avec OpenTX, c’est-à-dire avec les radiocommandes de FrSky, vous ne serez pas dépaysé. Il faut simplement comprendre et mémoriser à quelles fonctions ont été associés les boutons de la radio, qui sont forcément agencés de manière différente de ceux des Taranis. Pour éteindre la radio, il faut une pression longue de 4 secondes environ, jusqu’à ce que le logo ZZZ apparaisse.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

13 COMMENTAIRES

  1. Elle sera aboutie avec un grand ecran couleur sur le haut du boitier; par ailleurs M.Blanford annonce que son FW ERSKY9X est maintenant porté sur la Horus, donc gere l’ecran couleur.

  2. Salut Fred et merci pour ce test pense tu que le module est assez stable pour remplacer un spektrum qui me sert sur des planeurs ou c’est une prise de risque ? Et ton ressenti sur les gimbals de la t12. Merci

  3. Excellent article comme d’habitude. Attention en page 1 il s’agit de module d’emission pas de réception 😉

  4. @ Fred : Je n’ai pas eu de souci de stabilité ni de pertes de liaison en usage Spektrum avec un UMX Timber. Mais ça ne constitue pas une preuve du bon fonctionnement qqsoient les conditions…
    J’aime bien le ressenti et la précision des joysticks, et je suis maintenant plus à l’aise sur une T8SG Plus ou la T12 Plus qu’avec mes autres radios de marque. Mais là, c’est comme des lunettes FPV, difficile de juger sans essayer.

  5. @ michel PAPON : Oui. Mais d’un autre côté, un écran couleur et plus grand consomme plus et coûte plus cher.
    Pour ma part, je préfère rester avec un petit écran noir et blanc, surtout que ce type d’écran se lit parfaitement par forte luminosité, alors que les écrans couleur ont besoin de pousser le rétroéclairage à fond.

  6. Il existe des écran couleurs transflectifs, plus il y a de soleil et mieux c’est ! Je pige pas pourquoi c’est pas plus répandu que ça sur nos radios !?

  7. Bonjour,
    Je débute dans le monde des radiocommandes programmables et je pense acheter une jumper (Noël approchant…)pour profiter de la compatibilité avec la multitude de protocoles disponibles. J’ai actuellement une flysky fs-i6 et une tiny x8 flashé en frsky d16 mais devoir switcher de l’une à l’autre en fonction du quad c’est pas l’idéal. J’hésite entre une t8sg v2 plus et cette t12 plus. J’ai lu que open tx était plus difficile à prendre en main pour des débutants que déviation tx d’où mon hésitation. Qu’en pensez-vous ?
    Sinon super review comme d’hab !

  8. @ aiRVB : Les écrans transflectifs ont eu leur heure de gloire avec les premiers PDA / smartphones il y a une dizaine d’années. L’une des raisons de leur échec, c’est qu’ils sont peu chers pour des écran monochromes, et beaucoup trop chers pour de la couleur. Or l’industrie du mobile, celle qui fait baisser le prix par le volume, a privilégié la couleur…

  9. Sais tu si on peut l’utiliser en mode ecolage avec un X9D ? Le protocole (openTX) est presque le même, mais je voulais être sûr avant un achat !
    Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.