Jumper T12 Plus, le test

17
11333

Configuration

La première étape consiste à utiliser une carte microSD pour configurer entièrement la T12 Plus. Pointez votre navigateur sur http://open-tx.org, sur la dernière version de OpenTX (2.2.2 dans mon cas), descendez sur cette page jusqu’au lien SDCard content et téléchargez la dernière version en date d’opentx-x7 (0018 dans mon cas). Dézippez l’archive et copiez la sur la carte mémoire que vous insérez dans la radiocommande. Au prochain allumage, la radiocommande aura gagné le support des voix ! Mais ce sera l’occasion, aussi, de constater que le haut-parleur de la T12 Plus est de qualité très médiocre.

Réglages de la radiocommande

Pour y accéder, faites une pression longue sur le bouton gauche du pavé de droite. Vous aboutissez au premier écran de configuration, sur les 9 disponibles. Pour faire défiler les options de l’écran, appuyez sur les boutons bas et haut du pavé de droite. La touche Enter (celle du haut sur le pavé de gauche) permet de choisir un réglage à modifier. On trouve sur le premier écran des outils comme le choix du volume sonore, la durée du rétro éclairage et de l’extinction automatique, la tension d’alerte de batterie faible, etc. Pour passer à l’écran de réglage suivant, appuyez sur la touche droite du pavé de droite.

Réglages de la radiocommande, suite

Là se trouvent les répertoires de votre carte microSD. C’est l’endroit où vous pourrez accéder aux scripts LUA. Pour les autres fonctions disponibles sur les écrans suivants, il faudra vous plonger dans la documentation d’OpenTX si vous n’êtes pas familier avec son interface. L’écran 5 montre que ce firmware est celui de la Taranis QX 7. Pensez aussi à calibrer les joysticks, les interrupteurs et les molettes, au moins une fois, avant de décoller avec un appareil.

Les profils…

Pour accéder aux profils, il faut une pression courte sur le bouton gauche du pavé droit. Par défaut, la liste est vide. Vous pouvez créer vous-même un profil avion, aile ou multirotor. Ou, plus simple, utiliser un profil générique que vous copiez sur la carte mémoire microSD (celui-ci par exemple). Si vous disposez de plusieurs appareils, faites simplement une copie du profil générique et adaptez-la au protocole radio. La touche droite du pavé droite permet de passer en revue les 13 pages de réglages d’un profil. Ce sont exactement les mêmes que sur une Taranis QX 7.

La carte mémoire

La microSD à insérer dans la radiocommande est indispensable pour profiter des sons et réaliser des sauvegardes des profils de vos modèles. Pour accéder à son contenu, vous pouvez retirer la carte et la lire dans un ordinateur de bureau. Une autre solution consiste à la laisser dans la radiocommande. Branchez simplement un câble USB-miniUSB. Vous aurez le choix entre un usage en simulateur de vol, et l’accès au contenu de la carte microSD. Si vous choisissez cette option, 2 unités amovibles vont « monter » sur votre ordinateur, l’une d’elles montrant le contenu de la microSD. Notez qu’elle met parfois un peu plus de temps à apparaître.

Interface intuitive ?

Le firmware OpenTX semble d’une complexité sans limites pour certains, pour d’autres c’est un vrai bonheur permettant des réglages précis et des outils de programmation. L’appréciation de l’interface de la T12 Plus est donc principalement liée à votre maîtrise d’OpenTX. Si vous êtes débutant, mieux vaut vous faire épauler dans les étapes de découverte par un utilisateur aguerri pour ne pas y perdre trop de temps. A noter que YouTube regorge de tutos dédiés à la Taranis QX 7, qui sont pour la plupart compatibles avec la T12 Plus.

La gestion des protocoles

Sur la T12, le réglage Internal RF reste toujours sur OFF puisqu’il n’y a aucun module à l’intérieur de la radiocommande. Si vous avez installé le module JP4N1 de Jumper, il faut choisir l’option MULT pour le External RF. Ensuite, à vous d’indiquer quel protocole vous souhaitez utiliser. La liste est longue ! Sachez que vous pouvez converser avec un récepteur FrSky, Flysky, DSMX, DSM2… Mais aussi des protocoles que l’on trouve sur de petits appareils, comme ceux de Hubsan, Cheerson, MJX, etc. Avec un module Crossfire de TBS, vous choisissez l’option CRSF… et ça fonctionne ! L’appairage (Bind) s’effectue de manière logicielle, dans les menus d’OpenTX. Vous n’avez pas besoin de pianoter à l’arrière du module JP4N1.

En pratique ?

La prise en main de la T12 est déroutante pendant les premiers vols quand on est habitué à une radiocommande plus imposante. Mais on s’y fait vite, très vite même. Et là, on apprécie le faible volume qui permet de la balader beaucoup plus facilement. Parfait pour accompagner un Tiny Whoop dans les pauses déjeuner. Mais avec son module multiprotocole, elle permet aussi de voler avec un racer beaucoup plus imposant, ou un avion, ou une aile.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

17 COMMENTAIRES

  1. Elle sera aboutie avec un grand ecran couleur sur le haut du boitier; par ailleurs M.Blanford annonce que son FW ERSKY9X est maintenant porté sur la Horus, donc gere l’ecran couleur.

  2. Salut Fred et merci pour ce test pense tu que le module est assez stable pour remplacer un spektrum qui me sert sur des planeurs ou c’est une prise de risque ? Et ton ressenti sur les gimbals de la t12. Merci

  3. Excellent article comme d’habitude. Attention en page 1 il s’agit de module d’emission pas de réception 😉

  4. @ Fred : Je n’ai pas eu de souci de stabilité ni de pertes de liaison en usage Spektrum avec un UMX Timber. Mais ça ne constitue pas une preuve du bon fonctionnement qqsoient les conditions…
    J’aime bien le ressenti et la précision des joysticks, et je suis maintenant plus à l’aise sur une T8SG Plus ou la T12 Plus qu’avec mes autres radios de marque. Mais là, c’est comme des lunettes FPV, difficile de juger sans essayer.

  5. @ michel PAPON : Oui. Mais d’un autre côté, un écran couleur et plus grand consomme plus et coûte plus cher.
    Pour ma part, je préfère rester avec un petit écran noir et blanc, surtout que ce type d’écran se lit parfaitement par forte luminosité, alors que les écrans couleur ont besoin de pousser le rétroéclairage à fond.

  6. Il existe des écran couleurs transflectifs, plus il y a de soleil et mieux c’est ! Je pige pas pourquoi c’est pas plus répandu que ça sur nos radios !?

  7. Bonjour,
    Je débute dans le monde des radiocommandes programmables et je pense acheter une jumper (Noël approchant…)pour profiter de la compatibilité avec la multitude de protocoles disponibles. J’ai actuellement une flysky fs-i6 et une tiny x8 flashé en frsky d16 mais devoir switcher de l’une à l’autre en fonction du quad c’est pas l’idéal. J’hésite entre une t8sg v2 plus et cette t12 plus. J’ai lu que open tx était plus difficile à prendre en main pour des débutants que déviation tx d’où mon hésitation. Qu’en pensez-vous ?
    Sinon super review comme d’hab !

  8. @ aiRVB : Les écrans transflectifs ont eu leur heure de gloire avec les premiers PDA / smartphones il y a une dizaine d’années. L’une des raisons de leur échec, c’est qu’ils sont peu chers pour des écran monochromes, et beaucoup trop chers pour de la couleur. Or l’industrie du mobile, celle qui fait baisser le prix par le volume, a privilégié la couleur…

  9. Sais tu si on peut l’utiliser en mode ecolage avec un X9D ? Le protocole (openTX) est presque le même, mais je voulais être sûr avant un achat !
    Merci !

  10. Bonjour,
    J’ai une taranis x9d en EU-LBT. Peut-on mettre cette radio également en EU-LBT, comme cela est possible avec la x9d ?

  11. Merci pour la remarque en rouge concernant les t12 PLus .. au départ mon module ne s’allumait pas … mal inséré ? Toujours est-il que j’ai tordu les pin du tx .. réinséré le module .. au départ pas de clic comme quoi le module était bien inséré .. puis ok en insistant et miracle le module s’est allumé ( je ne vais utiliser la TX que pour des RX TBS )

  12. Bonjour
    Actuellement j’ai une T8SG plus avec firmware Deviation.
    J’ai reçu aujourd’hui une T12 avec OPENTX alors que le mois dernier j’en ai reçu 2 avec Déviation (Club modélisme naval).
    Peut-on remplacer OPENTX par déviation, qui est beaucoup plus simple en programmation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.