Helsel Gladius Mini, le test

9
3210

Les points forts ? (suite)

Après une plongée, que ce soit en eau salée ou douce, il faut passer le Gladius Mini au jet d’eau (douce) en vérifiant qu’il n’y a pas de matière coincée dans les hélices. Une pince à épiler permet de les retirer assez rapidement. Il faut aussi le vider de l’eau accumulée à  l’intérieur, en le secouant un peu. Notons une fonction bien pratique : vous pouvez vous connecter au relais wifi avec un second smartphone et lancer l’application IF.Dive. Elle est en mode « spectateur », pour profiter d’un second écran et faire profiter une autre personne du retour vidéo. Dans IF.Dive, vous pouvez aussi partager le flux vidéo sur le net, au format rtmp. Il faut bien sûr une connexion à Internet pour cela.

Les différences entre Mini et Advanced ?

Gladius Mini Gladius Advanced
Dimensions 39 x 23 x 14 cm 43,2 x 27 x 11,4
Poids 2,40 kg 3,08 kg
Poids relais wifi 1,80 kg 2,96 kg
Relais wifi flottant Non Oui
Manivelle pour câble Non Oui
Nombre d’hélices 5 4
Inclinaison pitch Oui, jusqu’à +/- 45° Non
Montée et descente verticales Oui Non (nécessite avance et recul)
Batterie 5000 mAh 6100 mAh
Autonomie 1h >2h
Débit vidéo en 4K/30 4 à 64 Mbps 12 Mbps
Prix A partir de 1600 € 2100 €

 

Faut-il l’acheter ?

Si vous avez l’utilité d’un drone sous-marin, oui, vous allez vous faire plaisir avec le Gladius Mini ! Son pilotage est bien plus agréable que celui du Gladius Advanced (voir le test ici) ou du PowerRay de Power Vision (voir le test là) notamment avec sa faculté à plonger à la verticale. Il permet de bien maitriser la caméra, presque comme si elle était stabilisée. Il est plus facilement portable que ses concurrents – ce qui est intéressant quand on procède à une marche d’approche avant de l’utiliser. La précision du pilotage est redoutable pour filmer faune et flore aquatique, mais aussi pratiquer une inspection sans sortir la moindre palme. Le seul vrai écueil reste le prix de l’appareil. Certes c’est l’un des plus bas du marché, et c’est tout à son honneur, mais il faut tout de même débourser 1600 € pour acquérir le Gladius Mini, distribué par Helsel.eu, et proposé par la boutique Studiosport. Comptez 100 € de plus pour un câble de 100 mètres au lieu de 50 mètres.

Merci à l’Amiral Franck Colombat pour son aide précieuse !
Les images ont été tournées dans les étangs de Commelle, dans le lac de Vaires-sur-Marne et dans les Etangs du Domaine à la Chapelle-en-Serval.

D’autres photos

9 COMMENTAIRES

  1. L’avantage aussi c’est que la DGAC ne vous tombera pas sur le dos ..
    Pour les étangs privés n’oubliez pas de demander l’autorisations des propriétaires …
    Quant aux gilets ils apprécieront la couleur de l’engin …
    Je sors 🙂

  2. Fracnk bah tu t’es trompé mon ami….
    Franck c’est mieux, mais pas grave, ce fut un honneur de participer.

  3. Merci Fred pour cet essai. Superbe vidéo, qui fait rêver en nous plongeant (!) immédiatement dans un univers phantasmagorique. Elle induit le calme, au contraire de l’excitation du Fpv Racing. Petit changement qui fait du bien de temps en temps. J’ai tout autant apprécié l’adéquation avec ton choix de musique. Tes rencontres semi-fortuites avec les habitants de l’étang, quel plaisir.

  4. idéalement faudrait une station relais flotante qui transmettrai avec la techno OcuSync

    Pour partir en plongée ce serai génial de repérer des site et faire un parcours pour préparer des plongée sans la contrainte d’eloignement.
    En plus en mer ou sur un lac, 0 obstacle, ideal

    Y a pas un constructeur qui l’a fait ou voudrait le faire

  5. @ FPV_67 : Vu que l’état a mis en place une gouvernance sur un schéma national “eau” par arrêté du 19 octobre 2018, avec le site https://www.eaufrance.fr en support, on peut s’attendre à des rapports circonstanciés de groupes d’influence et à une p’tite vague de restrictions réglementaires à venir…

  6. @Fred : Lol et bientôt des brochets dressés à couler les Gladius trop téméraires, entraînés par les plongeurs d’élite de la marine nationale 👇

  7. Hélas … je confirme une peu ce que tu entrevois Fred, à savoir une réglementation qui va pas tarder à pointer le bout de son nez …

    Etant particulièrement intéressé par ce genre de “drones” sous-marins depuis près d’un an, j’ai eu l’occasion de partager une discussion avec une très haute autorité de la Marine (Préfecture Maritime) sur ce sujet et il m’a expliqué qu’une réglementation allait se mettre en place (pour l’instant, ils ont réglementé l’usage des sous-marins habités civils car il en existe déjà quelques uns qui proposent ce genre de service).

    Je suis le sujet de très très prés et si je vois sortir un truc je ne manquerai pas de vous en informer….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.