Jumper X73S, le test

15
3016

Décollage en immersion

Le vol du X73S s’apparente beaucoup à celui des meilleurs brushed comme le QX90, QX95 ou le QX90C de Eachine. Il est assez stable, mais il est capable de prendre de la vitesse, beaucoup trop pour un appartement. En extérieur, il permet des vols très sympas. L’appareil est de toute même sensible à la moindre brise. Un peu de vent et il se dandine, beaucoup en mode Horizon, un peu moins en mode Acro. Comme les brushed, il lui arrive de décrocher sur des mouvements un peu rapides. Les pirouettes simples comme les tonneaux et les loopings passent facilement en mode Acro, mais on retrouve aussi l’effet balancier des brushed à la fin des mouvements. C’est le constat que l’on fait après quelques vols : le X73S a beau être animés par des moteurs brushless, son comportement est plutôt celui d’un brushed ! C’est évidemment un peu décevant. Il montre sans doute les limites d’une batterie 1S. Les ESC étant donnés à 3,5A, je n’ai pas tenté le diable avec une batterie 2S, d’autant qu’on ne peut pas les changer, il faut remplacer la plaque électronique. Notez que les bras moteurs ne sont pas aussi fragiles qu’ils en ont l’air. Ils ont tenus des crashes assez impressionnants. Le poids plume de l’ensemble sauve sans doute les bras de la rupture. L’autonomie est plutôt satisfaisante : j’ai volé pendant 6 minutes avec une batterie de 600 mAh, et par -1°. Pas mal !

Les défauts

Le X73S souffre de nombreux petits défauts dont il faut tenir compte à l’achat. L’émetteur vidéo est livré sans aucune documentation, ni dans la boite, ni sur le web. Le choix des fréquences s’effectue donc au petit bonheur. La compatibilité avec la plage Raceband d’ImmersionRC est-elle assurée ? J’ai capté le signal, mais je ne suis pas certain, même après avoir eu recours à un scanner de fréquences, que l’émetteur soit en mesure de se caler exactement sur les fréquences Raceband. Le choix de moteurs inversés est étonnant, mais cela signifie qu’il faudra ce modèle exactement en cas de remplacement, et il n’est pas répandu. Il n’y a pas de buzzer à bord. Dommage, on se prend facilement à voler loin, et retrouver cet appareil dans de hautes herbes, même quand on sait où il a chuté, peut prendre beaucoup de temps ! La caméra est montée sur une charnière qui permet, en théorie, de l’incliner. Mais en pratique elle ne peut pas bouger, notamment parce que les deux fils d’alimentation sont courts. Exactement comme sur le X73, modèle brushed. Qui plus est, la soudure du côté caméra a lâché à plusieurs reprises lors de crashes.

Les défauts, suite

Les hélices livrées avec l’appareil sont très cassantes ! Je me suis vite retrouvé avec des pales en moins. Le X73S a fini par voler avec 2 hélices quadripales et deux bipales… par la force des choses. Car il n’y a pas de jeu de rechange dans la boite. Les hélices d’Inductrix, celles de Hubsan, et même les tripales de Rakonheli que j’avais utilisées pour améliorer le comportement du QX70 ont un axe trop petit. Pour éviter de casser des hélices, il suffit d’utiliser une protection ! Ca tombe bien, il y a une dans la boite. Mais la déception est grande. Il faut dévisser chaque moteur, intercaler la protection entre la plaque et chaque moteur, revisser. C’est à ce moment qu’on s’aperçoit que les hélices sont enfoncées trop loin, elles ne tournent plus ! Si on les enfonce moins loin, elles se détachent toutes seules dans les premières secondes de chaque vol.

Faut-il l’acheter ?

Non. Lorsqu’on le prend en mains pour la première fois, le X73S est terriblement séduisant. Un appareil brushless minuscule, c’est la promesse d’un engin puissant qui tient dans un mouchoir de poche. Mais la réalité est autre. La puissance attendue n’est pas suffisamment au rendez-vous pour qu’il se distingue d’un bon nano racer brushed. Plus gênant, ses hélices sont trop fragiles et la protection livrée n’est pas opérationnelle. Il vaut mieux se tourner vers des appareils plus efficaces, comme le QX95 ou le QX90C. Je l’ai acheté chez Banggood pour 92 € (avec le port, sans les taxes), mais vous pouvez le trouver dans d’autres boutiques en ligne.

Une vidéo

D’autres photos

 

15 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Fred et bonne année
    “Il s’agit sans doute de l’un des plus petits multirotors à moteurs brushed”
    brushless non ?

    Merci pour tout

    Gilles

  2. salut,
    moteurs brushed comme indiqué au debut de l’article ?
    pourtant ils ressemblent a des brushless. 😉
    c’est fou cette miniaturisation…

  3. ouf, je viens de commender le QX90c avec frame supplémentaires et 4 batteries, j’aurais été déçu si celui-ci était mieux ;-)… non je rigole si je m’écoutais je les achèterais tous… heureusement, madame et la banque sont là, pas très loin… 😉 Bon test Fred, comme d’hab !

  4. Le support camera est pas mal !! savez vous si on peut trouver des trucs équivalent en stl pour impression 3D ?

  5. Tu l’as déjà reçu ???? moi à peine hier 🙂 Bref rien qu’apès l’inspection….. J”étais très pressimiste ….
    Après aucune hélices de replacement, pour mettre la protection d’hélices, il faut les enlever…. et surtout …. toute la structure est fragile …. Je dirais que c’est le modlèle Michel Petrucciani …. Il marche bien jisqu’auu premier crash un peu plus hard …

  6. question pour moi ?? Non pas recu car par commander, mais je m’en suis fait un perso de 80mm, et je galère un peu pour le support camera…

  7. @Fred…. sinon sans buzzer, je mets 1mm d’attente avant de faire sonner les ESC et bonne nouvelle, les ESC de ce X73S est directement vu sous BLheli configurator … et la télémétrie est fonctionnelle pour l’option FrSky D8

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.