Eachine Turbine QX70, le test

12
4155

Avec son look de Tiny Whoop mais des dimensions un peu supérieures et un carénage en plastique jaune, le Turbine QX70 interpelle. On se prend à espérer qu’il s’agit d’un appareil brushed parfait pour la maison et suffisamment puissant pour voler en extérieur. Le chainon manquant entre les Tiny Whoop petit format et les appareils carénés brushless beaucoup plus puissants, beaucoup plus chers aussi. Que vaut-il vraiment ?

Tour du propriétaire

Pas de carbone pour le Turbine QX70, sa structure est entièrement faite de plastique un peu mou, à l’image du Blade Inductrix ou du E10 de Eachine qui constituent la base du Tiny Whoop. Il mesure 11,5 cm de diagonale et 7 cm de hauteur. Il est donc un peu plus imposant que le Tiny Whoop, mais de peu. Le carénage des hélices est assez solide, mais plie tout de même quand on pousse un peu fort. Les moteurs, des modèles brushed 8520, sont enfoncés dans des supports dont l’extrémité sert de train d’atterrissage. Il entrainent des hélices quadripales de 3,8 cm de diagonale. Les fils d’alimentation vont vers le contrôleur de vol, ils y sont branchés avec un connecteur. C’est pratique, puisqu‘il suffit de débrancher les prises pour retirer un moteur et le remplacer.

Suite du tour

Le contrôleur de vol est un SP Racing F3 pour moteurs brushed, animé par le firmware Cleanflight. Pas de prise microUSB, elle est remplacée par un connecteur facilement accessible. Eachine fournit un câble muni de ce connecteur d’un côté, et d’une prise USB de l’autre pour la connexion sur un ordinateur avec Cleanflight Configurator sous le navigateur Chrome. Le contrôleur de vol est équipé d’un récepteur radio dont vous choisissez le type à l’achat : DSM2/DSMX, Flysky (AFHDS) ou FrSky. La mention au type de récepteur est inscrite sur le contrôleur de vol. Un bouton, un peu difficile d’accès puisque situé sous le support de caméra, permet de lancer la procédure d’appairage avec une radiocommande. Sur le contrôleur de vol sont soudés les fils d’alimentation de deux accessoires : une barre de LED placée à l’arrière du Turbine QX70, et un combo caméra – émetteur vidéo.

Fin du tour

Ce bloc destiné au retour vidéo en temps réel est placé dans un support vissé, fixé à l’intérieur avec une mini bande autocollante à double face. La caméra est un modèle 600TVL avec un très grand angle, associée à un émetteur 5,8 GHz de 25 mW. L’antenne est de type polarisée, à 4 lobes, non protégée des chocs. Il y a deux boutons sur le combo. L’un permet de passer séquentiellement les 8 fréquences d’une plage, et les 6 plages de fréquences avec une pression longue, pour un total de 48 fréquences dont le Raceband d’ImmersionRC. L’autre permet de retourner l’image, et de passer de PAL à NTSC sur une pression longue. Pourquoi retourner l’image ? Dans le cas du Turbine QX70, cela ne sert à rien du tout. Mais si vous transplantez cette caméra sur une autre machine, vous pouvez la placer sous la coque de l’appareil ! La batterie livrée avec le Turbine QX70 est une Lipo 1S 3,7V de 600 mAh avec un connecteur Molex 2.0 (micro LOSI). Elle est logée dans une nacelle sous l’appareil, bizarrement placée à la verticale. Passage sur la balance : l’appareil pèse 38,9 grammes sans sa batterie, 54,8 grammes avec. Ce n’est pas trop lourd, le vol devrait être sympa…

Premier décollage

L’appairage avec la radiocommande est rapide, il est par ailleurs bien documenté dans le manuel (en anglais) fourni dans la boite, et ce pour la version DSM, FrSky et Flysky. Un petit passage dans Cleanflight Configurator permet de vérifier que les voies sont correctement associées aux joysticks, et de régler les différents modes de vols avec un interrupteur. Sans oublier de veiller à paramétrer l’armement des moteurs et le failsafe. Lorsque tout est prêt, décollage en vol à vue ! La première impression est décevante : l’appareil s’élève avec peine. Même gaz à fond, il monte tout doucement, et il faut pousser les gaz bien au-delà de la mi-course pour maintenir son altitude. Pas vraiment le temps de se lancer dans des vols un peu plus nerveux, la batterie rend l’âme après 1 minute et 40 secondes. La batterie est-elle défectueuse ? Avec un autre modèle, même résultat. Une catastrophe ! Dans ces conditions, ce n’est même pas la peine d’essayer de voler en immersion. Mais alors…

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

12 COMMENTAIRES

  1. Salut Fred !
    Merci pour ce test. J’avoue être un peu perplexe à sa lecture… Tes modifs ont permis de gagner 1,7 g, soit moins de 5% du poids à vide. Cela ne me semble pas suffisant pour expliquer les effets presque miraculeux que tu observes : autonomie plus que doublée, quad qui devient capable de voler…

    Je pencherais plutôt pour une autre hypothèse : la barre de LED devait consommer pas mal et tirer sur la lipo. Le fait de la retirer a du soulager la batterie et permis de délivrer aux moteurs l’intensité dont ils ont besoin.

    L’hypothèse est assez facile à vérifier : il suffit de rajouter un poids de 1,7 g sur ton quad actuel. Si il vole toujours de manière correcte, cela confirmerait cette idée.

  2. @Tb250, bien raisonné, faudra peut être aussi tester une autre lipo Un peu plus péchue 🙂
    Sinon grignoter sur les protection d’hélices ?

  3. Non le (les) coupable est cette hélice quadripale très lourde et pas très efficace. J’ai remplacé par des hubsan tripales bcp plus légères et performantes. Au total, j’ai sauvé dans les 4g

  4. @ FPV_67 et TB250 : Juste débrancher la barre de LED ne modifie pour ainsi dire pas le comportement et l’autonomie. Comme le dit SeBy, ce sont clairement les hélices qui sont en cause. Après, chaque gramme récupéré permet de gagner. J’ai depuis ôté un peu plus de matière, j’ai encore gagné une bonne minute…

  5. Fred, modifie la valeur CLI motor_pwm_rate sous Cleanflght (sous betaflight la valeur se change directement dans le menu).
    Elle doit être comprise entre 50 et 32000
    Les machines arrivent avec des valeurs assez farfelue…
    32000 était la valeur recommandé avec une SciSky.
    Avec une F3 on s’en rendu compte que çà manquait de reprise (déjà observé avec les SciSky), et suite à une discussion avec le groupe Facebook Toulousain, on a testé au FabLab avec plusieurs valeurs, et c’est avec 400 que l’on avait le plus de reprise.
    Bon c’étaient des tests rapide avec une demi-douzaine de valeurs entre 400 et 32000, rien de scientifique, car en théorie avec un moteur qui tourne à 17500 tr/m on devrait mettre une valeur de 23200 voir doc => file:///C:/Users/naust/Documents/temp_David/Mathematic%20aspect%20of%20PWM%20with%20brushed%20Motors.pdf
    Donc faut qu’on refasse des tests avec les calculs du lien (mais faut connaitre la vitesse des moteurs…)

    Sinon, je suis surpris que les tripales Hubsan soient plus efficaces que celles d’origine, car elles sont plutôt médiocre…

  6. Hello,
    Je suis d’accord avec Seby. Le problème ça n’est pas les qqs grammes gagnés, plein de configurations 8520 volent très bien. Le problème du au poids des hélices mais pas seulement, c’est l’énergie qu’elles demandent pour se mettre à tourner. Et probablement leur pitch. Une inertie de malade!!!
    Pas étonnant que de simples hélices tripales hubsan certes un peu pourak fassent mieux.
    Même problème avec le E010 et autres tiny whoops, pas de pêche…

    J’ai de bien meilleurs résultas avec mes protos Bayangtoys X9, l’un original avec une cam AIO de 3 grammes et l’autre avec un F3 et un récepteur Frysky et la même cam. Beaucoup plus de pêche et pourtant les mêmes 0615. Mais des hélices normales sans ces stupides turbines auxquelles je ne crois pas avec leur pas d’hélice hallucinant…

    Pour ceux qui veulent se monter un nano d’intérieur pas cher et assez vif…
    http://www.ebay.com/itm/Bayangtoys-X9-2-4G-6-Axis-Gyro-4-CH-RC-Quadcopter-W-LED-Colorful-Lights-N4V7-/192052230214?hash=item2cb7347846:g:sEcAAOSwTA9X49UX

    En plus l’original est utilisable avec une taranis et le module multiprotocole de chez Banggood!! Et le frame est dispo chez Gearbest pour 2€… les 4 hélices à 50 cents… c’est Noël!!!
    Niveau batterie, plus besoin de vos tests de ouf pour savoir laquelle de vos batteries à 6€ est la meilleure (et qui claquent après 3 vols), de simples batteries 150mah à moins de 2 € et go…

  7. J’ai bien aimé l’idée de grignoter sur les protections d’hélice… ?

    Mais pour en revenir au QX70… Ptet qu’en 2S… Il m’en reste qqs uns de moteurs 8520 2S…
    Question pour les électros, il y a plus de couple en 2S qu’en 1S?

    Par contre pour le cadre je ne suis pas d’accord avec Fred… j’en ai commandé deux arrives abîmés… et remboursés par BG.

    Je sors aussi…

  8. hello. J’ai moi aussi acheté le QX70. j’ai comme tous le monde le problème de perte de puissance subit; par contre, j’ai remarqué un truc (vérifié sur plusieurs batteries). pour info la batterie tiend 5 minutes chez moi MAIS, il y a cette perte de puissance massive toutes les exactement les 1 minutes et 10 secondes et ce sur tous les essais et tous les vols (avec helice hubsan recoupées). soit 1m10, 2m20 3m30

    curieux non ?

    ca laisse penser plus à un problème logiciel ou de saturation d’une mémoire qu’autre chose.

    si j’anticipe la descente rapide et la rotation en yaw à ces temps exacts, j’arrive à rester en l’air en contrant le yaw et gazs à fond.

    j’ai deja essayé de changer le pwr motor rate mais sans succès (ne pas essayer à 400 : depart à fond des le branchement) par defaut 1000. j’ai aussi descativé les logs sans succes non plus

    je suis sur le cleanflight par defaut 1.13.0

    sinon en dehors de ce pb, il est très stable et sympa pour la maison

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here