Jumper X73S, le test

15
2908

Il s’agit sans doute de l’un des plus petits multirotors à moteurs brushless. Il ne mesure que 7,3 cm de diagonale de moteur à moteur. C’est moins qu’un Tiny Whoop ! Cet appareil est un petit bijou de miniaturisation. Mais que vaut-il vraiment ?

Tour du propriétaire

La structure du X73S est réduite à son plus strict minimum : pas de bras en carbone, l’appareil est fait d’une seule plaque électronique comprenant le contrôleur de vol et les ESC. Une architecture spartiate, qui rappelle ce que l’on trouve à l’intérieur des nano multirotor de type Cheerson CX-10. Les moteurs sont des modèles 1103 à 10000KV un peu spéciaux. Ils sont placés à l’envers, base vissée vers le haut… pourtant les hélices sont bien positionnées sur le dessus. En fait, l’axe du moteur ne sort pas du côté habituel, mais du côté de la base ! Les hélices sont des quadripales transparentes de 4,6 cm de diamètre, donc 1,8 pouce qui s’enfoncent sur l’axe, sans vis. Un support pour la caméra et la batterie, en deux parties, prend la plaque principale en sandwich. En-dessous, le support de la batterie (non fournie) est une nacelle. Elle permet de glisser des batteries de 2,4 cm de largeur et 0,8 cm d’épaisseur, avec une prise de type Molex 2.0. Sous la nacelle, c’est une sorte de pied, ou base, qui sert à poser le X73S au sol. Un élément important, comme nous allons le voir !

Suite du tour

Au-dessus de plaque, se trouve le combo caméra – émetteur vidéo, se trouve le micro récepteur radio – une version FrSky sur l’appareil que j’ai acheté. Le combo FPV est un modèle proche de la CM25 AIO, basé sur une caméra 600TVL associée à un émetteur 5,8 GHz de 25 mW et 32 canaux. Il est protégé par un boitier plastique et présenté à la verticale par rapport aux modèles concurrents. Mais l’image est dans le bon sens. L’antenne est de type dipôle fixée avec un connecteur pigtail. Intéressant, dans la mesure où il peut faire office de fusible en cas de crash, et faciliter le changement d’antenne au besoin. Pour choisir la fréquence d’émission, on trouve un boitier de dips à l’arrière du combo. Le tout pèse, avec les hélices mais sans la batterie, 31,21 grammes. Pas mal ! Quelle batterie faut-il ? La fiche technique indique que le modèle préconisé est une Lipo 1S 600 mAh. Il faut être prudent, de nombreuses batteries avec ces caractéristiques dépassent la taille de la nacelle !

Avant de décoller

Le contrôleur de vol de la version que j’ai choisie est une Naze32 flashée avec Betaflight. Pas de port USB sur la plaque, mais un connecteur petit format. Le constructeur fournit un câble pour brancher ce connecteur à un port USB. Les réglages de Betaflght (version 3.0.1) sont faits en usine, y compris les PID. Il ne reste plus qu’à appairer le récepteur radio à la radiocommande. Sur la version FrSky dont je dispose, il faut une radio compatible avec le mode D8. Un bouton sur le récepteur, facile d’accès, permet de lancer la procédure d’appairage. Dans un premier temps, ne cherchez pas à modifier les réglages, rates et PID, ils sont très bien choisis. En revanche, il est indispensable de veiller à ce que toutes les voies de la radio soient correctement associées, que l’armement soit configuré, tout comme les modes de vol (Horizon, Angle, Acro, Airmode). Il ne faut pas oublier de configurer le Failsafe. En cas de perte de liaison radio sans coupure des moteurs automatique, en extérieur, vous ne retrouverez jamais votre machine !

Premier décollage

Comme d’habitude, notre premier vol est effectué en vue directe, par précaution. Et il valait mieux ! Une fois les moteurs armés et les gaz poussés, l’une des hélices ne tourne pas. La raison ? Elle est trop enfoncée sur son axe et touche les composants du bras moteur ! Il faut la sortir et la réinsérer moins profondément. Deuxième tentative… et nouvel échec. Cette fois-ci, c’est l’antenne radio qui bloque une hélice arrière. Troisième tentative : le X73S se retourne immédiatement. Le fautif est le câble d’alimentation qui a bloqué un moteur. Quatrième tentative, les moteurs démarrent et le X73S se couche sur le côté. La raison ? Il s’est incliné au décollage, deux moteurs ont touché le sol. Comme les moteurs sont inversés, la partie rotative est vers le bas. Il faut donc veiller à ce que le X73S soit placé sur une surface parfaitement plane, et ne prenne pas d’inclinaison au décollage. La solution consiste à le poser sur un support plat et à pousser les gaz franchement. L’appareil est très réactif, assez nerveux : il faut le contenir pour ne pas qu’il parte trop vite. Notez que des diodes sont placées juste après les ESC sur les bras moteurs, juste sous les hélices. La transparence des hélices fait le reste : elle sont éclairées en vol. Sympa !

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

15 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Fred et bonne année
    “Il s’agit sans doute de l’un des plus petits multirotors à moteurs brushed”
    brushless non ?

    Merci pour tout

    Gilles

  2. salut,
    moteurs brushed comme indiqué au debut de l’article ?
    pourtant ils ressemblent a des brushless. 😉
    c’est fou cette miniaturisation…

  3. ouf, je viens de commender le QX90c avec frame supplémentaires et 4 batteries, j’aurais été déçu si celui-ci était mieux ;-)… non je rigole si je m’écoutais je les achèterais tous… heureusement, madame et la banque sont là, pas très loin… 😉 Bon test Fred, comme d’hab !

  4. Le support camera est pas mal !! savez vous si on peut trouver des trucs équivalent en stl pour impression 3D ?

  5. Tu l’as déjà reçu ???? moi à peine hier 🙂 Bref rien qu’apès l’inspection….. J”étais très pressimiste ….
    Après aucune hélices de replacement, pour mettre la protection d’hélices, il faut les enlever…. et surtout …. toute la structure est fragile …. Je dirais que c’est le modlèle Michel Petrucciani …. Il marche bien jisqu’auu premier crash un peu plus hard …

  6. question pour moi ?? Non pas recu car par commander, mais je m’en suis fait un perso de 80mm, et je galère un peu pour le support camera…

  7. @Fred…. sinon sans buzzer, je mets 1mm d’attente avant de faire sonner les ESC et bonne nouvelle, les ESC de ce X73S est directement vu sous BLheli configurator … et la télémétrie est fonctionnelle pour l’option FrSky D8

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.