Skydio 2, la prise en main : Follow Me, évitement des obstacles…

10
12156

La qualité vidéo

Exemple de photo

Les couleurs en mode normal sont agréables, sans dénaturation. En mode HDR, elles sont un plus criardes, mais sans aller trop loin. Cela permet de profiter de ciels lourds et de prises de vues comprenant à la fois des zones sous-exposées et des zones surexposées. J’ai le plus souvent utilisé ce mode pour revenir avec des images réussies sans me poser de questions. Le mode 1080p n’est réellement intéressant que pour shooter des séquences au ralenti : 120 fps peut donner un ralenti 4x à 30 fps. En 4K, les images sont assez flatteuses, et épaulées par une stabilisation particulièrement efficace. Pas de nacelle qui penche sur des rotations rapides, les images sont souples et agréables à visionner. Les seuls défauts de stabilisation notables surviennent lorsque le Skydio 2 opère des mouvements brusques pour se sortir d’un environnement très encombré. Comme pour les photos, les séquences vidéo sont orthorectifiées. L’effet indésirable de cette correction de la distorsion, ce sont des lignes penchées sur les bords de l’image. A vrai dire, ce n’est pas très important puisque la partie intéressante des images du Skydio 2, c’est leur centre où se trouve le sujet.

Les petits plus ?

Le Skydio 2 incruste sur le retour vidéo des icônes comme une flèche tournante pour matérialiser la détection d’une personne, ou une gemme pour une voiture (un visuel très « Sims »). Dans le cas des vols automatiques Cable, les points de passage sont matérialisés par des lettres A et B, positionnées au bon endroit et dynamiques selon l’orientation de la caméra. C’est sympa et cela laisse présager de l’arrivée de la réalité augmentée dans les futures évolutions des drones. D’ailleurs le DJI FPV affiche désormais la position du RTH à l’écran de manière dynamique (mais pas le Skydio 2). Pas besoin de retirer la carte mémoire du drone, vous pouvez copier les fichiers directement sur un ordi via le connecteur USB-C sur le haut du drone.

La charge des batteries

Pour charger le Skydio 2, il suffit de laisser la batterie enclenchée et de brancher l’appareil avec le câble USB-C vers une prise USB alimentée – il faut environ 1 heure pour une charge complète. Le Beacon se charge aussi en USB-C… et la radiocommande également. C’est intéressant, puisqu’il n’y a pas besoin d’une prise secteur : une grosse Powerbank ou une batterie portable d’appoint peut assurer des charges quand on est en déplacement, sans source d’énergie. A noter que la partie extérieure de la batterie fait office de train d’atterrissage. Elle est rugueuse pour ne pas déraper, mais accroche les particules de poussière.

Ce qui manque au Skydio 2 ?

Il ne fonctionne pas bien dans des conditions de très basse luminosité, en sous-bois par exemple. Les caméras ne filment pas avec une qualité suffisante pour assurer la détection des obstacles. Il manque à l’appel des fonctions comme les panoramas 180° ou même 360°. Pas de zoom non plus. Dommage qu’il ne soit pas possible de décaler le sujet suivi pour qu’il ne se trouve au milieu de l’image, mais légèrement décentré. Ou tout du moins je n’ai pas trouvé le moyen de le faire. Décoller dans un environnement encombré, en sous-bois par exemple, peut être compliqué : le Skydio 2 prend un peu de distance, de hauteur… et évite les obstacles en le faisant. Il peut ainsi se retrouver derrière une rangée d’arbres en quelques secondes, et difficile à faire revenir. Il manque aussi un mode Log avec des couleurs « flat » pour appliquer des filtres et gérer soi-même la colorimétrie.

>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

10 COMMENTAIRES

  1. Une “tuerie” ce Skydio 2!! merci a Dominique/vtt64 pour le prêt, pour avoir échangé avec lui sur le sujet, il n’est pas avare en information et vraiment sympa.

    Merci Fred pour c’est essai complet de cette machine qui est a mes yeux idéale pour faire quelques images comme ça et se mettre en image ou son sport, sa technologie d’évitement est vraiment un atout!!

    pour ceux qui veulent acheter aux USA et se faire envoyer un produit sans payer de taxes astronomiques il y a shipito, en gros ça crée une adresse US ou vous recevez votre colis et cette adresse vous envoie le colis en France chez vous comme si c’était quelqu’un de la famille.
    J’utilise ce service pour mon coussin d’assise fauteuil roulant, aux USA il coute 400 § en France 1600 €.

  2. a la place du mavic air2, j’avais faillit me l’importer des US mais au final, j’ai eu un gros doute sur la legislation des drones “autonomes” en france/europe et j’ai laissé tomber (en vue, controle permanent du drone, etc…..)

  3. Quelle prise en main ! Merci Fred !
    Ce fut un plaisir d’échanger avec toi.
    J’ai bien utilisé le service Shipito pour l’importation et je me suis acquité de tous les droits de douanes ce qui a “sensiblement” augmenté la facture.
    J’ai eu un Mavic Pro, un Air et le Skydio 2 c’est le rêve absolu pour ma pratique sportive.
    Bref, je suis fan boy !

  4. @vtt64:
    La vidéo dans les marnes ne serait-elle pas du côté de dignes les bains ou dans le 04?
    Je pratique assidument le vélo et le snowboard, j’avais repéré le skydio il y a un peu plus d’un an mais les confinements ont tué dans l’œuf mon achat, tes vidéo me donnent de quoi réfléchir à nouveau, merci.

  5. il faut quand même un gros niveau de confiance pour commander un produit aux usa, le faire livrer à un endroit inconnu (de surcroit un peu critiqué par les avis) et le faire re expédier à un prix quelque peu inconnu, avec le risque de payer des taxes à l’arrivé, s’il arrive. Et une fois en France sans aucune garantir de casse, de maintenance, de support….
    J’avoue que pour mes sortie hivernales, c’est vraiment LE produit à avoir et s’il était dispo en France , j’en prendrai un de suite, mais là….plus chaud du tout 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.