Comment exploiter des journaux de vol avec un racer ?

3
1130

Les vols de racers sont intéressants à visualiser de manière graphique puisqu’ils sont faites de belles lignes, courbes, montées, plongées… Il faut pour cela que votre racer puisse produire des journaux de positions GPS. Une fois convertis dans un format générique, généralement un fichier .gpx, les journaux peuvent être affiché avec des logiciels spécialisés. Vous pouvez aller plus loin et inclure la visualisation des tracés en surimpression de vos vidéos… Comment obtenir les journaux de positions de vol ? Vous n’avez pas vraiment le choix, il faut un GPS…

Une vidéo

Voici ce qu’on peut obtenir avec l’aide d’un GPS et de quelques outils logiciels.

La solution GoPro

Depuis la GoPro 5, les caméras modèles Black du constructeur californien sont équipées d’un GPS. Si vous filmez vos vols avec une GoPro Black 6, 7 ou 8, vous pouvez disposer de journal des positions GPS. Il faut simplement l’activer dans les réglages de la GoPro. Certains utilisateurs ont noté que le stockage des positions GPS pouvait réduire l’efficacité des mesures des capteurs au point de mettre en difficulté le logiciel ReelSteady GO, peut-être par saturation du nombre d’informations à stocker. Pour ma part, je n’ai pas rencontré ce problème. Comment récupérer ces journaux ? La solution la plus simple consiste à utiliser le webservice Telemetry Extractor for GoPro. La version gratuite est suffisante pour nos besoins.

Telemetry Extractor for GoPro 

Pointez votre navigateur web sur le service, cliquez sur « Free », puisque faites un glisser-déposer de votre vidéo GoPro. L’intégralité de la vidéo est uploadée, mais seules les informations des capteurs sont exploitées. Cliquez sur la première case, celle mentionnée « GPS (Lat., Long., Alt., 2D Speed, 3D speed) ». Si elle n’apparaît pas, c’est qu’il n’y a pas de données GPS dans la vidéo. Pensez à choisir l’option « Corrected » dans la case « Altitude », sans quoi la hauteur de vol risque d’être erronée. Cliquez sur « GPX » pour exporter les données au format .gpx. Ensuite passez directement au paragraphe Visualiser les vols de manière graphique

Si vous n’avez pas de GoPro ?

Dans ce cas, vous n’avez pas le choix, il faut installer un GPS à bord de votre racer. Ce n’est pas très compliqué – encore faut-il disposer d’un UART libre pour le connecter via Betaflight (ou un autre firmware). L’avantage d’un GPS, c’est que vous profitez d’un outil qui vous affiche, dans l’OSD de vos lunettes d’immersion, la vitesse, la distance, la hauteur de vol ou l’altitude, les coordonnées GPS. Cela fonctionne aussi bien avec un retour vidéo analogique qu’avec le numérique façon DJI. Pour obtenir le journal des positions GPS, il faut se tourner vers la Blackbox de Betaflight. Ou celle d’Emuflight ou d’un autre firmware – dans ce post, j’ai réalisé mes essais avec Betaflight. Si vous n’avez jamais utilisé la Blackbox… ce n’est pas bien grave. Il y a 3 possibilités : votre contrôleur de vol dispose d’un lecteur-enregistreur de cartes microSD (c’est le mieux), d’une mémoire intégrée (souvent de petite capacité), ou ni microSD ni mémoire. Dans ce dernier cas, c’est loupé, retour à la case départ et à la solution GoPro.

Activer le stockage dans la Blackbox

L’ennemi des journaux de vols stockés dans la Blackbox, c’est l’espace mémoire disponible. Vous n’aurez pas trop de souci avec une carte mémoire, mais il faut être attentif dans le cas d’une mémoire intégrée. Elle est généralement très réduite, de quoi stocker quelques vols tout au plus. Il faut donc, avant une séance de vol, lancer Betaflight Configurator pour effacer le contenu de la Blackbox (d’où l’intérêt d’avoir Betaflight Configurator sur un smartphone). Ca se passe dans l’onglet Blackbox. Cela permet aussi de vérifier que dans le cas d’une carte mémoire microSD, elle se trouve bien à bord et qu’elle est reconnue. Le stockage des données GPS est automatique si votre GPS est correctement configuré sur son UART et dans l’onglet « Configuration », « GPS ». A noter qu’il faut vous assurer que le fix GPS est obtenu avant de décoller, sans quoi vous n’aurez évidemment aucune donnée GPS au retour de vol.

Comment récupérer les données ?

Après un vol, connectez votre racer à Betaflight Configurator, passez dans l’onglet « Blackbox ». Cliquez sur « Save flash to file… (deprecated) » pour sauvegarder le contenu de la Blackbox sur votre ordinateur de bureau. Votre obtiendrez probablement des fichiers .bfl pour les cartes mémoire, et .bbl pour les mémoires internes. L’alternative consiste à cliquer sur « Activate Mass Storage Device Mode » pour que la mémoire interne ou la carte mémoire apparaisse sur votre ordinateur comme une unité amovible. L’étape suivante consiste à extraire les données GPS des journaux de vols stockés dans la Blackbox.

>>>> LA SUITE DE CE TUTO SE TROUVE ICI <<<<

3 COMMENTAIRES

  1. Là : Bravo !
    Je ne sais pas si j’ai tout bien compris, mais bravo pour le boulot effectuer , chapeau bas 😛

  2. Le rendu est bien sympa, Dashware simplifie bien le montage et le croisement des sources de données.
    Après rien d’infaisable pour ceux qui manipulent les logiciels de montage vidéo couramment j’imagine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.