Flybotix, un birotor pour une meilleure autonomie

4
960

Samir Bouabdallah, de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), est parti de ce constat : les drones à 4 hélices sont très stables, les rendant fiables et faciles à utiliser. Mais plus ces drones deviennent petits, plus leurs hélices perdent en efficacité. Ceci combiné à leur petite batterie rend les temps de vol trop courts. Il a donc basé ses travaux sur la réduction du nombre d’hélices, en passant de 4 à 2. Avec Flybotix, le concepteur a mis au point une structure de type duct de 30 cm de diamètre, dans laquelle les 2 hélices sont placées l’une au-dessus de l’autre, de manière contrarotative – chacune dans un sens différent.

Opérationnel

Pour rendre l’engin pilotable, il a imaginé des algorithmes de stabilisation qui exploitent les 2 hélices sans s’encombrer du système complexe et fragile de modification du pas des hélices comme on pouvait le trouver sur les hélicoptères radiocommandés (oui, ceux qui étaient en test sur Helicomicro il y a… 8 ans). Cet appareil caréné, déjà opérationnel, est destiné à des applications indoor pour des usages industriels – il rejoint ainsi l’Elios 2 de Flyability. Flybotix a d’ores et déjà séduit la Chine, et se trouvait au salon du Bourget 2019. Le site officiel de Flybotix se trouve ici.

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.