Onnanocos : plan séquence filmé avec un nano drone !

13
2859

Passer par les fenêtres, frôler les visages, passer au travers d’obstacles : ce sont autant de séquences qui ne sont pas possibles avec une caméra à main, ni un drone de grande taille. Mais avec un nano drone, on peut imaginer des plans inhabituels. Pour preuve cette vidéo qui met en scène un groupe d’élèves d’un lycée au Japon. Les détails exacts de l’appareil n’ont pas été dévoilés par le créateur de la vidéo, mais c’est un nano multirotor de 11 cm de diagonale de moteur à moteur, avec des hélices carénées par des protections de type duct. Un Tiny Whoop, en quelque sorte. La caméra est une RunCam Split Mini, qui est à la fois utilisée pour le retour vidéo et pour filmer en HD. Les images ont aussi été stabilisées en post-production avec un logiciel spécialisé.

C’est une certitude !

Nous allons voir de plus en plus de séquences filmées avec des nano drones. Ces appareils permettent d’être discret, de ne mettre personne en danger, de se faufiler là où personne ne va, d’offrir des effets dynamiques, d’être peu coûteux. Restent évidemment les inconvénients, que sont le manque de stabilité, le pilotage plus complexe que celui d’une caméra volante classique, la faible autonomie, la qualité des vidéos limitée… Mais la révolution des nano drones est en marche, d’autant que la réglementation est le cadet de ses soucis : les vols pratiqués en intérieur sont légaux, y compris pour un usage professionnel. En extérieur, le « pas vu pas pris » profite de la discrétion de l’appareil. Il faut dire que la dangerosité qui justifie la réglementation, pour ces vols, est un argument peu convaincant.

Des nano-précédents ?

Cette vidéo n’est pas la première du genre, on se souvient de la superbe séquence (inversée) Muscle-Up de Robert McIntosh, filmée avec une GoPro « déshabillée » et stabilisée avec le logiciel ReelSteady. Il y aussi eu la visite immobilière en nano drone de Fincky du collectif Superloop, avec un Aurora 68 de Eachine, pour un effet dynamique très intéressant.

13 COMMENTAIRES

  1. Je suis assez fan de ces plans qui sont de mieux en mieux en terme de qualité, d’autant que ces machines (50gr, avec protection) ne représentent pas de danger pour les personnes, à condition de respecter certaines règles de bon sens et d’être mises dans les bonnes mains (comme d’hab.).
    Il existe maintenant des mini caméras d’une quinzaine de grammes qui filment en HD, et nul doute que ça va encore s’améliorer à l’avenir.
    La seule limite, finalement, est celle de la décence : attention quand-même à ne pas passer sous les jupes des filles… ^^

  2. Excellent,
    C’est claire que la stab enlève un peu de l’effet wahou, il y a quelques rebonds et correction de trajectoires, mais la qualité est plus qu’honnête!

  3. “attention quand-même à ne pas passer sous les jupes des filles” … mais si mais si, manque la mythique culotte de la collégienne japonaise … ecchiii
    –> déjà dehors 🙂

  4. Sait-on où se trouvait le pilote ? il devait avoir quand même un bon retour FPV pour le pas éborgner les jeune nippones. (Ne cherchez pas de contrepèterie, ne me dites pas qu’il est arrivé à pieds par la Chine)

  5. Les nano ferons parties du future de l’industrie des prise de vue, sans aucun doubt!
    Moi j’adore je trouve ça plus conceptuel que kitch.
    Mais il y a une petite erreur, fpv passion a interviewed le pilote, c’est une RunCam split hd, pas mini..,

  6. Je rejoins bleep pour le gros travail de post prod!
    Et m’associe sur l’ensemble des commentaires quand à l’avenir plus que certains de l’utilité de ces micro multirotors.
    Une question : le pilote était il en fpv ou sur écran ?
    Merci Fred pour l’article !

  7. BRAVO.
    C’est magnifique cette maitrise,
    et la stabilisation pour ce genre d’engin incroyable !
    ça me rappelle un très bon plan séquence qui passait par les toits, puis une fenêtre, ensuite dans un salon puis un type accroché à sa bibliothèque… mais c’était un “film de remplacement” non désiré, du temps de la mule. Donc je l’ai deleté… mais avec regret : j’aurais du garder ce début. ( pas la suite… )
    et dans les années 2007 les drones, ben, c’était “X-Ufo”…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.