BoosterDrones Eye FPV Mambo

12
6371

Le Mambo de Parrot est un nano multirotor bardé de capteurs qui lui permettent d’être extrêmement stable. Il est capable de tenir un vol stationnaire tout seul, sans aucune intervention de son pilote. Il se pilote avec un smartphone en Bluetooth ou, pour plus de précision, avec la manette Bluetooth Flypad. Nous l’avions testé ici. En vol à vue, on s’amuse beaucoup, surtout avec les accessoires livrés. Mais une fois lassé de viser le chat et de tenter de saisir tout ce qui passe sous les mandibules du Mambo, on a envie d’autre chose. Cette autre chose, évidemment, ce sont des vols en immersion. Il n’y a pas de caméra à bord du Mambo… mais il y a les contacteurs dominos type Lego qui sont utilisés pour les deux accessoires de Parrot. Parfait pour un…

… support pour combo caméra !

Le Eye FPV Mambo de BoosterDrones est un petit support plastique destiné à héberger un combo caméra-émetteur vidéo 5,8 GHz, de ceux qui sont prévus pour les appareils de type Tiny Whoop. La caméra est fixée via sa lentille qui vient s’enficher dans un trou. La pièce se place sur les picots situés sur le dos du Mambo. Elle est réalisée en Polyflex, une matière souple et légère. Et l’alimentation de la caméra ? Avec le Eye FPV Mambo sont livrées deux vis qui font office de contacteur. Le principe est simple : il suffit de couper les deux fils de la caméra et de les dénuder sur quelques centimètres. Pas besoin de soudure, puisqu’il suffit d’enrouler les fils autour des vis pour faire contact. Il faut simplement veiller à ne pas se tromper dans la polarité, mais les couleurs des fils d’alimentation ne laissent pas de place au doute. De petites gaines thermiques sont aussi livrées, à rétracter avec une source de chaleur, pour mieux figer le montage dans les deux trous de la pièce.

Et ça fonctionne ?

Oui ! Le montage est d’une simplicité désarmante. Vous connaissez sans doute mon allergie aux soudures. Je n’ai pas souffert avec le Eye FPV Mambo, le montage ne prend pas plus de 5 minutes. Une fois sur le dos du Mambo, batterie insérée dans l’appareil, la caméra est alimentée et diffuse son image en temps réel. Il ne reste plus qu’à la visionner avec des lunettes FPV, un masque ou un écran. Cet accessoire est parfait avec la manette Flypad. Voler en immersion avec le Mambo est une balade de santé pour les pilotes confirmés. On apprécie l’absence de Jello (les vibrations parasites) ! Mais la combinaison Mambo et de l’Eye FPV Mambo est principalement destinée aux pilotes totalement inexpérimentés. Parfait pour aider vos proches à découvrir les sensations du vol en immersion sans qu’ils n’aient jamais touché à un multirotor de leur vie !

En cas de crash ?

Il suffit de lâcher les commandes quand rien ne va plus, l’électronique du Mambo s’occupe de stabiliser l’appareil et de le maintenir en vol stationnaire… Cela n’empêche évidemment pas les chutes, plus ou moins graves. Le support se détache assez facilement du dos du Mambo, ce qui fait office de fusible et protège – un peu – le combo caméra-émetteur vidéo. La caméra souffrira dans des crashes violents, il ne faut pas attendre de miracle. La partie la plus fragile est l’antenne, généralement de type polarisée à plusieurs lobes. Si vous avez le courage de sortir le fer à souder, vous pouvez la remplacer par une antenne dipôle plus solide, au prix d’une légère perte de portée. Un défaut pour le Eye FPV Mambo ? Il occupe les plots sur le dos de l’appareil. Il n’est donc pas possible d’utiliser le Canon ou la mâchoire Grabber en même temps que la caméra FPV.

Faut-il l’acheter ?

Si vous êtes équipé d’un Mambo de Parrot, oui, c’est un accessoire qui offre une seconde vie à cet appareil. Il est proposé à 15 € par BoosterDrones, en plusieurs coloris. Ce n’est pas donné, mais cet accessoire a le mérite de ne pas nécessiter de soudure. Pas de boutique pour l’instant, il faut envoyer un message sur la page Facebook dédiée à cet accessoire (ici) pour l’acquérir. Il permet de se frotter aux vols FPV sans passer par la dure école de l’apprentissage du pilotage. Parfait pour initier les enfants (sous surveillance d’un adulte)… L’excès d’assistance au pilotage prive de certaines sensations, bien sûr, mais le Mambo peut voler vite si vous le lui demandez. Que faut-il acheter pour piloter en FPV avec le Mambo et le Eye FPV Mambo ? Une caméra, de type Eachine TX-01, TX02TX-03, EF-01, FXT FX797T ou FXT FX798T, et les combos basés sur un objectif de taille similaire, à alimenter en 1S (3,7V). Il faut aussi un dispositif pour visionner les images en temps réel, comme des lunettes, un masque ou un écran. Pour un prix plancher, il y a le masque VR007 de Eachine qui est parfait pour faire ses premiers pas en FPV…

Une vidéo

Votre serviteur aux commandes, et puis une pilote sans aucune expérience pour sa première balade en immersion, sans aucune formation préalable !

Le montage (vidéo de BoosterDrones)

D’autres photos

12 COMMENTAIRES

  1. On est bien dans son canap avec des lunettes fpv sur les yeux… lol on est bien tous pareils!
    Euh top pour les quelques personnes possédant ce jouet par contre rien vu sur l’autonomie Fred?
    Sinon va falloir revoir ton antenne 3 lobes qui a sacrément mangé… ;o) Bonnes fêtes à tous!

  2. Merci Fred, je suppose que le Eachine-VR-007 n’a pas de DVR. Le model en liens fonctionne t il en simultané avec le VR ?

    Bonnes soirée

  3. @ lucashou : Les connexions analogiques en 5,8 GHz ne sont pas point à point comme du wifi, tu peux avoir autant de récepteurs que tu veux sans que ça ait une influence, un peu comme la radio FM…

LAISSER UN COMMENTAIRE