Norvège : 3 pilotes russes de drones arrêtés, dont un proche de Vladimir Poutine

2
703

Lundi 17 octobre 2022, la police norvégienne a procédé à l’arrestation d’un pilote de drones britannique à Hammerfest au nord de la Laponie, rapporte le Barents Observer. Il est suspecté d’avoir fait voler des drones au Svalbard et à d’autres endroits en Norvège, en violation des règles en vigueur dans le pays (voir ici). 

Pourquoi ? 

Parce que l’homme en question n’est pas uniquement titulaire d’un passeport britannique : il a aussi la nationalité russe, et à ce titre n’a pas le droit de faire voler quoi que ce soit en Norvège ! « La police a demandé la détention en raison du risque de fuite pendant l’enquête », indique le Barents Observer

Un touriste ?

Andrey Yakunin (photo Tiwtter).

Peut-être… mais pas uniquement. Il s’appelle Andrey Yakunin, c’est un investisseur dans l’immobilier russe, également professeur d’économie à l’université de Saint-Petersbourg. Il est aussi, et cela a de quoi susciter la curiosité de la Norvège, le fils de Vladimir Yakunin, ancien président de la compagnie des chemins de fer russes, ancien diplomate, proche et associé de Vladimir Poutine, ancien agent du KGB chargé du renseignement extérieur. Et aussi officier de la Légion d’honneur en France ! La famille Yakunin, ses activités, sa sphère d’influence, ses relations avec le pouvoir, ses affaires et ses avocats sont décrites dans un article de Quartz très détaillé. Andrey Yakunin, qui se trouvait sur un bateau au moment de son arrestation, a évidemment insisté pour être considéré comme citoyen britannique. Voilà donc la Norvège confrontée à un fils d’oligarque proche de Poutine arrêté pour des activités illégales et maintenu en détention. Le contenu des drones saisis sur le navire est étudié par la police norvégienne, ce qui devrait permettre d’en savoir plus sur les intentions du pilote.

Le contexte ?

Svalbard Airport, Longyear. Crédit photo Alexey Reznichenko.

Selon Associated Press, les forces de l’ordre norvégiennes ont indiqué que « au moins 7 citoyens russes ont été placés en détention les semaines passées pour avoir fait voler des drones ou pris des photos de sites sensibles en Norvège ». Seuls 3 d’entre eux étaient en possession de drones. Outre Andrey Yakunin, selon US News, l’un d’eux était un russo-israélien interpellé à un poste frontière avec un drone dans sa voiture. Un autre russe a été arrêté alors qu’il faisait voler un drone à proximité de l’aéroport de Tromsø. Les 4 autres étaient équipés de matériel photographique, mais pas de drones. Les médias norvégiens font état de très nombreux signalements de drones au-dessus d’aéroports et d’infrastructures industrielles rapportés par des particuliers.

Un emballement médiatique ?

C’est probable, la phobie des drones et la multiplication très rapide des signalements est un phénomène que nous avons déjà vécu en France (voir ici), ce qui nous a valu une ribambelle de textes réglementaires à l’efficacité toute relative, notamment la loi dite « drones » de 2016. Est-ce semblable en Norvège ? Le climat international tendu dans le cadre du conflit entre la Russie et l’Ukraine, et la frontière commune avec la Russie ont sans doute contribué à accentuer l’emballement médiatique. Hedvig Moe, chef adjoint du service de sécurité de la police norvégienne, a commenté les interpellations de pilotes de drones russes et les signalements de survols ces derniers jours en déclarant que des drones « peuvent être utilisés à des fins d’espionnage ou plus simplement pour générer de la peur ». Alors, vols destinés à créer un sentiment d’insécurité dans le bloc de l’ouest ? Ou activités de touristes oligarques fortunés et insouciants ? Ou les deux ?

Sources : The Barents Observer, Associated PressUS News et Quartz

Article précédentUkraine : un duel de drones légers, un “taran” ?
Article suivantHappymodel : le Moblite7 1S est proposé en version Walksnail

2 COMMENTAIRES

  1. L’emballement médiatique est un bien mais également un mal.

    Un bien car cela mets le drone sur le devant de la scène.

    Un mal car il existe un détournement de l’usage de drones commerciaux qui sont quasiment indétectable et peu couteux pour des gouvernements du type ‘Fire and Forget’, Drone Kamicase, …

    Au final, un décollage de drone sera vu comme une intrusion. Puis en fonction de la hauteur de vol, cela sera vu comme de l’espionnage.

    Pour avoir effectué beaucoup de voyage en France et à l’étranger, cela reste une constante…Le regard suspicieux qui te mets mal à l’aise et mets mal à l’aise ta famille. Ce faire remarquer…

    Un exemple : En Nouvelle Zélande, une plage somptueuse, un seul élément perturbateur, une femme qui promène son chien et qui vient voir ma femme pour me demander si je la filme….

    Désolé mais je vais être vulgaire…Barres-toi, sort du cadre, tu n’as aucun intérêt à être sur le plan.

    Comme dirais Colombo : Ma femme me dit toujours, le drone est un sport exigeant.

    C’est de plus en plus vrai !
    @Fred: Merci pour ton contenu éditorial

  2. Il est pas sur le front le fils a papa ? ah c’est vrai double nationalité donc pas tout a fait russe….
    quant a la légion d’honneur et ses récipiendaires…. il y a longtemps que l’honneur n’est plus nécessaire pour l’obtenir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.