Fimi X8 Mini, le test

18
27477

Le constructeur Fimi, filiale de Xiaomi, est spécialisé dans les drones à prix léger. Son X8 Mini ne laisse planer aucun doute : il est positionné en face du Mavic Mini (voir le test ici) et du Mini 2 de DJI (voir le test ici). Même conception petit format avec des bras pliables, même poids plume, mêmes hélices pliables, aussi. Le but est d’obtenir un drone de prises de vues qui puisse être baladé facilement. Taille et poids ne suffisent pas, il faut aussi qu’il soit autonome, avec une durée de vol suffisante d’une part, et rechargeable facilement d’autre part. Je m’attendais à un appareil d’entrée de gamme un peu décevant. C’est tout l’inverse ! Le X8 Mini est un concentré de fonctions… Mais sont-elles efficaces ? Réponse dans cette chronique…

La vidéo

Vous pouvez la télécharger ici pour vous affranchir de la compression de YouTube. Des séquences brutes sont également disponibles ici, et des photos là.

Quel est son poids ?

Le X8 Mini avec ses hélices, mais sans batterie et sans carte microSD, pèse 157,8 grammes. Il faut lui rajouter 100,8 grammes de batterie et 0,2 gramme de carte mémoire, pour un total en ordre de vol de 258,7 grammes. C’est un poids plume, mais il n’est pas sous la barre des 250 grammes. Le plastique fait « cheap » – c’est sans doute la contrepartie pour obtenir un poids plume et un prix léger.

Les dimensions ?

Le X8 mini mesure 14,5 x 8,5 x 5,7 cm lorsque ses bras sont repliés. Les hélices pliables viennent se placer sur le carénage central, elles ne dépassent pas. L’avantage ? Vous pouvez glisser le X8 Mini 2 dans un sac sans craindre de l’endommager, d’autant que sa caméra est protégée par une bulle amovible, plutôt facile à ôter et remettre. Avant de décoller, il faut déplier les bras, d’abord les 2 à l’avant, puis les 2 à l’arrière. A la différence des bras du DJI Mini 2, ils restent à l’horizontale. Déplié, le X8 Mini mesure 20,8 x 15,8 x 5,7 cm. Comme pour les autres appareils à bras pliables, les bras avant jouent le rôle de fusible, ils absorbent une partie de l’énergie en cas de choc.

Moteurs et hélices ?

Fimi ne communique pas sur les caractéristiques des moteurs. Ce sont des brushless, très semblables à ceux du DJI Mini 2. Les hélices sont des 4 pouces 4726, faites de 2 pales indépendantes, quasiment identiques à celles du DJI Mini 2… et compatibles. Ce qui diffère, ce sont la hauteur du trou central et de la vis de maintien de chaque pale. Pour faire simple : la vis du X8 Mini s’adapte bien sur le DJI Mini 2. Celle du DJI Mini 2 ne fonctionne pas avec le X8 Mini. Ces hélices ne sont pas à fixation simplifiée et rapide : il faut un tournevis pour les retirer et les réinstaller.

Les capteurs ?

Ils sont en nombre limité : il y a sous l’appareil une caméra verticale et deux capteurs pour mesurer la hauteur par rapport au sol. Pas de capteurs à l’avant, pas de capteurs à l’arrière, pas de capteurs sur le dessus, et pas de capteurs sur les côtés

La batterie ?

C’est un bloc de type propriétaire, c’est-à-dire avec une forme et un connecteur qui sont spécifiques au X8 Mini. La forme ne laisse planer aucun doute : elle est constituée de deux piles rechargeables de type 18650. Il s’agit par conséquent d’une batterie Li-ion 2S. Sa capacité est de 2400 mAh. Elle est équipée d’un connecteur USB-C qui est destiné à la recharge. Voilà qui est intéressant pour être autonome : pas besoin de prise secteur pour la charge, un connecteur USB suffit, celui d’une Powerbank par exemple. Pas besoin non plus que la batterie soit dans le X8 Mini pour la recharge, puisque le connecteur USB-C est sur la batterie, pas sur le drone. Un câble USB vers USB-C est fourni dans la boite.

Le temps de charge ?

Comptez environ 1h pour obtenir une pleine charge avec une source QC3. Il faut un peu plus de temps avec une alimentation de 2A ou moins. Pendant la charge, une unique LED blanche s’allume. Elle s’éteint en fin de charge. Pour installer la batterie, il suffit de la pousser dans la trappe arrière du X8 Mini, jusqu’à entendre un clic de fixation. Pour la retirer, il faut pincer le bas de la batterie et tirer le haut – c’est simple une fois qu’on a compris le principe. Il n’y a pas d’indicateur de l’état de charge de la batterie. Pour savoir si elle est chargée, il faut l’insérer dans le X8 Mini. Une pression simple sur le bouton d’allumage, sous l’appareil, permet de visualiser l’état de la charge avec 4 LED blanches.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

1
2
3
4
5
6
7
8
Article précédentRadiocommande Smart Controller pour la gamme Evo II de Autel Robotics
Article suivantUrUAV UZ80, le nano racer livré en kit, mais sans besoin de souder

18 COMMENTAIRES

  1. bofff ! plus de 250 gr (législation),pas de capteurs de collision , performances video/photo en retrait .
    Donc pour moi ,pas en concurrence avec DJI mini et mini 2 .
    en attendant mieux du mini pro de Hubsan je garde mon DJI .
    bien cordialement

  2. Haa! dommage que ton test arrive maintenant Fred, j’ai le FIMI X8 SE 2020 qui dois arriver et
    a voir les prestations du X8 MINI je me demande si je vais pas regretter!

    Merci pour ce test hyper complet, du bon boulot comme d’habitude Fred.

  3. Bonjour @SeByDocky
    Fera tu une review sur le prochain Hubsan comme tu avais fait pour 501S sur RC-Grops, cela m’avait poussé a en prendre un :-))

  4. “Haa! dommage que ton test arrive maintenant Fred, j’ai le FIMI X8 SE 2020 qui dois arriver et
    a voir les prestations du X8 MINI je me demande si je vais pas regretter!”

    Sans doute car le X8 SE est inférieur sur tous les points hors tenue au vent peut-être (nacelle qui penche, modes auto qui fonctionnent très mal, photos peu nettes, très encombrant, etc…) et je parle malheureusement en connaissance de cause !

  5. Merci pour ce test !
    Je l’ai depuis une semaine, j’ai volé seulement 2 fois avec vu le temps, mais j’en suis plutôt content 🙂
    Pour ma part il fonctionne bien sous Android (un vieux Xiaomi Mi A1)

  6. @jack747 : les drones pour moi c’est fini depuis 2 ans …. j’ai tourné la page, je regarde encore comme ca pour curiosité…. J’ai une nouvelle chaine YT mais sur complètement un autre sujet : e-2-nomy

  7. Merci pour ce test Fred.

    Il donne de moins bonne image que le DJI Mini 2 mais vu le prix, on lui pardonnera facilement.
    A ce prix, on ne trouve guère que des DJI mini premier du nom d’occasion.
    J’espère que des comparaisons photo et vidéo seront faites avec le Mini 1 qui est pour moi son réel concurrent.

  8. Merci pour le test.
    Mais parler de vol en intérieur avec ce genre d’engins… faudrait peut être recarder le sujet plutôt qu un simple avertissement sur le survol d’une table…

  9. @ Antoine Gemis : Ah pourtant le Mini 2 est parfait pour des prises de vues en intérieur, surtout avec les protections d’hélices. Il y a du monde qui l’utilise comme ça…

  10. Y’a du monde, tu as raison. Entre un pro ou assimilé qui fait des prises de vues cinématiques stabilisées dans un grand espace intérieur, hôtel, … et le grand public, il y a aussi un monde, non ?
    Les “Mini” démocratisent ce type d’engin.
    Je pensais à Madame/Monsieur Michu qui lit ton article, excellent d’ailleurs, s’achète un Mini, le pose sur la table du salon devant les enfants ébahis, et se retrouve tout surpris quand il s’emplafonne directement après un décollage auto, puis tombe dans la gamelle du chien 😉

  11. @ Antoine Gemis : J’ose espérer que pros ou assimilés (puisqu’en indoor c’est open bar) savent gérer.
    Pour le grand public, je crois qu’il n’a pas besoin de moi pour faire ses premiers vols en intérieur, et d’ailleurs râler que le truc ne chope aucun satellite 😉 La sélection naturelle, peut-être, et le bonheur carefreshesque pour DJI ? 😉

  12. @Fred: Vendeur de care service, va !! 😉
    La sélection naturelle, certainement ! Y’a d’ailleurs un Darwin Award relatif au RTH sur batterie faible, sur un engin militaire. https://darwinawards.com/darwin/darwin2019-05.html
    Plus sérieusement, ce choix, de considérer que tout le monde est grand et responsable, et donc traiter du fond, et pas de ce que les gens pourraient faire, je le partage.
    Mais, ces derniers temps, quand je vois ce que font certains avec ces petites tronçonneuses volantes, je frissonne, pas que pour eux, mais pour leurs proches ou pour le quidam qui passerait par la.

  13. @ Antoine Gemis : On va voir ce que ça donne, il y a eu très peu d’accidents jusqu’à maintenant, à part des doigts fricadelles par les pilotes eux-mêmes. Si la tendance est aux sub-250g, on peut espérer que ça contienne les ennuis…

  14. Bonsoir Fred, merci pour ce compte rendu très détaillé de ce Fimi mini. D’ordinaire à chaque fin de reportage, il y a toujours une conclusion avec un avis personnel mais cette fois ci, j ‘ai beau chercher, je ne la trouve pas.
    Comparativement rapport /qualité/prix par rapport au mini2, quel serait plutôt ton choix?

  15. @ Nono2765 : Si si la conclusion est en fin de test, comme d’hab’ 🙂
    Objectivement, je reste sur le Mini 2… mais pour une raison pratique : je ne sais pas quand des pièces seront dispos pour le X8 Mini, et le SAV européen est inexistant. Ca joue dans la balance !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.