DJI Air 2S : l’évitement des obstacles, c’est bien ou pas bien ?

13
4525

Le DJI Air 2S (voir le test ici) se débrouille-t-il bien pour détecter et éviter les obstacles ? La réponse ? Parfois oui, parfois non. Les capteurs qui filment dans toutes les directions sauf les côtés permettent au contrôleur de vol de détecter la présence d’obstacle et de réagir en conséquence, de manière automatique. Cela permet des vols avec évitement des obstacles avec la fonction APAS 4.0, améliorée par rapport aux précédentes versions. Cela profite aussi aux vols de suivi de sujet, avec la fonction ActiveTrack 4.0, elle-aussi améliorée. Attention, le suivi en mode Parallèle ne doit pas être utilisé en présence d’obstacles, puisque le vol s’effectue en translation et que l’appareil ne détecte pas les obstacles sur les côtés. En mode Suivi, il évite théoriquement les obstacles…

Théoriquement !

J’ai mis le DJI Air 2S à l’épreuve dans des environnements plus ou moins chargés en obstacles. La première constatation, c’est qu’il se débrouille plutôt bien. La deuxième, c’est qu’il a du mal à « voir » les petits obstacles comme de petites branches d’arbres sans feuilles. La troisième, c’est qu’il est plutôt doué pour se rétablir sur une touchette avec une petite branche. La quatrième, c’est que l’évitement des obstacles est loin d’être infaillible. Plus les obstacles sont fins, plus il est en mis en défaut. Plus l’appareil vole rapidement et plus il a du mal à les éviter.

Conclusion ?

La vidéo en support de ce post montre plusieurs exemples de vols qui se passent bien… et moins bien. Parfois le DJI Air 2S parvient à tenir un vol entier dans un environnement particulièrement difficile, parfois il se prend la première branche venue, juste après avoir décollé. Il semble que les algorithmes de DJI se débrouillent plutôt bien en environnement très encombré. Mais de petits obstacles (petites branches, fils) ne sont pas toujours vu et pris en compte. Peut-on lui faire confiance ? Tout dépend des conditions de vol ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut des vols lents, avec des obstacles bien visibles, un éclairage sans fortes variations de luminosité. Ne tentez pas le diable, l’évitement d’obstacles est une fonction d’assistance au pilotage, pas un vrai pilote automatique qui vous remplace. Le Skydio 2 (voir le test ici) fait-il mieux que le DJI Air 2S ? Oui. Mais il n’est pas infaillible, non plus, et pourtant ses vols reposent sur l’évitement des obstacles…

L’évitement des obstacles du DJI Air 2S, en vidéo !

13 COMMENTAIRES

  1. Est ce que le active track peut être fait pour voir de face la personne suivie ? C’est à dire avoir le drone qui recule en permanence.

    Merci

  2. Pas mal quand même je trouve ,maintenant il faut pas trop lui en demander les petites branche il faut oublier,par contre il a l air assez crash proof sur des petites chutes de 1 mètre ,1,50 ,avec un mavic c est un coup à casser la caméra …
    Merci pour le test

  3. @ Antone : Oui, il s’est bien sorti des chutes. Sur l’une d’entre elles, un pied avant s’est tordu. Mais il m’a suffit de le dévisser (3 vis), retirer le cache de la LED pour remettre une micro vis qui maintient le pied, remettre le cache, et tout refermer. Le plastique est légèrement fissuré, mais rien de grave. Après, les chocs sont tous différents et leurs conséquences aussi…

  4. Le Mavic 2 fait mieux ; mais en vol lent aussi :
    – quand il détecte un fil ou un branche, et que tu arrives vite,
    il n’ a pas le temps de réagir et de l’ éviter !

  5. Nous avons acheté il y a deux ans un Mavic 1 avec trois batteries des accessoires et en plus deux lunettes pour le vol a distance. Deux des batteries sont HS , et pire le vendeur MC Clic et la Fnac disent qu’il st impossible d’acheter des batteries car elles ne sont plus fabriquées !!!! Absolument lamentable pour un drone de eux ans et plus de 2550€ dépenses !!!!

  6. @ Qa : En ActiveTrack Parallèle, tu peux le placer devant toi et il y reste. Mais il ne maintient pas la position de face si tu changes de direction (il conserve son cap). Si tu vas trop vite (au-delà de 40 km/h environ), il vient se positionner derrière.

  7. @ Escarres Rainier : Oui, c’est pénible de ne pas avoir de continuité dans les consommables, je suis bien d’accord. Le Mavic Pro date de fin 2016, il est passé loin dans les préoccupations de la marque 🙁
    Il ne reste malheureusement plus que des exemplaires sur des marketplaces (parfois obscurs) d’enseignes françaises, ou des copies sur Amazon.

  8. Bravo pour ce test à risque (pour le drone et pour toi !)
    Y a quand même de sacrés progrès en quelques années !

  9. Merci pour ce test sans parti pris! comme d’habitude cela dit 😉
    Finalement, même si l’étau de resserre autour du M2Pro, le king s’en sort encore bien face à ce AIR2S, pour combien de temps? La techno’ des drones évolue à une vitesse prodigieuse et DJI y est pour beaucoup! A quand l’arrivée du Skydio en Europe ? Histoire de rebattre les cartes…pour notre plus grand plaisir^^

  10. @Escarres Rainier , on a vécu la même chose avec
    – les batteries de l’ inspire 1 qui ont disparu!
    -Les hélices 1345 T qu’ on ne trouve plus…ou très chères
    on est du menu fretin pour ces grands groupes

  11. pour l’evitement d’obstacles le principe par capteurs manque de resolution , c’est d’ailleurs pour ça que skydio utilise des cameras , il faudra peut être passer par le lidar mais ça reste encore assez cher .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.