ViFly Finder Mini, le test

2
1116

Le constructeur ViFly s’est fait une spécialité des buzzers autonomes. Ces petits accessoires permettent de retrouver plus rapidement un appareil crashé. Pour leur éviter d’être aphones si la batterie du drone est débranchée ou éjectée pendant le crash, ils sont dotés d’une mini batterie. Après les modèles Finder 2 (voir le test ici) et Beacon (voir le test ici), voici le Finder Mini. Comme son nom l’indique, il est plus compact, plus léger, destiné à être placé à bord d’un micro ou nano drone. Petit, mais bippe-t-il suffisamment fort ? Réponse dans cette chronique. Notez que le Finder Mini m’a été donné par ViFly. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le Finder Mini en haut, le Beacon en bas.

Le Finder Mini mesure 1,9 x 1,1 x 1,2 cm pour un poids de 2,7 grammes. A titre de comparaison, le Beacon mesure 2,5 x 1,4 x 1,5 cm pour 6 grammes, et le Finder 2 mesure 2,4 x 1,3 x 1,6 cm pour 5 grammes. Il faut tout de même ajouter 0,3 gramme, soit un total de 3 grammes, pour le câble d’alimentation et de déclenchement du buzzer. Doté d’une petite prise, il comporte un fil Buz+ (ou alimentation +5 V), un GND et un Buz-. ViFly fournit un Rilsan pour fixer le buzzer – mais chaque montage est un cas particulier. Le point fort du Finder Mini ? Son faible encombrement permet de le loger facilement à bord d’un micro racer. Sur un nano racer de 9,5 cm de diagonale ou moins, il faut être inventif. Mais surtout, l’appareil doit être alimenté en 2S au moins, entre 4,5 et 7,4 V… La batterie intégrée est une Lipo 1S de 40 mAh.

Comment ça fonctionne ?

Le +5 V recharge la batterie du buzzer dès que la batterie du racer est branchée, vous n’avez par conséquent pas à vous en préoccuper. L’alimenter permet aussi de l’activer. Quand se déclenche-t-il ? S’il est connecté au contrôleur de vol, la fonction buzzer de Betaflight (ou d’autres firmwares) permet de le faire bipper à la demande. Mais il se déclenche aussi, automatiquement, dès que l’alimentation +5 V est coupée. Dans ce cas, il sonne faiblement pendant 30 à 40 secondes, puis bippe fort toutes les 5 secondes, avec le flash d’une LED en renfort. Il continue ainsi pendant 30 minutes. Ensuite il passe à un bip et un flash toutes les 10 secondes pendant les 30 minutes suivantes. Puis il espace les bips et flashs de 20 secondes jusqu’à épuisement de la batterie.

Comment couper les bips ?

La première méthode consiste à appuyer pendant 3 secondes environ sur son bouton. Il émet une série de 3 faibles bips et se coupe. Si le bouton n’est pas accessible parce que le buzzer est logé à l’intérieur du racer, il suffit de brancher la batterie pendant quelques secondes, puis de la débrancher. Le buzzer émet aussi les 3 faibles bips et s’éteint. Comment désactiver le buzzer après un vol réussi ? Les méthodes sont les mêmes : soit avec une pression longue sur le bouton, soit en débranchant puisque en rebranchant la batterie principale.

C’est efficace ?

Oui ! Le son du buzzer est fort, suffisamment pour retrouver l’appareil lorsqu’on s’en approche. Evidemment, le volume sonore est inférieur à celui d’un Finder 2 ou d’un Beacon. Cela peut bien sûr faire la différence quand on ne connaît pas exactement la position de chute du drone, quand il y a beaucoup de vent ou quand le bruit environnant est élevé. Il faudra aussi retrouver l’appareil assez rapidement : l’autonomie est de 7 heures selon la fiche technique, elle a plafonné à 6 heures lors de mes essais. Je n’ai pas établi de protocole pour mesurer la puissance sonore et vérifier ce qu’indique ViFy. Mais vous pouvez écouter la différence et lire la mesure pour comparer le Beacon et le Finder Mini dans la vidéo en support de ce test.

Flash lumineux !

Le point fort du Finder Mini, c’est sa LED. De jour, elle ne sert pas à grand-chose – encore que, en forêt, elle m’a permis de localiser un nano racer plus rapidement qu’avec le son. De nuit, son flash est parfait pour localiser précisément et de loin, parfois même lorsque l’appareil est caché. Dommage qu’il ne comporte pas, comme le Finder 2 ou le Beacon, un capteur de luminosité pour ne déclencher la LED qu’en faible luminosité.

Faut-il l’acheter ?

Si vous comptez voler un peu loin (là où la pratique est autorisée, bieeeeen ééééévideeeement), placer le Finder Mini à bord est un complément efficace des outils de sécurité que sont le failsafe et éventuellement le retour automatisé au GPS. Il fonctionne bien pour retrouver un petit racer dans un champ, y compris lorsqu’il est masqué par la végétation. Ou pour le localiser dans un arbre. Ou dans un massif de ronces. Il se pilote à distance via la radiocommande, il est également à déclenchement autonome. Son encombrement réduit et son poids plume permettent l’emport sur un petit racer. La cible de ViFly, ce sont évidemment les micro racers de 4 pouces capables de partir à plusieurs centaines de mètres, voire plusieurs kilomètres. Evidemment, le volume sonore et l’autonomie sont plus réduits qu’avec de plus gros modèles, mais cela reste très correct au vu de la taille et du poids. Le prix ? Le Finder Mini est proposé à $13 l’unité directement chez ViFly ou à $35 les 3 pièces (port compris mais hors taxes). C’est peu pour éviter de revenir bredouille d’une marche de la honte…

D’autres photos

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour le test. J’avais un Beacon installé sur mon Mobula7HD (oui, ça vole bien avec, malgré les apparences), et ça a sauvé mon drone un grand nombre de fois durant mon apprentissage du freestyle. Je ne regrette absolument pas mon achat. Mais après un crash pas plus violent qu’un autre, le Beacon s’est “enroué”, c’est à dire qu’il se comporte normalement mais son volume sonore est subitement devenu moins puissant que celui des esc du drone, donc inutile. Je ne comprends pas d’où vient le soucis et du coup je vole sans, ça me fait gagner 30 secondes de vol (rapport au poids). M’enfin, malgré ce problème, je recommande fortement la marque, surtout lorsqu’on débute dans le fpv (croyez-en mon expérience, après avoir perdu 3 drones sans buzzer).
    Et du coup, ce Finder Mini, plus petit et surtout plus léger, pourrait me tenter…

  2. Merci Fred pour ce test.
    Vifly à eu raison de créer ce modele réduit , fan de leurs produits . Mais ils n’ont fait que suivre le mouvement de celui déjà proposé par Flywoo 😉 Ce dernier me donnant entiere satisfaction poids et puissance d’émission bips, led incluse.
    Fly safe et… ” Si vous comptez voler un peu loin (là où la pratique est autorisée, bieeeeen ééééévideeeement) ” :-))

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.