ViFly Finder 2, le test

13
1483

Le Finder, c’est un buzzer qui émet un son fort destiné à retrouver plus facilement un appareil crashé. Car même si sait pertinemment où il est tombé, on peut passer du temps, beaucoup de temps à le retrouver. On risque de piétiner un champ, on risque aussi de ne jamais le retrouver, parfois en passant et repassant près de l’appareil sans s’en apercevoir. Les amateurs de FPV racing ont forcément vécu cette situation un jour ou l’autre. La solution, c’est un buzzer à bord. Mais si la batterie est débranchée, éjectée, faute d’alimentation, le buzzer est aphone. La solution ? Un buzzer auto-alimenté comme le Finder. La première version, testée ici, nous avait séduit. Voici le test de la deuxième version, le Finder 2. Notez que cet accessoire nous a été donné par ViFly. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Une vidéo

Tour du propriétaire

Le Finder 2 mesure 2,5 x 1,5 x 1,5 cm. Soit quelques millimètres de hauteur de moins que le premier modèle : le câblage est tout simplement mieux réalisé ! Le poids est de 4,7 grammes, exactement le même que celui du Finder 1. Le câble d’alimentation ajoute 0,3 gramme, soit 5 grammes en tout. Sur le composant protégé par une gaine thermique en plastique, on voit un connecteur facile d’accès qui permet de brancher le buzzer à une source d’alimentation et le piloter à distance, un bouton, et le buzzer en lui-même. Ce qui change avec la version 1 ? Une LED a été ajoutée…

Installation

Finder 1 à gauche, Finder 2 à droite

Le Finder 2 est à connecter comme un buzzer classique, sur du +5V (4,5V à 8,5V), sur un GND et sur le connecteur Buzzer du contrôleur de vol. Pas besoin de contrôleur de vol, il peut aussi être connecté directement à un récepteur radio, là encore sur du +5V, sur un GND et sur une voie pour être piloté à distance. Je l’ai installé sur un X220S de Eachine, à la place du buzzer d’origine dépourvu de batterie. Il est activé à la demande via Betaflight. Il faut charger un peu le Finder 2 avant qu’il ne soit opérationnel. Un petit vol de mise en jambes, 5 minutes à peine, suffit à charger suffisamment la batterie pour obtenir au moins 1h30 de beeps.

En pratique

Lorsqu’on débranche la batterie, le Finder 2 se déclenche, bippant doucement pendant 30 secondes selon la fiche technique et le manuel, 42 secondes en réalité, puis fort avec un double beep toutes les 4 secondes ensuite. Il continue à bipper ainsi pendant 2 heures. Ensuite, il augmente l’intervalle entre les beeps à 10 secondes pour économiser la batterie. A vrai dire, je n’ai pas essayé aussi longtemps : j’ai arrêté au bout de 1h30… Même en isolant le Finder 2 pour réduire le volume, le son tape sur le système… et c’est exactement ce qu’on lui demande. Le volume sonore est semblable à celui du Finder 1, il atteint 110 dB quand on est très proche. C’est mieux qu’un buzzer classique, comparable à des buzzers concurrents.

Les différences avec le Finder 1

L’assemblage est plus soigné sur cette version 2, nous l’avons vu. Mais la nouveauté, c’est une LED accompagnée par un capteur de luminosité. Si vous branchez votre batterie, le Finder 2 bippe mais sa diode de s’allume pas. Si vous faites la même chose dans la pénombre, le Finder 2 bippe et fait clignoter la LED. Il reconnaît le changement de luminosité : si la nuit tombe, la LED s’active en plus des bips. Pas besoin de nuit noire pour que la LED s’allume, une faible luminosité suffit. La fiche technique indique que le buzzer se coupe de nuit, pour ne laisser que la LED. Le manuel ajoute « pour ne pas déranger les voisins ». Mais en pratique, en plus de la LED, le buzzer continue à fonctionner de nuit… et c’est très bien ainsi, le but de cet accessoire est de retrouver un appareil, pas de caresser les voisins dans le sens de la Lipo. Edit : ViFly m’a indiqué que “quand le Finder 2 se déclenche de nuit, il bipe pendant 2 heures en plus de la LED, puis ne bipe plus jusqu’au lever du soleil, mais la LED flashe tout le temps“.

Points de détails

Le Finder 2 est très rapidement opérationnel, pas besoin de passer du temps à le charger avant de voler. La batterie semble exactement la même que celle du Finder 1, c’est une mini Lipo 1S 3,7V de 80 mAh. Pour désarmer le Finder 2, il suffit d’une pression de 3 secondes environ. Une fois relâchée, il bippe 3 fois doucement, signe qu’il est désactivé. Une autre méthode consiste à déconnecter la batterie, la connecter 6 secondes puis la déconnecter à nouveau. Peut-il être mis en défaut ? Oui, si la batterie de votre appareil n’est pas débranchée et que la liaison radio ne fonctionne plus. Car dans ce cas, on ne peut pas activer le Finder 2 à distance et il ne s’activera qu’une fois la batterie vide… ce qui peut prendre pas mal de temps. Il manque donc une fonction accéléromètre, qui pourrait activer la sonnerie après une absence de mouvement.

Faut-il l’acheter ?

La réponse est la même que pour le Finder 1 : oui, sans aucun doute ! Ce modèle est moins cher que bon nombre de ses concurrents comme le Dronekeeper micro (voir le test ici) ou le Hellgate Buzzer. Il est tout petit, facile à loger dans une frame, sur le fuselage d’un avion ou d’une aile. Il est léger, pour un impact quasi nul sur l’autonomie des frames de classe 130 ou plus. Son interface utilisateur se réduit au strict minimum, il ne nécessite pas de maintenance. L’ajout de la diode est un plus pour qui vole jusqu’à la limite du jour aéronautique. Ou quand la recherche de l’appareil prend beaucoup de temps. Notez que le flash est facilement visible de nuit depuis un point élevé. Le Finder 2 est proposé exactement au même tarif que le Finder 1, soit $15 directement chez ViFly (hors port et hors taxes) ce qui revient à environ 18 € avec le port (hors taxes à l’import), ou à $39 pour 3 pièces.

D’autres photos

Finder 1 à gauche, Finder 2 à droite

13 COMMENTAIRES

  1. Merci pour la review, en plus en ce moment la livraison est gratuite !!!! Ca le met à €13,59 EUR (acheté hier sur le site de vifly) (hors taxes d’import).

  2. Petit upgrade led par rapport à la V1, bon, c’est toujours un petit plus…
    J’ai succombé sur les bon conseils de notre gourou HM en Aout dernier, directement sur le site ViFly, par un pack de 3 qui m’était revenu à 34 euros.(fdpin)
    Je ne peut que valider l’excellent produit que ce buzzer ! Un tres bon backup en cas de perte et une intensité sonore puissante. Activable également via un inter /aux de votre radiocommande.
    attention toute fois à son encombrement. Bien que tout petit il faut lui trouver une place ( de pref à l’intérieur du chassis) et surtout tres important, avoir accès à son inter pour neutraliser l’alarme (Bien que réalisable avec procédure plug/unplug de la li-po principale) 😉
    je recommande donc fortement ce produit. Et Vifly dans son ensemble , j’adore ! (possesseur d’un R130, terrrrible ! )

  3. Commandé hier, en mode achat compulsif après avoir vu la news…
    Content de lire dans le test que ca fonctionne impecc.

    Par contre j’ai eu un doute en lisant l’article quand, Fred dis que de nuit le buzzer se désactive pour laisser uniquement la LED (bien que lors de son test ca ne s’est pas passé comme ca)… Que se passe-t-il alors si il tombe dans des herbes très hautes (j’ai déjà eu à récupérer mes quads dans des herbes de plus 2m bien tassé)

  4. “Oui, si la batterie de votre appareil n’est pas débranchée et que la liaison radio ne fonctionne plus. Car dans ce cas, on ne peut pas activer le Finder 2 à distance et il ne s’activera qu’une fois la batterie vide… ce qui peut prendre pas mal de temps.”
    Mais si on a bien branché le pad buzzer, il joue le rôle de buzzer donc sonne en cas de perte radio non? puis quand la lipo du quad est vide, la batterie intégrée prend le relais non?

  5. Yop,

    J’ai eu Vifly au sujet du mode nuit, il est basé sur un algo qui mesure la tombé de la nuit. Ca ne va pas s’activer si tu tombes dans une bouse de vache par exemple 😀 Et le buzzer ne se coupe qu’au bout de 2 heures pour se rallumer au lever du jour 🙂

  6. @Motard Geek : Merci pour l’info… c’est rassurant 🙂 (J’ai pas mal de bouse de vache là où je vole aussi 😀 )

  7. Faire biper plus de 2h ça devient risqué je trouve.
    Sauf dans le cas des long-ranges (en France ?) il faut entre 20sec et 30mn grand max pour retrouver son joujou.
    Au delà de ce délai, vous savez où il est, mais si vous n’avez pas mis la main dessus c’est qu’il est difficilement accessible (toit de l’Élysée, arbre sur un bout de piste à Orly, tour Eiffel…) et que vous avez peut-être besoin de matériel pour revenir le chercher. S’il continue à biper en votre absence, quelqu’un de plus agile pourra être attiré par le bruit et le retrouver avant vous…
    Personnellement depuis que j’utilise des pads anti-dérapants en silicone et deux straps velcro au lieu d’un, je n’ai plus eu d’éjection de batterie (mais on ne peut pas forcément utiliser 2 velcros sur toutes les frames…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.