Flywoo HEXplorer LR 4, le test

5
4121

Les stars du moment dans le petit monde des racers, ce sont les appareils 4 pouces sur une base imaginée par Dave_C FPV avec son projet #MicroLongRange. Long-range ? Ceux équipés d’un boitier compatible avec le Digital FPV System de DJI sont plutôt destinés au mid-range, c’est-à-dire avec une portée de 2 à 3 kilomètres. Rappelons en préambule que la réglementation européenne n’autorise, pour le loisir en catégorie Ouverte, que les vols en vue directe, ce qui exclut le long-range et le mid-range. Ca tombe bien, le petit dernier de Flywoo se voit de plus loin : il est un peu plus gros, bien qu’il soit équipé d’hélices 4 pouces. C’est un hexacoptère, c’est-à-dire un appareil équipé de 6 moteurs et 6 hélices. Un format un peu oublié – mais il avait connu son heure de gloire, souvenez-vous du JPay Spider d’Aerotek, en 2015 ! La mention « Inspired par Dave_C FPV » est indiquée sur le carbone.

La vidéo

Cette vidéo est disponible en téléchargement direct pour s’affranchir de la compression de YouTube.

Tour du propriétaire

Le HEXplorer LR 4 repose sur une double plaque carbone centrale qui prend les 6 bras en sandwich. Ils sont fixes, mais indépendants, ce qui permet de les changer en cas de problème. Flywoo a ajouté des renforts qui sont fixés aux extrémités des bras. Les moteurs sont des brushless Dave_C & Nin 1404 V2 à 2750KV pour des hélices bipales Gemfan de 4 pouces 4024. Le cœur de l’appareil est un contrôleur de vol Goku F745 basé sur un processeur F7. Il est bien plus intéressant que celui qui équipe l’Explorer 4 LR (voir le test ici), et pas uniquement par son processeur plus puissant… Il offre 7 UART, à comparer au 2 malheureux UART du contrôleur de vol de l’Explorer 4 LR.

Bien équipé !

Ce contrôleur de vol est un modèle en 1,6 x 1,6 cm avec un IMU classique amélioré par un baromètre altimétrique. Il dispose d’un connecteur microUSB mais il est aussi équipé d’un module Bluetooth pour accéder aux réglages sans fil, depuis un smartphone ou une tablette ! Sous le contrôleur de vol se trouve un ESC 6 en 1 de 13A. Le montage effectué en usine par Flywoo est propre, avec de belles soudures – et il y en a plus que d’habitude avec ce format hexacoptère… Le constructeur a aussi ajouté un GPS Goku Mini, en version 2.0. Il est placé à l’arrière de l’appareil dans un support en TPU.  Sous le support est logé un buzzer alimenté, mais autonome avec sa batterie.

La partie vidéo

Le HEXplorer LR 4 est équipé de la nouvelle caméra Nebula Pro de Caddx, fixée sur les deux panneaux verticaux à l’avant et protégée par une pièce en TPU. Elle est reliée à un boitier Vista de Caddx situé à l’arrière de l’appareil. Une antenne Atomic de Flywoo, polarisée et longue complète le dispositif. Il est possible de contrôler l’appareil avec une radiocommande de DJI sans autre ajout de matériel, mais j’ai choisi une version équipée du récepteur radio Crossfire Nano RX de TBS. Elle est logée au-dessus du contrôleur de vol, sous le carbone. Une pièce en TPU à l’avant permet de fixer l’antenne Immortal-T du Nano RX, de telle sorte qu’elle soit éloignée de l’antenne vidéo et du GPS.

Fin du tour

Dans la boite se trouvent 3 supports en TPU pour des caméras HD : un pour un support de caméra GoPro, un pour une GoPro, et un pour une SMO 4K de BetaFPV. A noter qu’un fil d’alimentation est préinstallé avec un connecteur destiné au branchement immédiat d’une SMO 4K. La prise d’alimentation est une XT30. Flywoo a prévu que la batterie soit placée sur le dessus de la frame, avec un antidérapant et maintenue par un Velcro. Le poids de l’HEXplorer LR 4 avec le récepteur Crossfire et son antenne, les hélices et le support pour SMO 4K, mais sans batterie, est de 220,7g.

Mise en route

L’appairage du récepteur Crossfire est facile : le bouton est accessible au travers de la structure carbone. Même facilité d’accès pour le connecteur USB-C du boitier Vista de Caddx, l’activation et la mise à jour ne posent pas de problèmes. Attention tout de même, il est recommandé de ventiler le Caddx au cas où la mise à jour soit un peu longue. Le connecteur microUSB du contrôleur de vol est tout aussi accessible pour les réglages en filaire avec Betaflight Configurator. Puisqu’il est possible d’accéder à l’HEXplorer LR depuis un smartphone, je me suis fait plaisir et j’ai effectué tous mes réglages avec mon P20 Pro de Huawei, sans fil, avec l’application SpeedyBee ! C’est très agréable, surtout quand on est à l’extérieur…

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

5 COMMENTAIRES

  1. Arf, j’hésite entre le nouveau LR4 et celui ci. ( faut dire que j’ai eu un jpay spider il y a trèèès longtemps, d’ailleurs la boîte n’existe plus ?)

  2. Bonjour Fred,

    Je suis d’accord avec toi pour la sensibilité au vent (hier, 20km/h de vent: ca gigote un peu) par contre j’embarque une gopro 9 black dessus (c’est moins de contraintes que ma hero naked: acces direct aux reglages, plus de choix de filtres…) et avec une tattu 4s 850mah, j’ai 6min d’autonomie en vol tranquille avec un ou deux dive: le comportement est sain. J’ai pas encore testé le Liion.
    Pour des prises de vues exterieures, l’Hex + Hero9, c’est sympa.

    Antoine

  3. @ Antoine : Ah ok… Je n’ai pas eu cette autonomie avec une GP6, le bruit était carrément plus fort et les moteurs avant chauds à l’atterrissage. Good news que ce soit ok pour toi avec la GP9, je vais refaire des essais. J’ai aussi tenté une Insta360 Dual, mais je le sentais à la peine, je n’ai pas persévéré…

  4. Tous les retours que j’ai lus sur le net font pourtant état d’une machine qui semble bien se comporter face au vent, est très stable et précise. Un quad (enfin un hex…) destiné à la ballade qui fait bien son job…

  5. il est possible d’appairer les récepteurs Crossfire sans devoir toucher au bouton d’appairage ( voir les video de Joshua B )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.