L’administration Trump place Xiaomi sur la liste noire des « entreprises militaires chinoises communistes »

4
547

L’administration Trump a ajouté 9 nouveaux noms à une liste noire de sociétés considérées comme « entreprises militaires chinoises communistes ». Parmi elles, on trouve le géant de l’électronique Xiaomi ou encore l’avionneur Comac (concurrent de Boeing). Il s’agit d’un requis de la « Section 1237 of the National Defense Authorization Act for Fiscal Year 1999 », abrégé dans les documents américains en « FY99 NDAA ». Cette décision aura-t-elle un impact sur la filiale Fimi de Xiaomi, spécialisée dans les drones comme le X8 SE testé ici ?

C’est peu probable

Il est important de noter que le FY99 NDAA n’est pas la « Entity List » sur laquelle figurent Huawei et DJI (voir ici), et les conséquences ne sont pas les mêmes. Il n’y a pas d’interdiction de vente, ni de commercer avec ces sociétés, mais les investisseurs américains devront se retirer de leur capital avant le 11 novembre 2021. Plusieurs sites ont mentionné la présence de Qualcomm Ventures dans Xiaomi, mais les deux sociétés n’ont plus de liens depuis la mi-2020. Le département du Commerce en charge de la « Entity List » va bientôt passer sous administration Biden. Il est donc peu probable qu’il décide de suivre la direction donnée par l’administration Trump.

Démenti de Xiaomi

Xiaomi a publié un communiqué sur Twitter en réponse à la décision de l’administration Trump. Elle y assure que Xiaomi se conforme aux lois américaines, qu’elle n’est pas détenue ni contrôlée ni affiliée à l’armée chinoise.

4 COMMENTAIRES

  1. Ahh bon parce qu’il existeraient des entreprises Chinoises qui ne soient pas “militaires” ????
    Il ne découvre ça que maintenant le Trump …… Il peut classer l’intégralité des entreprises du pays dans le même panier sans risquer de se tromper ….. ce n’est qu’un secret de Polichinelle !!!

  2. Grand fan des produits Xiaomi, je ne peux que constater hélas, l’intrusion flagrante que sont leur appli pour faire fonctionner n”importe quel réf de leur catalogue…
    Pourtant loin d’être parano et jusqu’à preuve du contraire rien à me reprocher si ce n’est la puissance de mon vtx :-)) je comprend assez facilement ce choix de l’admin Yankee.
    Je rejoins donc les propos simples et évidents de @laurentr2008. La Chine, quoi !

  3. Quand une dictature, la chine, a tout pouvoir sur les dirigeants des entreprises chinoises, comment imaginer qu’une entreprise chinoise puisse etre a tout moment libre de ses mouvements ?
    La chine c’est une dictature communiste avec un régime capitaliste non libéral .. le pire du pire.
    Définition simpliste d’une dictature : régime dans lequel n’existe pas de presse libre.

    “Ils [les capitalistes] travailleront avec peine à leur propre suicide” Lenine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.