Anduril lève 200 millions de dollars pour ses drones de surveillance

1
946

Fondée en 2017 par Palmer Luckey, le créateur du masque Oculus, la société Anduril a rapidement progressé jusqu’à valoir, selon Bloomberg, 1,9 milliard de dollars en 2020. Elle a procédé récemment à une levée de 200 millions de dollars menée par Andreessen Horowitz avec une demi douzaine d’investisseurs. « Le business d’Anduril est controversé », explique Bloomberg : le premier contrat de la société concernait la surveillance des frontières des Etats-Unis avec le Mexique, suite à la politique menée par le gouvernement américain. Palmer Luckey figurait parmi les soutiens financiers de Donald Trump lors de sa campagne en 2016 (voir ici).

Le business ?

Anduril propose des outils de surveillance basés sur la Sentry Tower, une tour équipée de capteurs exploités par la Lattice Platform, un système de gestion des alarmes qui repose en partie sur des algorithmes d’intelligence artificielle. La plate-forme permet aussi de gérer une flotte de drones. Les Ghost sUAS sont des appareil autonomes, silencieux, capable d’emport de caméras pour réaliser diverses missions de surveillance. Ils sont opérables en essaims. Le dernier produit est Anvil sUAS, un drone-kamikaze prévu pour la neutralisation de drones malveillants avec une méthode simple : les percuter en vol.

Source : Bloomberg
Crédits photos : Anduril

1 commentaire

  1. Non mais sérieux…
    c’est comme ceux qui vendent un Pauvre Hexa ou X8 avec du Naza ou autre fait maison qui coute 2 000/ 4000€ et le revendent 30 000/ 40 000 à la police, en développement ou autre lol
    Vive les subventions…
    Appelez mois, je prend 10% dans la poche, et 5% pour vous le faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.