Démissions à la FPDC

3
1040

Par un communiqué de presse publié le 14 février 2020, le conseil d’administration de la Fédération Professionnelle du Drone Civil (FPDC) a annoncé avoir reçu les démissions de sa présidente Mariane Renaux et de son vice-président Guilhem Argueyrolles. Le conseil d’administration se réunira le 28 février pour élire ses nouveaux président et vice-président. Le communiqué ajoute que « Les contrats de labellisation seront signés par le nouveau président, le jour même de son élection. La liste des centres de formation agréés sera immédiatement transmise à France Compétence de façon à ce que les centres de formation labellisés puissent utiliser le code CPF au plus vite ». Pour mémoire, le label FPDC avait été officialisé en novembre 2019 (voir ici).

Pourquoi ces deux démissions ?

Mariane Renaux et Guilhem Argueyrolles

Je n’ai pas obtenu de réponse à cette question de la part de la FPDC. En revanche, le vice-président démissionnaire, Guilhem Argueyrolles, a accepté de commenter sa décision : « Dès lors que nos mandats étaient achevés, que l’assemblée générale ordinaire ne pouvait pas être tenue avant encore de longues semaines, pour des raisons indépendantes de notre volonté, et que nous ne disposions plus du temps nécessaire pour nous assurer de la tenue rigoureuse du cadre contractuel et juridique de la très attendue labellisation des premiers centres de formation, phase très chronophage, nous avons préféré laisser la main aux personnes qui se positionnaient pour prendre la suite. J’ajoute que nous participerons bien sûr à la prochaine assemblée générale pour remercier les adhérents qui nous ont fait confiance pendant 2 ans ». Pour mémoire, l’assemblée générale de la FPDC, prévue le 10 février 2020, avait été reportée à une date ultérieure en raison des grèves.

Source : la FPDC

3 COMMENTAIRES

  1. VASTE GUIGNOLADE ………. les vrais raisons sont hyper claires …… tout ce qui tourne autour de la future labellisation des centres de formation est tellement bidon (dans le cadre de la Fédé) que les très rares personnages à la tête de cet organisme et qui avaient un poil de bon sens, d’honnêteté et ……. de peur de récolter une énorme tempête suite à ce qu’ils vont semer dans quelque jours, ont vite quitté le navire avant la tempête !!!!!

  2. questions d’un naïf ignare :
    a/ ce label possède une reconnaissance officielle par l’État ?
    b/ pour être centre de formation, il faut payer une cotisation a un organisme privé ?
    c/ France Compétence, cpf ? kezaco ?

    commentaires d’un vieux, il y a 30 ans on a fait miroiter du business de photographie aérienne a des paramotoristes ! le seul qui a gagné des sous c’était le vendeur de paramoteur et des formations qui allaient avec…et en vendant des franchises..

    il y a 5 ans, une société bien connue a vendu des drones pour l’agriculture a 25000 euros piece en expliquant le potentiel énorme…

    il y a 100 ans un banquier bien connu expliquait qu’il avait fait fortune en vendant des brouettes et des pelles aux chercheurs d’or…

    conclusion.. fabriquez et vendez les outils mais ne produisez pas..

  3. Franchement de mon point de vue c’est une bonne nouvelle que le bureau change. L’attente de la labellisation a mis un coup de frein aux formation puisque depuis décembre les organismes ont été dé-référencés du CPF. (perso ça m’a empêché d’utiliser le montant de mon CPF, j’ai pas trop aimé payer tout de ma poche en février alors que la labellisation aura dû être en place en janvier)
    Après c’est du bénévolat donc il faut trouver des gens réellement motivés et engagés.
    Espérons que le nouveau bureau sera actif et engagé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.