ZinkyUFO : le nano drone FPV de réalité mixée

3
1621

C’est ainsi que ses concepteurs présentent leur nano drone : un appareil destiné à être piloté en immersion avec des fonctions de « réalité mixée ». Tout un programme pour un engin qui est encore à l’état de projet sur la plateforme de financement participatif Kickstarter.

La première promesse

La société Zinky désire proposer un appareil à piloter en FPV qui soit simple et accessible à tous ! Pour cela, elle est partie sur la base d’un Tiny Whoop à moteurs brushed avec une caméra et un récepteur radio 2,4 GHz. C’est le retour vidéo qui est le plus compliqué à gérer pour un produit grand public : pas question d’adopter des lunettes d’immersion qui coûtent un bras, ou des masques trop imposants. La solution retenue par Zinky, c’est de recevoir l’image en 5,8 GHz et de la diffuser sur un smartphone. La fiche technique explique la latence est très faible, bien meilleure qu’en wifi ou en HD numérique : « Le délai entre la vidéo 5,8 GHz du ZinkyUFO et le smartphone est dans le meilleur des cas de 10 millisecondes ».

Oui mais…

Une latence aussi faible entre un émetteur 5,8 GHz et un smartphone, ce serait un tour de force ! Les appareils existants parviennent, au mieux, à environ 70 millisecondes. Une vidéo sur la page de présentation du ZinkyUFO montre un écran avec récepteur intégré 5,8 GHz qui affiche une faible latence. Normal, il s’agit là d’une liaison directe entre équipements 5,8 GHz analogiques. Elle est beaucoup plus importante, 90 millisecondes environ, sur l’écran d’un iPhone X équipé du système de réception de Zinky. Il va falloir encore progresser, 90 millisecondes ne permettent pas de voler correctement en immersion, surtout pas avec un Tiny Whoop nerveux.

La seconde promesse

Zinky a ajouté la « réalité mixée ». Une manière de décrire une incrustation d’objets virtuels en surimpression du retour vidéo, avec la possibilité d’interagir. C’est-à-dire de tirer sur des objets qui apparaissent lorsque le logiciel détecte certaines formes sur le retour vidéo. Sympa ? Peut-être. Mais il faut se souvenir que Parrot avait tenté l’expérience avec le logiciel AR.Pursuit pour l’AR.Drone en… 2010. Depuis il y a eu d’autres essais, comme ceux de Edgybees ou Walkera, qui n’ont pas connu un franc succès.

Les caractéristiques techniques

Le ZinkyUFO mesure 8 x 8 x 4 cm pour un poids de 25 grammes en ordre de vol, avec des moteurs brushed, un émetteur 5,8 GHz de 48 canaux. Il sera livré avec une radiocommande 2,4 GHz, un récepteur vidéo destiné à convertir l’image vers un smartphone. Il est possible de participer à l’aventure à partir de $49 sur Kickstarter. Pour ce prix, vous recevez l’appareil sans radiocommande (mais pas d’indication sur le protocole radio !) et à assembler. A partir de 120 €, vous obtenez un appareil clé en mains. La livraison est prévue pour juillet 2019 (du moins on le suppose, le prévisionnel de production est un peu bizarre).

Ce qu’on en pense ?

A moins d’un bond technologique majeur, le ZinkyUFO ne permettra pas d’être piloté de manière satisfaisante en immersion, en raison de la latence trop élevée. Il est également peu probable que la « réalité mixée » soit une fonctionnalité formidable. Les arguments de la fiche technique s’enchainent : « modulaire », « vol stationnaire », « ne casse pas ». La modularité d’un tel appareil est toute relative, le vol stationnaire ne fonctionne pas sans caméra verticale, la frame cockroach du ZinkyUFO est sans doute résistante, mais loin d’être incassable. Bref, je ne vous conseille pas d’investir vos économies dans le ZinkyUFO…

3 COMMENTAIRES

  1. Pour ce qui est de la liaison 5.8GHz, il faut noter que de nos jours, tous les téléphones ont des puces Wi-Fi n/ac MIMO qui captent donc à 2.4GHz (Wi-Fi b/g/n) et dans la bande des 5GHz (de 5.1 à 5.8 pour être précis).

    Pour avoir une liaison 5.8GHz comme en FPV, il faudrait donc un accès direct à l’antenne de la puce WiFi du téléphone, et s’affranchir de la partie réseau de la puce. Électroniquement, doit y’avoir moyen, mais je ne sais absolument pas si l’OS (iOS ou Android) le permet logiciellement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.