GoFly Scorpion 80 HD, le test

0
2506

La marque GoFly a déjà commercialisé le Scorpion 80, un appareil que j’avais testé (ici), et beaucoup apprécié. Ce qu’il lui manquait ? Une caméra hybride pour enregistrer des vidéos, dans la mesure où il y avait de place à l’intérieur de son carénage. C’est chose faite avec le Scorpion 80 HD : la caméra Turbo EOS2 de Caddx est remplacée par une RunCam Split Mini 2. L’appareil est donc pilotable en immersion tout en filmant en 1080p à 60 images par seconde. Sympa ? Réponse dans cette chronique. Notez que le Scorpion 80 HD nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le Scorpion 80 HD fait un peu moins jouet que le précédent modèle, sans doute parce que son carénage est translucide, et non pas en plastique jaune (ou vert). Mais la quasi totalité des composants est inchangée. A commencer par la structure, en plastique plutôt dur, qui comporte des protections d’hélices intégrées et non amovibles. Elles sont renforcées pour plus de solidité. Le principe a fait ses preuves avec le précédent modèle, que j’ai salement chahuté sans qu’il ne bronche.

Les dimensions ?

Ce sont les mêmes que celles du Scorpion 80 : 8,3 cm de diagonale de moteur à moteur, pour un encombrement de 11,3 x 10,3 x 3,8 cm. Sur la balance, il s’affiche à 54,4 grammes, soit 10 de plus que le précédent modèle. Les moteurs sont les mêmes, des brushless 1103 à 11000KV pour des hélices quadripales Gemfan 1636 de 4 cm de diamètre. Les moteurs sont branchés à l’ESC par des connecteurs, donc simples à changer en cas de problème.

A l’intérieur ?

Le cœur du Scorpion 80 HD repose sur une même base que celui du Scorpion 80 : un contrôleur de vol Omnibus F4 avec le support d’un OSD actif. Il est agencé de manière un peu différente, notamment avec les connecteurs des moteurs à plat pour prendre moins de place. L’ESC 4 en 1 est un 12A BLheli_S. Le connecteur microUSB pour effectuer les réglages est moins facilement accessible, il est impératif d’utiliser un câble avec une prise plate sous peine de ne pas pouvoir le brancher… Le récepteur radio, sur la version que j’ai testée, est un XM de FrSky en version Non-EU. Il est placé à l’arrière de l’appareil, avec le bouton de Bind facilement accessible et l’antenne isolée des hélices.

La partie vidéo

Elle est assurée par la caméra hybride Split Mini 2 de RunCam. Elle est montée sur une charnière avec… beaucoup d’angle, près de 40°. Elle peut être inclinée encore plus, pour atteindre 50°. C’est une bonne nouvelle pour les pilotes qui adorent la vitesse, mais cela promet des vols lents compliqués et des atterrissages à l’aveugle. Pourquoi n’est-il pas possible de placer la caméra à l’horizontale ? Parce que le carénage bloque !

La partie émetteur vidéo

L’émetteur vidéo est un modèle 5,8 GHz de 40 canaux qui émet en 25 mW (le maximum autorisé en France) ou 100 mW, avec le support de SmartAudio pour piloter les réglages depuis la radiocommande via l’OSD. Il est équipé d’une antenne dipôle qui sort par un trou dans le carénage. La caméra Split Mini 2 démarre automatiquement l’enregistrement à l’allumage, c’est pratique, et en témoigne avec un point rouge clignotant sur le retour vidéo. Eteindre la caméra sans arrêter l’enregistrement au préalable est sans grande conséquence : on ne perd que quelques secondes, au pire. A noter qu’il n’est pas facile d’insérer et de retirer la carte mémoire microSD dans son logement. Mieux vaut avoir une pince à épiler sous la main…

Réglages

Le contrôleur de vol est flashé avec Betaflight en version 3.5.3, sans surprise. Une fois précisés les modes d’activation de l’armement, des modes de vols, de la fonction « Flip over after crash », l’appareil est prêt à décoller. Les PID sont entièrement réglés, il n’y a pas à s’en préoccuper. J’ai appairé le Scorpion 80 HD avec la radiocomande Jumper T12S pour ne pas avoir à me préoccuper de la version du protocole FrSky. L’appareil est livré sans batterie. J’ai choisi des Lipo 3S de 300 et 450 mAh. GoFly a installé un Velcro pour les attacher sous l’appareil. Dans la boite se trouve aussi un panier en plastique, à fixer avec des vis.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.