GoFly Scorpion 80, le test

0
2091

Ce petit nouveau dans la flotte des nano racers brushless de type Tiny Whoop n’affiche pas de prétentions particulières. Pas de caméra HD, pas de compatibilité avec des batteries 4S. Rien d’intéressant, faut-il passer son chemin ? Non ! Le Scorpion 80 (aussi connu sous le nom de Spedix Rex 80mm) ne brille sans doute pas par son originalité, mais il a d’autres qualités. Le look de l’appareil est très jouet, fait de plastique. La structure principale est plutôt dure, avec des protections d’hélices renforcées. Les moteurs sont directement fixés sur ces protections, avec des arceaux doublés… L’un des points forts du Scorpion 80 serait-il sa résistance aux chocs ?

La vidéo

Tour du propriétaire

Le Scorpion 80 mesure 8,3 cm de diagonale de moteur à moteur, pour des dimensions de 11,3 x 10,3 x 3,8 cm. Sur la balance, il s’affiche à 44,7 grammes sans sa batterie. Il est donc un peu plus lourd que ses concurrents. Les moteurs sont des brushless 1103 à 11000KV à axe de 1,5 mm qui entrainent des hélices Gemfan quadripales 1636 de 4 cm de diamètre. Le branchement des moteurs repose sur des connecteurs : il sera par conséquent facile de remplacer l’un d’entre eux, sans besoin de brandir un fer à souder.

La partie électronique

Les composants électroniques du Scorpion 80 sont cachés sous le carénage central. L’appareil ne craindrait donc pas les projections d’eau ? Si, car la caméra FPV à l’avant est exposée par le dessous. Dommage, elle sera sensible aux atterrissages dans de l’herbe mouillée… Pour retirer le carénage, il faut ôter 4 vis. L’intérieur de l’appareil est plutôt bien pensé. L’ESC, un 4 en 1 de 12A, est surmonté par le contrôleur de vol, avec son connecteur microUSB. Il y a peu de fils et des connecteurs plutôt que des soudures…

La partie vidéo

L’émetteur vidéo, compatible avec 40 canaux, est pilotable via SmartAudio pour choisir la plage de fréquences, la fréquence et la puissance d’émission (25 mW ou 100 mW). Il est logé devant le contrôleur de vol, du côté de la caméra. Cet agencement permet de placer le récepteur vidéo – un modèle XM+ de FrSky sur l’appareil que j’ai acheté – juste au-dessus du contrôleur de vol, sans forcer ni dépasser. La caméra FPV, une Turbo EOS2 de Caddx, est fixée sur un arceau vissé sur une charnière.

Le cobra !

Le montage permet une inclinaison légère (sans jamais voir le carénage à l’image, même sur la position la plus proche de l’horizontale), mais aussi et surtout un angle très élevé si vous l’inclinez à fond vers le haut – les amateurs de vitesse seront aux anges ! Bon point pour le placement des antennes : celle, dipôle, de l’émetteur vidéo est guidée vers un trou du carénage, celles du récepteur radio sont séparées, l’une vers le haut du carénage, l’autre est guidée vers le flanc droit, à bonne distance des hélices.

L’alimentation

La fiche technique préconise des batteries 2S sans donner d’autre indication – sachant que le connecteur est de type XT30. Une batterie est livrée avec le Scorpion 80, il s’agit d’une Lipo 2S de 300 mAh. Elle est prévue pour être placée sous l’appareil, dans un panier. Il permet d’insérer des batteries de section 1,7 x 1,4 cm. Mais GoFly livre une plaque qui peut remplacer ce panier : parfait si vous avez envie d’utiliser une batterie un peu plus imposante. La plaque est accompagnée par un Velcro pour maintenir la batterie en place.

Appairage et réglages

Pour effectuer la liaison entre le récepteur XM+ et la radiocommande, il faut retirer le carénage afin d’accéder au bouton de Bind. Le reste de la configuration est très classique… pour qui est habitué à Betaflight. Le connecteur microUSB du contrôleur de vol est facile d’accès, ce qui permet de lancer Betaflight Configurator pour finaliser les paramètres de Betaflight, flashé en version 3.5.3. Il n’y a pas grand-chose à faire, les PID sont préréglés. Il suffit de préciser les méthodes d’armement, de choix des modes, et d’activation du mode « flip over after crash ».

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.