DJI Spark, la prise en mains !

44
28509

J’ai eu la chance de pouvoir essayer un exemplaire du Spark de DJI quelques jours avant qu’il ne soit dévoilé officiellement. Notez qu’il s’agit d’une simple prise en mains. En effet, des 3 modes de pilotages que propose le Spark, avec un smartphone, avec une radiocommande, avec des gestes, je n’ai pu m’essayer qu’avec le premier. Le firmware de l’appareil et DJI GO 4 étaient des versions préliminaires, avec certaines fonctions encore inactives… 

Une vidéo

Le point fort du Spark ? C’est la stabilité des images…

Pour la télécharger, ça se passe ici.

Look and feel ?

Le Spark est petit, tout petit, beaucoup plus qu’un Mavic Pro ! Sans ses hélices, il entre facilement dans un sac à dos. La nacelle stabilisée à l’avant est tout aussi minuscule. Lorsque j’ai pris la boite en polystyrène en main, avec son poids plume de 300 grammes, je me suis dit que DJI avait tout simplement oublié de placer le Spark à l’intérieur ! Les hélices sont des modèles pliables, que l’on installe en les plaçant sur l’axe des moteurs et que l’on verrouille avec un petit mouvement du poignet. Il ne faut pas plus de 5 secondes pour les mettre ou les retirer, avec un système de détrompeur qui évite de les fixer au mauvais endroit. La batterie, amovible, occupe une grande partie du volume de l’appareil ! Elle est dotée d’une touche et de 4 diodes pour renseigner son état de charge. Sous l’appareil, on reconnaît une caméra verticale et deux capteurs optiques. A l’avant, le panneau de LED destinée à la détection des obstacles se fait discret. A l’arrière, le cache libellé « Spark » se décroche pour révéler la trappe pour une carte mémoire de type microSD et un connecteur microUSB.

Premier décollage…

Que faut-il d’autre pour décoller ? Rien. Pas même un chargeur de batterie ! Car le connecteur microUSD permet d’effectuer la recharge. Il faut simplement disposer d’une source qui délivre 2,1A, et attendre 90 minutes. Pratique, notamment en voiture avec un chargeur allume-cigares ! Notez que je n’avais pas le chargeur-accessoire dédié au Spark pour mes tests. Le logiciel DJI GO 4 prend en charge le Spark, avec ses fonctions spécifiques. Pour le décollage, la méthode est classique : touchez l’icône de décollage et faites glisser le curseur à l’écran pour confirmer. Les moteurs tournent et l’appareil décolle immédiatement. Entre l’allumage de la machine et le décollage, il a simplement fallu que j’attende que la connexion wifi soit opérationnelle entre le Spark et mon iPhone 5S, soit une dizaine de secondes. Sympa ! Le Spark se positionne tout seul à 1 mètre de hauteur et n’en bouge plus. Il n’en bouge vraiment plus, même s’il y a du vent !

Piloter avec le smartphone

Je vais être très clair : je déteste le pilotage avec un smartphone, quel que soit l’appareil (Bebop 2 de Parrot, le Mavic Pro de DJI, le GhostDrone de Ehang, le Dobby de Zerotech, et les innombrables chinoiseries de type jouet). Je dois avouer que le contrôle du Spark est très correct, avec des réactions suffisamment lentes pour ne pas être surpris pendant les évolutions surtout quand on doit jeter un coup d’œil à l’écran pour repositionner les doigts, et une vitesse ascensionnelle suffisamment rapide pour ne pas s’ennuyer. En mode de pilotage smartphone, vous n’allez pas battre des records de vitesse, c’est une certitude. Mais je ne suis pas pour autant séduit par cette manière de piloter. Rendez-moi ma radiocommande, s’il vous plait. DJI a exaucé mon souhait… moyennant un petit supplément : la radiocommande est proposée en accessoire. Ce qu’il faut retenir ? Les capteurs et le contrôleur de vol du Spark font un boulot impressionnant, notamment avec l’aide du Vision Positioning (la caméra verticale). En intérieur, sans toucher aux commandes, le Spark reste figé sur place, y compris en hauteur, pendant toute la durée du vol, avec une dérive qui ne dépasse pas 10 cm.

Revenir au sol

Pour poser le Spark, il suffit de le faire descendre, il coupe les moteurs automatiquement lorsqu’il est au sol. Ou bien de toucher l’icône destinée à l’atterrissage automatique. Une troisième méthode consiste à demander un retour automatique au point de départ (RTH). Une fonction qui n’est d’ordinaire à utiliser que si vous ne parvenez plus à contrôler correctement votre machine. Mais dans le cas du Spark, elle se révèle plus efficace qu’un retour piloté à l’écran du smartphone ! Qui plus est, il est possible d’activer la détection d’obstacles pour que l’appareil ne finisse pas son retour perché dans un arbre. Le RTH profite aussi de la fonction Landing Protection, qui prévient si les capteurs indiquent que le sol n’est pas propice à l’atterrissage, et le Precision Landing qui s’est montré étonnant lors de mes tests. En effet, le Spark a décollé de sa petite boite de polystyrène et il est venu se poser pile-poil dessus : la précision est redoutable !

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

44 COMMENTAIRES

  1. J’ai le kiki tout dur, mais je viens de commander un mavic flymore combo alors je pense que ma banque (épouse) sera un poil pas d’accord pour ajouter celui-ci à la collection…

  2. Le gros intérêt du Spark, c’est qu’il va obliger Walkera à ajuster le prix du Vitus en conséquence 😉

  3. DJI : déjà 75% de part de marché… avec celui-ci, je vois pas comment la concurrence va l’affronter.

    Un des pilotes du team a acheté un Mavic.
    D’habitude, on monte nos racers, on run, on crash, on répare et on repart…
    Classique donc…

    On rigolait un peu ces derniers temps à propos de DJI et ses classes Phantom, ses prix, son côté propriétaire sur le moindre protocole etc..

    “ouhais, ben, c’est pas notre truc” (…) “c’est pour les pros qui veulent appuyer sur un bouton pour le faire décoller” (…) “Tellement automatisé qu’on s’amuse pas” (…) “eh mais… il peut faire au moins un flip, oui ou non ?”.

    Donc, une petite séparation entre deux mondes.

    ——–

    Puis, on l’a vu en déploiement plusieurs fois sur le terrain, en action.

    Depuis, on rigole plus. Scotché !
    Poids. Mobilité. Compacité. Stabilité. Fonctionnalités…

    On a tout de suite compris à quoi il pourrait bien nous servir sur les sommets.

    B.l.u.f.f.a.n.t !

  4. Excellent test !

    Contrairement a Casey (si il n’y avait que lui) qui a bâcle le test et fait plus de mal qu’autre chose a l’image de DJI une fois de plus.
    Que DJI file des drones gratuits a des blogueurs mais qu’ils fassent n’importe quoi non !

    En tout cas, ta démonstration montre qu’il a du potentiel ce grand petit Spark.

  5. Question peut être surprenante d’un premier abord mais que vaut la vidéo par rapport a un phantom 3 standard.
    J’ai celui-ci depuis peut et l’encombrement du drone fait un peut défaut.
    Seul la nacelle 2 axes me fait un peut peur sur ce spark

  6. Reste à voir la portée​ et le retour vidéo avec la radio. Et une hypothétique compatibilité avec celle du Mavic.
    Un petit mode fpv avec une definition axée​ zéro latence couplé aux DJI google.
    On l’a vu, maintenant on veut en savoir plus…

  7. A priori pas de compatibilité avec la radiocommande du Mavic! Impossible d’imaginer Fred ne pas avoir testé…

  8. “Pour du 60 images par seconde en Full HD, il faut passer au Mavic Pro” ?????

    IDIOT de dire ça :

    Tout le monde sait qu’avec ces paramètres l’image est dégueulasse avec un mavic !!!!.

  9. J’ai aussi trouvé culotté de voir sur la vidéo promo de dji des conditions de vol qui seront impossibles à réaliser une fois les mises à jour restrictives effectuées (séquence karting entre autre…)

  10. Mince en voyant ce quad c’est la première fois que j’envisage d’acheter un DJI! (le prix aide aussi). Mais bon on attendra Noël le pack est un poil cher (799€ avec deux batteries, la radiocommande, chargeur, sac de transport).

  11. Pour DjI, attendez 6 mois que les tarifs atterrissent, que la machine soit mature et que les bugs soient corrigés 🙂

  12. Excellent article/test comme d’habitude ! (si seulement tous les journalistes étaient aussi sérieux, complet, dans leur travail…) J’ai une question: au niveau du transport/encombrement, lequel a tu trouvé le plus pratique en terme de format, Spark ou Mavic ? (il y a 300eur d’écart certes, mais bon si on peut mettre 799-Spark FlyMore, on peut sans doute tirer vers 1199-Mavic Pro) Aimant la (haute) montagne, les aspects “rangement ds le sac à dos” et “rapidité de mise en service” sont des facteurs importants à mon sens.

  13. J’aime bien la vidéo promo de dji : ce truc est à priori essentiellement dédié au selfies.

    Donc ceux qui sont intéressés pour aller à la campagne (drones interdit en ville…) pour se prendre en photo seront intéressés.

    Les autres continueront à visiter Paris avec leur smartphone…..

  14. bon, on lance les pronostiques ?
    une lipo 1500mah 3s sur hk coûte 10euro …
    de combien dji va nous arnaqué ? perso je les vois bien à 50euro

  15. Slt
    Fred, est-ce que la qualité des photos est meilleur que celle d’une gopro silver 3 voir d’une silver 4.

  16. je retire ce que j’ai dit dans le titre précédent, je n’imaginais pas le Mavic Pro si GRAND en fait,
    ce Spark est vraiment petit mais dommage pour ces bras non pliant: qui aurait pu faire vraiment de “l’ombre” au Mavic Pro…

  17. @ diablomephisto : Pour être plus juste, il faut chercher une 3S 1500 mAh qui pèse moins de 100 grammes, avec un testeur intégré 🙂

  18. @ Fred même les lipo 1c font 125g… c’est bizarre… enfin je crache un peut sur dji mais je vais quand même en acheter un ^^

  19. J’avoue que ce spark me fait très envie..
    Mais 799 euros avec la commande, je trouve ça un peu cher.. alors j’hésite avec un mavic.
    Après j’ai un Q500 depuis 2 ans et j’en suis très content…
    Les vidéos ne sont pas dégueulasse… voici ma dernière en date..
    https://youtu.be/TLlXW1lbwJY
    Le seul bémol c’est la distance de pilotage et les batteries qui ne tiennent plus que 13 minutes…
    Alors pour en revenir au sujet, je pense que le combo idéal pour moi est le Q500 et un spark… ou bien pour les autres, un dji p3 et un spark..
    Merci encore pour se magnifique site… merci fred pour ton travail de pro

  20. Pour info sur banggood le pack complet spark est à 615 euros….
    je crois que je vais finir par craquer… lol

  21. Bonjour,

    300 g en ordre de vol… C’est la DGAC qui va être contente 🙂

    Un peu trop axé selfie & co à mon goût. Mais quelle époque de narcisses !
    Cependant, il donne très envie de faire chauffer paypal. Je m’y perds un peu concernant la transmission vidéo en direct. OcuSync est sur du 2.4 ghz, si j’ai bien compris ? c’est plus performant que les tx/rx en 5.8ghz en terme de distance/Latence, de qualité vidéo ? les trois ? utilisable en FPV avec des lunettes type Skyzone ou forcément DJI ? Quel est l’intérêt du wifi dans ce cadre ? J’ai un petit récepteur 5.8ghz pour smartphone que j’utilise avec mon QX95 comme DVR, et ça marche plutôt bien, mais ça ne permet pas de piloter avec, trop de latences.

  22. je ne comprends pas l engouement pour ce truc clairement hors de prix et loin d etre grand public 799 euros avec telecommande c est juste du foutage de gueule pour la dimension de ce drone ! pour moi c est n’importe quoi

  23. @ darksidesong : Pour quelqu’un qui cherche une caméra volante suffisamment petite pour tenir dans un sac à dos avec sa radiocommande (sans occuper tout le sac !), avec une stabilisation efficace, avec une image sans grain, avec quelques fonctions automatisées de vols difficiles à réaliser manuellement, il n’y a pas de concurrents…

  24. surement mais cela va venir ! a des prix bien moindre , DJI reste pour moi une marque de niche fortuné , je ne comprends pas l engouement avec cette fourchette de prix ! surtout pour une camera a selfie

  25. @ darksidesong : C’est une caméra à selfie pour ceux qui ont besoin d’une caméra à selfie. Mais avec la radiocommande, c’est une caméra volante et sportive que tu prends avec toi, partout, y compris et surtout en rando ou balade. Evidemment que ça coûte cher, mais c’est toujours comme ça avec ceux qui ouvrent des usages… La concurrence fera descendre les prix, mais probablement pas chez DJI, qui sera passé à autre chose 😉

  26. Bon ben voilà un excellent banc test ! Merci à Fred pour le professionnalisme et la tempérance de ses propos. Possesseur d’un Phantom 2 customisé que je suis en train de revendre à Bakou 🙂 , je vais faire péter la cagnotte pour ce petit bijoux qui me semble offrir beaucoup plus de simplicité de mise en oeuvre lors de prises de vues sans prétentions ultra pro. Rando, montagne, voyage… ses possibilités quand à la recharge des batteries me plaisent aussi… dommage effectivement que les bras ne se replient pas. Mais bon, le fait de pouvoir tutoyer mon quad en parlant à la méditerranéenne quand il me regarde me fait dire que nous allons être très complice lui “est” moi. Merci à tous pour vos commentaires et remarques éclairés.

  27. Bonjour Fred,

    Merci pour ce test détaillé. J’ai une question concernant les fichiers de sorties. Est-ce qu’il est possible de récupérer les fichiers brut (la vidéo par exemple) afin de le transférer directement sur Youtube sans passer par le logiciel DJI. En clair, faire un glisser déposer de la carte SIM à Youtube ou mon ordinateur, sans devoir passer par le logiciel propriétaire. Merci d’avance pour la réponse !

    Orisonic

  28. @ Orisonic : Tu veux dire depuis la carte microSD qui est à bord ? Oui, une fois le Spark posé, tu la retires et tu la lis sur n’importe quel appareil (PC, Mac, tablette, TV, etc.) doté d’un lecteur de cartes microSD (ou SD avec un adaptateur). Tu peux l’uploader sur YouTube ou les autres services vidéo.

  29. @Fred, Oui, c’est cela. Par exemple avec l’Osmo de DJI tu peux faire les 2, mais si tu passes par le logiciel propriétaire, j’ai l’impression que tu ne peux que partager le résultat sur les réseaux sociaux et non sur Youtube. 2eme question, est-ce que cela te parait simple de mixer de l’image issue du Spark avec celle d’un smartphone Galaxy S7 ? Ou les formats/ qualité sont trop différents ?

    Merci pour ta réactivité et le retour d’expérience qui aide dans le choix…

  30. @ Orisonic : Aie, je n’ai pas accès à un Galaxy S7, je n’ai pas de quoi te répondre. Ce n’est pas le même capteur, il est donc probable qu’il faille jouer avec le logiciel de montage si tu veux harmoniser les images. Mais je n’y connais pas grand chose…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.