DJI Spark, la prise en mains !

44
29017

La portée radio et vidéo ?

La liaison avec le smartphone peut passer par le 5,8 wifi (numérique) ou le 2,4 GHz wifi. La portée radio est d’environ 60 mètres sans obstacles avec le 2,4 GHz, moitié moins en 5,8 GHz. Le retour vidéo en temps réel souffre d’une latence qui ne permet pas le vol en immersion, et les images deviennent saccadées au fur et à mesure que le Spark s’éloigne. La radiocommande permet d’aller beaucoup plus loin, selon DJI, avec plus de précision et un retour vidéo plus efficace. On peut supposer qu’il ne s’agit dans ce cas plus de wifi, mais d’une liaison avec le protocole Ocusync de DJI (comme sur le Mavic Pro). Mais ce n’est qu’une supposition, puisque je n’avais pas la radiocommande sous la main pour essayer. Les fonctions de décollage et de pilotage par gestes n’étaient pas actives sur le prototype de Spark. Pourtant les menus laissent espérer des fonctions prometteuses, qui ont fonctionné de manière impressionnante pendant la démonstration de Michael Perry à New York…

Les fonctions automatiques

Le Spark reprend à son compte les principaux outils que l’on trouve sur les appareils de DJI. ActiveTrack est présent pour le suivi de personnes ou d’objets, par derrière, par devant et de profil. Tapfly permet de pointer une destination à l’écran, Tripod limite la vitesse de déplacement pour obtenir des plans fixes ou très lents, Gesture pilote les fonctions photo avec des gestes. Une nouvelle fonction fait son apparition : QuickShot. Elle comprend en fait 4 fonctions supplémentaires. Rocket automatise une montée à la verticale avec la caméra qui pointe vers le sol. L’effet peut être très chouette au bord d’une falaise ou de l’eau. Dronie fait partir l’appareil vers l’arrière, caméra pontée sur le pilote, avec un angle de montée équivalent à l’inclinaison de la caméra. Circle fait tourner le Spark autour dune cible, en pointant la caméra vers elle, et en la suivant si elle se déplace. Spirale tourne autour du pilote et en pointant la caméra sur lui tout en montant. Ce sont des séquences difficiles à réaliser manuellement pour des pilotes débutants. Et ça fonctionne ? Oui, le résultat est très probant !

L’autonomie ?

DJI indique 16 minutes au mieux. Comme souvent, c’est un peu prétentieux : je n’ai pas réussi à faire mieux que 14 minutes. Une autonomie correcte, sans plus. Une batterie supplémentaire ou deux ne sera pas de trop si vous partez en balade. Quelle est la résistance au vent ? Les commandes très douces avec le smartphone font craindre de ne pas pouvoir contrer un vent un peu fort. Mais le Spark est clairement volontairement bridé en mode smartphone pour assurer un pilotage sécurisé, il en a beaucoup plus sous le capot. Il résiste tranquillement aux bourrasques, à la demande du contrôleur de vol, sans même sembler forcer. De quoi donner encore plus envie de l’essayer avec sa radiocommande en mode Sport. Car la promesse de DJI est d’atteindre les 50 km/h dans ce mode…

La qualité des photos

Les clichés sont stockés dans une définition de 3968 x 2976 pixels, avec des couleurs très respectueuses de la réalité, très peu d’effet de fringing sur les bords de l’image. Plusieurs de mes vols ont été conduits sous un ciel d’orage, très sombre. Le résultat est satisfaisant, net et avec beaucoup de matière dans les nuages ou les zones sombres comme les arbres. Pas de format Raw, la simplicité du Jpeg est de rigueur. A noter que le Spark corrige automatique l’effet fish-eye, ne faisant pas apparaître de courbure à l’horizon et sur les lignes droites. La fonction AEB shoote 3 photos en rafale avec un EV de 0, de -0,7, +0,7, soit une normale, une sous-exposée, et une surexposée. A quoi ça sert ? A créer une image HDR, c’est-à-dire avec une plus forte dynamique. Le Spark ne crée pas la photo HDR lui-même, c’est à vous de vous en charger. J’ai fait quelques essais avec le logiciel Aurora HDR sur Mac : le résultat est très sympa et permet de rattraper une photo lorsque les conditions d’éclairage sont difficiles, voire de donner un effet « fin du monde » en poussant les réglages. Les fonctions Pano et Focus Idéal étaient opérationnelles, mais les images shootées n’étaient pas encore prises en charge en post-production par DJI GO 4. Pour la fonction Pano, attendez-vous à un résultat proche de celui de Hangar 360, avec une manière de procéder très semblable.

Photo Jpeg sans retouche

Photo Jpeg sans retouche

Cliché HDR créé à partir de cette image, celle-ci, et celle-là.

La qualité des vidéos

Il n’y a qu’un seul mode vidéo : le Full HD (soit 1920 x 1080 pixels) à 30 images par seconde. La nacelle du Spark n’est stabilisée « que » sur 2 axes, alors que ses grands frères disposent d’une nacelle à 3 axes. Est-ce que cela se ressent ? En vol stationnaire, les séquences vidéo sont d’une stabilité exemplaire ! Même avec du vent, l’image ne bouge pas. La stabilité est tout aussi impressionnante en vol avant, arrière, pendant une séquence Dronie ou Circle. Evidement, le 3e axe manquant et l’absence de mode 60 fps se font ressentir dans certains cas. Si vous faites tourner le Spark rapidement sur lui-même pour filmer un panoramique, l’image est saccadée. Idem si vous faites une translation à basse altitude. C’est gênant, docteur ? Pour réaliser des prises de vues sans prétentions, non, pas vraiment. Déçu de pas avoir accès au 4K sur le Spark ? A vrai dire, le traitement d’images 4K sur PC ou Mac est si gourmand en mémoire et en temps processeur que les vidéos à ce format sont difficiles à exploiter, à moins de disposer d’un ordinateur de bureau sous stéroïdes, et d’en avoir une réelle utilité. En résumé ? Le 1080p / 30 suffit pour réaliser de belles prises de vues. Pour du 60 images par seconde en Full HD, il faut passer au Mavic Pro. Pour du 4K en 60 fps, il faut passer au Phantom 4 Pro. Une question de budget et d’encombrement… Notez que l’orientation verticale de la caméra (pitch) peut être contrôlée avec le smartphone, en l’inclinant. Ca fonctionne, mais ce n’est pas vraiment pratique – j’espère que la radiocommande disposera d’une molette de contrôle.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

44 COMMENTAIRES

  1. J’ai le kiki tout dur, mais je viens de commander un mavic flymore combo alors je pense que ma banque (épouse) sera un poil pas d’accord pour ajouter celui-ci à la collection…

  2. Le gros intérêt du Spark, c’est qu’il va obliger Walkera à ajuster le prix du Vitus en conséquence 😉

  3. DJI : déjà 75% de part de marché… avec celui-ci, je vois pas comment la concurrence va l’affronter.

    Un des pilotes du team a acheté un Mavic.
    D’habitude, on monte nos racers, on run, on crash, on répare et on repart…
    Classique donc…

    On rigolait un peu ces derniers temps à propos de DJI et ses classes Phantom, ses prix, son côté propriétaire sur le moindre protocole etc..

    “ouhais, ben, c’est pas notre truc” (…) “c’est pour les pros qui veulent appuyer sur un bouton pour le faire décoller” (…) “Tellement automatisé qu’on s’amuse pas” (…) “eh mais… il peut faire au moins un flip, oui ou non ?”.

    Donc, une petite séparation entre deux mondes.

    ——–

    Puis, on l’a vu en déploiement plusieurs fois sur le terrain, en action.

    Depuis, on rigole plus. Scotché !
    Poids. Mobilité. Compacité. Stabilité. Fonctionnalités…

    On a tout de suite compris à quoi il pourrait bien nous servir sur les sommets.

    B.l.u.f.f.a.n.t !

  4. Excellent test !

    Contrairement a Casey (si il n’y avait que lui) qui a bâcle le test et fait plus de mal qu’autre chose a l’image de DJI une fois de plus.
    Que DJI file des drones gratuits a des blogueurs mais qu’ils fassent n’importe quoi non !

    En tout cas, ta démonstration montre qu’il a du potentiel ce grand petit Spark.

  5. Question peut être surprenante d’un premier abord mais que vaut la vidéo par rapport a un phantom 3 standard.
    J’ai celui-ci depuis peut et l’encombrement du drone fait un peut défaut.
    Seul la nacelle 2 axes me fait un peut peur sur ce spark

  6. Reste à voir la portée​ et le retour vidéo avec la radio. Et une hypothétique compatibilité avec celle du Mavic.
    Un petit mode fpv avec une definition axée​ zéro latence couplé aux DJI google.
    On l’a vu, maintenant on veut en savoir plus…

  7. A priori pas de compatibilité avec la radiocommande du Mavic! Impossible d’imaginer Fred ne pas avoir testé…

  8. “Pour du 60 images par seconde en Full HD, il faut passer au Mavic Pro” ?????

    IDIOT de dire ça :

    Tout le monde sait qu’avec ces paramètres l’image est dégueulasse avec un mavic !!!!.

  9. J’ai aussi trouvé culotté de voir sur la vidéo promo de dji des conditions de vol qui seront impossibles à réaliser une fois les mises à jour restrictives effectuées (séquence karting entre autre…)

  10. Mince en voyant ce quad c’est la première fois que j’envisage d’acheter un DJI! (le prix aide aussi). Mais bon on attendra Noël le pack est un poil cher (799€ avec deux batteries, la radiocommande, chargeur, sac de transport).

  11. Pour DjI, attendez 6 mois que les tarifs atterrissent, que la machine soit mature et que les bugs soient corrigés 🙂

  12. Excellent article/test comme d’habitude ! (si seulement tous les journalistes étaient aussi sérieux, complet, dans leur travail…) J’ai une question: au niveau du transport/encombrement, lequel a tu trouvé le plus pratique en terme de format, Spark ou Mavic ? (il y a 300eur d’écart certes, mais bon si on peut mettre 799-Spark FlyMore, on peut sans doute tirer vers 1199-Mavic Pro) Aimant la (haute) montagne, les aspects “rangement ds le sac à dos” et “rapidité de mise en service” sont des facteurs importants à mon sens.

  13. J’aime bien la vidéo promo de dji : ce truc est à priori essentiellement dédié au selfies.

    Donc ceux qui sont intéressés pour aller à la campagne (drones interdit en ville…) pour se prendre en photo seront intéressés.

    Les autres continueront à visiter Paris avec leur smartphone…..

  14. bon, on lance les pronostiques ?
    une lipo 1500mah 3s sur hk coûte 10euro …
    de combien dji va nous arnaqué ? perso je les vois bien à 50euro

  15. Slt
    Fred, est-ce que la qualité des photos est meilleur que celle d’une gopro silver 3 voir d’une silver 4.

  16. je retire ce que j’ai dit dans le titre précédent, je n’imaginais pas le Mavic Pro si GRAND en fait,
    ce Spark est vraiment petit mais dommage pour ces bras non pliant: qui aurait pu faire vraiment de “l’ombre” au Mavic Pro…

  17. @ diablomephisto : Pour être plus juste, il faut chercher une 3S 1500 mAh qui pèse moins de 100 grammes, avec un testeur intégré 🙂

  18. @ Fred même les lipo 1c font 125g… c’est bizarre… enfin je crache un peut sur dji mais je vais quand même en acheter un ^^

  19. J’avoue que ce spark me fait très envie..
    Mais 799 euros avec la commande, je trouve ça un peu cher.. alors j’hésite avec un mavic.
    Après j’ai un Q500 depuis 2 ans et j’en suis très content…
    Les vidéos ne sont pas dégueulasse… voici ma dernière en date..
    https://youtu.be/TLlXW1lbwJY
    Le seul bémol c’est la distance de pilotage et les batteries qui ne tiennent plus que 13 minutes…
    Alors pour en revenir au sujet, je pense que le combo idéal pour moi est le Q500 et un spark… ou bien pour les autres, un dji p3 et un spark..
    Merci encore pour se magnifique site… merci fred pour ton travail de pro

  20. Pour info sur banggood le pack complet spark est à 615 euros….
    je crois que je vais finir par craquer… lol

  21. Bonjour,

    300 g en ordre de vol… C’est la DGAC qui va être contente 🙂

    Un peu trop axé selfie & co à mon goût. Mais quelle époque de narcisses !
    Cependant, il donne très envie de faire chauffer paypal. Je m’y perds un peu concernant la transmission vidéo en direct. OcuSync est sur du 2.4 ghz, si j’ai bien compris ? c’est plus performant que les tx/rx en 5.8ghz en terme de distance/Latence, de qualité vidéo ? les trois ? utilisable en FPV avec des lunettes type Skyzone ou forcément DJI ? Quel est l’intérêt du wifi dans ce cadre ? J’ai un petit récepteur 5.8ghz pour smartphone que j’utilise avec mon QX95 comme DVR, et ça marche plutôt bien, mais ça ne permet pas de piloter avec, trop de latences.

  22. je ne comprends pas l engouement pour ce truc clairement hors de prix et loin d etre grand public 799 euros avec telecommande c est juste du foutage de gueule pour la dimension de ce drone ! pour moi c est n’importe quoi

  23. @ darksidesong : Pour quelqu’un qui cherche une caméra volante suffisamment petite pour tenir dans un sac à dos avec sa radiocommande (sans occuper tout le sac !), avec une stabilisation efficace, avec une image sans grain, avec quelques fonctions automatisées de vols difficiles à réaliser manuellement, il n’y a pas de concurrents…

  24. surement mais cela va venir ! a des prix bien moindre , DJI reste pour moi une marque de niche fortuné , je ne comprends pas l engouement avec cette fourchette de prix ! surtout pour une camera a selfie

  25. @ darksidesong : C’est une caméra à selfie pour ceux qui ont besoin d’une caméra à selfie. Mais avec la radiocommande, c’est une caméra volante et sportive que tu prends avec toi, partout, y compris et surtout en rando ou balade. Evidemment que ça coûte cher, mais c’est toujours comme ça avec ceux qui ouvrent des usages… La concurrence fera descendre les prix, mais probablement pas chez DJI, qui sera passé à autre chose 😉

  26. Bon ben voilà un excellent banc test ! Merci à Fred pour le professionnalisme et la tempérance de ses propos. Possesseur d’un Phantom 2 customisé que je suis en train de revendre à Bakou 🙂 , je vais faire péter la cagnotte pour ce petit bijoux qui me semble offrir beaucoup plus de simplicité de mise en oeuvre lors de prises de vues sans prétentions ultra pro. Rando, montagne, voyage… ses possibilités quand à la recharge des batteries me plaisent aussi… dommage effectivement que les bras ne se replient pas. Mais bon, le fait de pouvoir tutoyer mon quad en parlant à la méditerranéenne quand il me regarde me fait dire que nous allons être très complice lui “est” moi. Merci à tous pour vos commentaires et remarques éclairés.

  27. Bonjour Fred,

    Merci pour ce test détaillé. J’ai une question concernant les fichiers de sorties. Est-ce qu’il est possible de récupérer les fichiers brut (la vidéo par exemple) afin de le transférer directement sur Youtube sans passer par le logiciel DJI. En clair, faire un glisser déposer de la carte SIM à Youtube ou mon ordinateur, sans devoir passer par le logiciel propriétaire. Merci d’avance pour la réponse !

    Orisonic

  28. @ Orisonic : Tu veux dire depuis la carte microSD qui est à bord ? Oui, une fois le Spark posé, tu la retires et tu la lis sur n’importe quel appareil (PC, Mac, tablette, TV, etc.) doté d’un lecteur de cartes microSD (ou SD avec un adaptateur). Tu peux l’uploader sur YouTube ou les autres services vidéo.

  29. @Fred, Oui, c’est cela. Par exemple avec l’Osmo de DJI tu peux faire les 2, mais si tu passes par le logiciel propriétaire, j’ai l’impression que tu ne peux que partager le résultat sur les réseaux sociaux et non sur Youtube. 2eme question, est-ce que cela te parait simple de mixer de l’image issue du Spark avec celle d’un smartphone Galaxy S7 ? Ou les formats/ qualité sont trop différents ?

    Merci pour ta réactivité et le retour d’expérience qui aide dans le choix…

  30. @ Orisonic : Aie, je n’ai pas accès à un Galaxy S7, je n’ai pas de quoi te répondre. Ce n’est pas le même capteur, il est donc probable qu’il faille jouer avec le logiciel de montage si tu veux harmoniser les images. Mais je n’y connais pas grand chose…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.