Nouvelles puces vidéo Ambarella H3 et H22

9
1293

Le spécialiste des semi-conducteurs destinés à l’acquisition vidéo a profité du CES de Las Vegas pour présenter ses nouveautés. La première, c’est la puce H22, qui vient en renfort de la H2 présentée il y a tout juste un an. Pour faire simple, la H22 permet de filmer en 4K à 60 images par seconde avec l’aide d’un processeur quadricoeur Arm Cortex–A53 cadencé à 1,2 GHz. Il assure une stabilisation électronique de l’image et un mode HDR, les deux en 4K. Une vraie stabilisation électronique ? « Elle peut améliorer ou tout simplement éliminer le besoin de la nacelle stabilisée mécanique d’un drone », assure le communiqué de presse. Améliorer, c’est fort possible, mais cette puce n’est à l’évidence pas faite pour stabiliser totalement l’image, comme le fait un Bebop de Parrot. Elle est plutôt destinée à remplacer la puce H2, avec des caractéristiques semblables mais un coût plus léger.

Ladies and gentlemen, la 8K !

Le second produit annoncé par Ambarella est la puce H3. Elle permet d’obtenir des images en 8K, soit 7680 x 4320 pixels, à 30 images par seconde. A quoi ça sert ? A être prêt pour les télévisions 8K. Non, il n’y en a pas encore dans votre salon, et ce n’est pas pour tout de suite, mais il est probable que des outils professionnels reposent bientôt sur des dalles de très haute définition, ou « pour des dispositifs d’affichage haute résolution de type masque », assure la marque. Nous n’y sommes pas encore non plus, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais alors, ça sert quoi ? La H3 permet également de gérer plusieurs canaux pour le traitement d’images en 360°. Ambarella promet aussi une stabilisation électronique en 4K à 60 images par seconde « capable de prendre en charge des vents forts et des rotations ». Voilà une promesse plus intéressante : pouvoir être dispensé de nacelle mécanique serait un bénéfice énorme pour les drones caméras…

Où, quand, combien ?

Ni le prix ni la disponibilité des puces pour les fabricants n’ont été dévoilés. Mais les précédentes générations sont apparues dans des produits commercialisés environ 10 mois après leur annonce. On peut envisager, si les cycles industriels restent inchangés, de profiter de caméras à base de H3 et de H22 à la fin de l’année 2017. On trouve des puces Ambarella dans les caméras GoPro, mais aussi dans les appareils de DJI…

9 COMMENTAIRES

  1. @Mickmick, en classe 10 c’est trop limite en débit en 150MB/s ? car maintenant y a des 256go abordables.
    8k en 360° c’est l’avenir de la vidéo VR, 360° en 4K c’est trop limite.

  2. La 8k 😮
    Avant que la tv 4k ce démocratise, il y auras des caméras à 16k à ce rythme… lol

    -En tout cas, j’aimerais bien voir ce que ça fait la 8k. Ça doit être vraiment bluffant.
    Déjà que la 4k, c’est juste monstrueux ^^…

  3. @terry, d’un coté c’est normal d’avoir des caméras avec le double de définition que la plupart des téléviseurs, on filme rarement à définition égale comme pour la photo… pour pouvoir recadrer, ajuster et faire d’autres effets sans perte sous une définition inférieure, de plus en 360° même du 16k ne serait pas un luxe.
    Déjà que l’encodage grand public H264 dégrade et limite la qualité de l’image et les possibilités de retouches.

  4. justement pour stabiliser une image faut recadrer en permanence, rogner les bords, le faire en 8k ça permet d’avoir au final un 4k parfait.

  5. Cela dit je doute vraiment de la supériorité d’une stabilisation numérique face à une stabilisation mécanique

  6. @airvb, C’est certain que la stabilisation numérique à ces limites, elle ne peut pas récupérer le flou de mouvement dépendant de la vitesse d’obturation, causés par des mouvements vifs ou des vibrations, que ce soit en temps réel ou en post-traitement.

  7. Après, avec une stabilisation numérique + mécanique on arrive à avoir des images parfaitement lisse et cinématographique (sur un nuage de velours) comme la dernière vidéo superbe de GAB707 : http://bit.ly/2hZZ5kZ

    Mais je pense que c’est un phénomène de mode, et que les vidéos vibrantes et nerveuses n’ont pas dit leur dernier mot, y a qu’a voir comment sont généralement filmée les scènes de course poursuite sur les blockbuster Hollywoodiens… la plupart des scènes sont filmées en cadrage main (maîtrisé), le spectateur se projette mieux dans la scène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.