Quanum Chaotic 3D, le test

2
4919

_dsc2085-1200Un multirotor spécialisé dans les vols 3D, ça fait rêver, surtout quand on débute le pilotage. Ce n’est évidemment pas à la portée de tout le monde, les évolutions sur le dos avec inversion des commandes sont un véritable challenge… HobbyKing, via sa marque Quanum, propose le Chaotic 3D, un appareil spécialement destiné aux vols acrobatiques et 3D.

Fabien aux commandes !

J’aurais adoré tester cette machine, mais mes talents de pilote en 3D sont très insuffisants pour espérer la conserver intacte suffisamment longtemps pour l’évaluer. J’ai préféré la confier à Fabien Taysse, le trésorier du Rosny Indoor Club, un pilote aguerri aux vols 3D qu’il pratique avec des hélicoptères de voltige. _dsc2086-1200Voler sur le dos ? Ce prodige est rendu possible par la capacité à inverser le sens de rotation des moteurs du Chaotic 3D. La promesse est-elle tenue ? Que vaut ce quadricoptère original ? Son vol 3D est-il abordable par le pilote néophyte ? Réponse avec ce test. Notez que le Quanum Chaotic 3D nous a été donné par la boutique HobbyKing. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le Chaotic 3D est un quadricoptère de classe 400, il est donc plutôt imposant avec ses grandes hélices symétriques de 8 pouces, et pèse lourd avec ses 629 grammes hors batterie, ou 840g avec une LiPo 4S 1800mah. La machine est propulsée par des moteurs 2212 à 1300KV et des ESC Afro 30A flashés d’origine en BLHeli, avec les options OneShot125 et inversion du sens de rotation (mode 3D) activées. _dsc2090-1200Un contrôleur de vol dédié Madcow 3D – ressemblant fort à une mini CC3D -, couplé à un récepteur compatible Spektrum OrangeRx 415X achèvent de compléter l’équipement de ce modèle prêt à voler. Tout cet attirail trouve sa place sous un carénage bombé vissé au châssis, qui vous fera furieusement penser à un casque de vélo. Il présente cependant l’avantage double de masquer efficacement les organes internes de la machine, et d’offrir une visibilité très efficace en vol. La batterie trouve sa place sous le châssis, dans un logement découpé à cet effet, maintenue en place par une sangle.

Agencement intérieur

Le châssis du Chaotic 3D est un X carbone on ne peut plus basique, avec un sandwich de plaques en son centre pour y placer toute l’électronique. Les ESC sont d’ailleurs logés au centre du châssis, et les bras carrés tubulaires permettent le passage des câbles moteurs en interne. _dsc2093-1200Les moteurs sont efficacement protégés des chocs par un support moteur élargi, tout comme le contrôleur de vol qui se voit surmonté d’une plaque protectrice. Si le placement des composants du Chaotic 3D donne un résultat très propre, sans aucun fil dépassant ou ESC visible, il ne va pas sans poser quelques soucis pour la maintenance. En effet, le carénage est vissé au châssis, il vous faudra retirer les 4 vis le retenant pour accéder à l’électronique, y compris au port USB du contrôleur de vol. Les réglages s’en trouvent un peu pénibles à effectuer. Par ailleurs, les fils passant à l’intérieur des bras promettent des séances d’arrachage de cheveux si d’aventure vous devez changer l’un des moteurs.

Avant le décollage

_dsc2094-1200La version que j’ai testée est une RTF : tout est fourni dans la boîte pour décoller sans faire d’achat supplémentaire, hormis la batterie. La radiocommande est une OrangeRX T-SIX, 6 voies et compatible Spektrum, qui est déjà appairée avec le récepteur installé dans le modèle. Elle est livrée préconfigurée, mais il est recommandé de vérifier les réglages avant votre premier vol. Tout est décrit dans le manuel qui accompagne le Chaotic 3D. Un interrupteur sert à armer, et un second vous permet de choisir parmi les 3 modes de vol configurés. Il vous faudra également, avant le premier vol, installer les hélices fournies en respectant le sens de rotation décrit dans le manuel.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

2 COMMENTAIRES

  1. Ouh la vache, HK le brade vraiment ; les prix de sortie étaient le double sinon le triple.

    C’est vrai qu’un quad 3D LOS c’est assez exotique mais pas forcément super intéressant face à un hélico 3D, bien plus agile et réactif. À voir quand même pour le prix, bien inférieur à un bon hélico (et c’est un euphémisme) et la prédictibilité intrinsèque d’un multirotor ainsi que des modes stabilisées (et ce, même sur des machines à bas coût et de petites tailles)

    Après, hors vol LOS, faudra voir si le FPV 3D en multi est une discipline qui prend dans le temps malgré les problèmes de machines un peu plus poussives et de choix de l’angle de la caméra…

  2. bonjour , j’ai acheté le chaotic , et je suis content du modéle , çà vol bien dans tous les modes , mais suite à une petite erreur de passable en 3D j’ai posé un peu fort mon modéle et il a rebondi sur le dos sans casser les hélices pas chance car elles sont trés fragiles , que j’ai trouvé chez bangood , bref résultat j’ai cramé un controleur et un moteur , par contre pour trouver le moteur sur hobbyking pas possible ainsi que le controleur .mes questions sont les suivantes :peut on mettre un autre moteur 2212 avec un kv de 1400 au lieu de 1300kv d’origine .ma logique me dirait que non , mais vous en pensez quoi .
    puis pour le controleur de 30 A ? est ce un controleur spéciam pour permettre l’inversion de polarité en mode 3D .ou c’est le controleur de vol qui gére tout cela .merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.