Walkera Rodeo F150, le test

10
16211

DSC_0051-1200Le constructeur Walkera s’est lancé dans le FPV racing, y trouvant un axe de développement très différent de sa gamme d’appareils destinés à la prise de vues. Comme son nom l’indique, le F150 est un engin de classe 150, soit 15 cm de diagonale de moteur à moteur. C’est un petit format, qui peut vous accompagner facilement en balade. Notez que le F150 nous a été prêté par la boutique StudioSport. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

Le F150 se distingue de la concurrence avec un look très « habillé ». La version que j’ai testée est celle en blanc et noir. Une sorte de croisement improbable entre un panda, un Oreo et une sauterelle. DSC_0015-1200L’appareil ne dévoile pas un cm2 de plaque de carbone, la structure et son électronique sont enrobées d’un carénage en plastique. Seuls les moteurs ne sont pas pris dans ce carénage. Mais les ESC ne sont pas visibles, pas plus que le contrôleur de vol, le récepteur radio et l’émetteur vidéo. On aperçoit la caméra FPV à l’avant de l’appareil, montée sur une charnière qui permet de l’incliner sous l’horizontale de quelques degrés, et au-dessus de l’horizontale à plus de 45°. De quoi satisfaire ceux qui pratiquent leurs vols sans jamais s’arrêter d’accélérer ! Deux antennes, pour la réception radio 2,4 GHz, sont glissées dans des tubes fins et montées sur des charnières. Cela permet de les placer vers le haut pendant le vol, et de les abaisser pour le transport. Cette charnière joue aussi le rôle de fusible en cas de crash.

Suite du tour

A l’arrière de l’appareil se trouve le connecteur pour une antenne 5,8 GHz. Walkera en fournit une, de type dipôle, que vous pouvez remplacer. Pas de charnière, en revanche, le connecteur et surtout l’antenne sont exposés aux crashs. A l’avant se trouvent deux LED blanches, assez puissantes, qui se voient bien de jour. Mais pas de LED à l’arrière. Les pilotes qui vous suivront ne vous verront pas. DSC_0059-1200Sous chaque moteur se trouve un pied, en plastique comme tout le reste de l’appareil, sauf la partie inférieure en caoutchouc. Un connecteur microUSB se trouve sur le côté droit du F150. Juste en-dessous, on trouve deux rangées de 3 pins correspondant à une prise pour un récepteur radio PPM ou SBUS, et à une alimentation en +5V, plus un interrupteur qui permet de choisir entre PPM et SBUS. Ce que cela signifie ? Que vous pouvez remplacer le récepteur radio intégré uniquement compatible avec les radios de Walkera par un récepteur PPM ou SBUS de votre choix. Et que vous pouvez alimenter un composant en +5V, comme par exemple une diode de couleur à placer à l’arrière de l’appareil. Mais dans les deux cas, c’est à vous de les acquérir et de les installer.

Fin du tour

Sur le dessus de l’appareil se trouve une languette en caoutchouc qui donne accès à l’émetteur vidéo 5,8 GHz. C’est un modèle TX5833 qui équipe le modèle que nous avons testé : il diffuse la vidéo avec une puissance de 25 mW (compatible avec la réglementation européeene), sur 8 canaux. 8 canaux seulement sur les 40 habituels de la technologie 5,8 GHz ! DSC_0038-1200Il faudra donc veiller à ce que votre matériel de réception soit compatible avec les fréquences de la bande B : 5733, 5752, 5771, 5790, 5809, 5828, 5847, 5866 MHz. Pour alimenter le F150, il faut pousser vers le haut le bouton « Unlock » qui se trouve à l’arrière, puis faire glisser la trappe sous l’appareil. Elle dévoile un compartiment destiné à accueillir la batterie, avec un connecteur EC2. La batterie est classique, c’est une Lipo 2S de 7,4 V et 850 mAh. Les choix de Walkera ne laissent pas vraiment la possibilité de trouver des batteries en vente ailleurs que chez le constructeur : la taille de la trappe est exactement celle de la batterie, et le connecteur EC2 est de la famille du EC3, concurrent du XT60, mais plus petit… pas du tout répandu dans le monde du modélisme, malheureusement.

Réglages

cleanflight-rodeo-07La version que nous avons testée est une RTF, donc prête à voler. Elle est livrée avec une radiocommande Devo 7 déjà paramétrée. Evidemment, par esprit de contradiction, je vole en mode 1 et la radiocommande est en mode 2. Il est possible de la modifier en l’ouvrant, mais j’ai préféré utiliser une Devo 7 que je possède déjà, en mode 1. Bon point : la configuration est très rapide, décrite en détails pour la Devo 7 (et la Devo F7) dans le manuel. Autre bon point : pas besoin de s’énerver à tenter d’appairer le multirotor et la radio : vous allumez le F150, vous allumez la radio, les deux sont prêts à fonctionner. Par acquis de conscience, j’ai branché l’appareil sur un ordinateur via la prise USB (fournie). La configuration repose sur le plugin Cleanflight Configurator pour Chrome. Un petit tour dans le CLI pour vérifier la version : il s’agit de Betaflight pour SP Racing F3.

>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

10 COMMENTAIRES

  1. Walkera a le mérite de proposer des solutions RTF au look soigné et plutôt réussi !

    Après, on est tous d’accord pour dire que les vrais FPViste pur et dur ne trouveront jamais leur bonheur par le biais de ce genre de configs. Donnez moi une semaine, et il n’y aura plus une pièce qui tiendra debout.

    Mais ce n’est pas leur cible. Je pense que ça peut être un bon compromis entre le gars qui en a marre de son hubsan, qui ne vole pas trop trop souvent, et à qui l’aventure du build de machine de fou peut faire peur.

    270€ c’est une somme, mais bon, en volant 6 mois avec et sans trop le maltraiter, ça doit pouvoir se revendre 120-130€, avant de vouloir passer à autre chose, par exemple.

  2. Hello,
    Merci pour ce test tout à fait efficace…
    Si je peux me permettre, je ne partage pas tout à fait la conclusion… mais ça n’est que mon avis.
    BerrTin pose la bonne question et son analyse est intéressante: À qui s’adresse-t’il?
    Sa réponse:”Aux débutants”…?
    Si cet appareil en plastique risque de ne pas se montrer très durable dans les main d’un “FPViste pur et dur”, il ne le sera pas plus dans les mains d’un débutant…
    Et à la fin, ça ne reste que du Walkera, pas très solide avec ses pièces de rechange propriétaires…
    Ok Walkera dote enfin ses quads de cleanflight, mais pour le reste, je ne suis pas convaincu, il n’est même pas particulièrement bon marché…
    OK c’est un RTF… what else?
    C’est déjà peut-être pas si mal…?

  3. “Faut-il l’acheter ?

    Oui ! Le F150 est sans doute le racer brushless petit format prêt à l’emploi le plus séduisant et le plus agréable à piloter…”

    Vous ne savez pas lire les filles ! Fredo a résumé encore une fois son impression de testeur de la plus objective des manières. Comme d’hab, on fait la fine bouche…Ah ! oui Walkera, du quasi bas de gamme
    en quelque sorte…On ne change pas une équipe de loosers…J’avais entendu la même chose sur Yuneec, il y a quelques années : le joujou pour gamin en plastoc ???

    Moi, je vole avec ce petit drone avec les lunettes google 4 acheté chez Studiosport et il y a bien longtemps que je n’avais pas été aussi surpris par un si beau produit commercial : Design, efficacité, et vol accro aux petits oignons !

    C’est vrai, c’est très cher…comme juste une paire de lunettes Fatshark à près de 400 euros ??? ça c’est peut-être bon marché par contre, Hein les “bobos” . Et bien Pour 50 euros de plus à cette somme, tu as ce rodeo F150, la devo 7 en radiocommande et les nouvelles lunettes Google 4 pour la totale immersion…Le tout règlé et prêt à voler sorti de boïte !

    Bref, plaisir et rien que du plaisir…Walkera a tout compris !!!

    Ce n’est ni un drone de débutant, ni un drone de puriste…Et, pourtant l’ensemble fait qu’on a la véritable sensation d’être un racer à son manche.C’est surtout ça la réussite marketing, en fait.

    J’ai aimé ça Fred, dis-donc ! Pourtant le Fpv Racing, c’est pas du tout ma tasse de thé
    et surtout la bande de guignolos qui la compose. Mais ça, tu le savais déjà.

    Véritable Best-seller à n’en pas douter une seule seconde ce p’tit machin en tous cas… What else ???

    Continuer de vous toucher la nouille avec vos “pid” et vos “pad” les chochotes…Pfff.

  4. Cela fait 2 semaines que je l’ai, j’ai remplacer l’antenne bâton pas une Antenne Penta Racer et j’ai quasi pas un parasite sur mes SkyZone V1 jusqu’à 300 mètres, je vole avec d’autre racer fait maison et je n’ai pas a rougir d’eux bien au contraire.

  5. Bonsoir,la devo f4 (fpv) est elle compatible avec le rodeo f150? J’en ai une qui traîne au fond du placard suite a un fly away de mon fidel ladybird! Merci

  6. Ce Rodeo est au top. Acheté un bon prix BNF chez studio sport, et appairé avec une DEVO 7. Il n’a pas l’inertie d’un plus gros comme le F210. On peut jouer dans son salon, c’est un super drone pour se faire la main. Utilisé avec une montre GTeng T909, et j’ai aussi des Walkera Goggle 4, pour mon debut en FPV, doucement, c’est parfait.

  7. Franchement très bon drone pour le prix je l’ai eu à 170€ en rtf… Et j’en suis très content sa change des racer vulgaire que je possède… La son look et très réussi d’ailleurs c’est ce qui m’a fait craquer après je n’est pas était déçu de son comportement en vol même surpris… Pour le retour Fpv suffit simplement de changer l’antenne du f150 et d’avoir de bonne antenne sur son masque et le retour est correct à 300 mètre bravo walkerra

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.