DJI Mini 3 Pro : comment récupérer les journaux de vol avec la radiocommande DJI RC ?

9
1799

Comme les autres drones de DJI, le Mini 3 Pro mémorise tous ses vols. Les journaux de vol (« flight logs » en anglais) permettent de revoir les évolutions de votre drone en détails. On peut visualiser le tracé sur vol sur une carte, voir la hauteur, la vitesse, le mode de vol, le nombre de satellites, la qualité de la liaison radio, les mouvements des joysticks, les éventuels messages d’erreur. Bref, c’est une boite noire. Ce stockage des informations est réalisé en mode local avec l’application DJI Fly, mais il peut être envoyé en ligne si vous le désirez – et c’est cette manipulation dont il est question ici.

A quoi ça sert ?

Le site Airdata permet d’exploiter les données des journaux de vol.

Les journaux de vol permettent de comprendre un comportement bizarre de l’appareil, de s’améliorer en étudiant le pilotage. Avec des outils graphiques comme ceux de AirDdata, il est possible d’étudier la décharge des batteries pendant les vols, de visualiser à quel moment ont été affichés des avertissements et des messages d’erreur, etc. Ou, dans le cas d’un crash, de fournir les données à DJI.

Comment obtenir les journaux de vol ?

Le but est de récupérer les fichiers contenant les données de vol sur un ordinateur de bureau, de telle sorte qu’il soit possible de les envoyer sur un site spécialisé dans la visualisation des données qui s’y trouvent. Les journaux de vol de DJI Fly sont stockés dans des fichiers texte dont le nom commence par DJIFlightRecord_ 

Sur Android : Ces fichiers se trouvent dans le répertoire /Android/data/dji.go.v5/files/FlightRecord/. Parfois, selon les versions et les mises à jour, les données se trouvent dans un autre répertoire, par exemple /DJI/dji.go.v5/FlightRecord. Parfois autre part encore : il faut fouiller un peu… 

Sur iOS, il est recommandé d’utiliser l’app Fichiers d’Apple, Sur mon iPhone (ou sur mon iPad), DJI Fly, FlightRecords, et de partager les fichiers avec AirDrop (ou mail).

Mais avec la radiocommande DJI FC ?

Pas de mode QuickTransfer sur la DJI RC. Elle affiche ce message quand le Mini 3 Pro est déjà connecté en QuickTransfer avec un smartphone.

Les outils de connexion ne donnent pas accès à la mémoire interne de la radiocommande, ce qui nous prive des journaux de vol ! Puisqu’il n’est pas possible d’installer des applications Android, on ne peut pas non plus s’offrir les services d’une app de synchronisation automatique comme celle de Airdata. Elle ne permet pas non plus les chargements rapides avec la fonction QuickTransfer.

Comment faire pour les récupérer quand même ? 

Le requis, c’est un smartphone iOS ou Android. Il faut y avoir installé l’application DJI Fly et s’être connecté à son compte DJI. Il faut vérifier que wifi et Bluetooth sont activés sur le smartphone et lancer DJI Fly. N’allumez pas la radiocommande DJI RC.

Après avoir allumé le Mini 3 Pro, l’écran d’accueil de DJI Fly affiche un message « Passez en mode QuickTransfer. Nouveau DJI Mini 3 Pro détecté. Changer ».

Touchez « Changez », attendez que la connexion s’établisse, puis fermez la fenêtre avec la petite croix en haut à droite.

Touchez « Profil », « Plus > », et touchez l’icône de synchronisation en haut à droite. Une fenêtre « Chargement des journaux de l’appareil en cours » s’affiche pendant la synchronisation des données.

Les données sont désormais stockées sur le smartphone, il ne reste plus qu’à les récupérer avec l’une des méthodes indiquées au paragraphe « Comment obtenir les journaux de vol ? ».

A noter…

Le service Airdata prend en charge les journaux de vol du Mini 3 Pro. N’oubliez pas qu’il permet d’exporter les données de vol sous forme fichier .kml, par exemple pour une visualisation en 3D avec Google Earth Pro. D’autres services en ligne comme DJI Flight Log Viewer ne fonctionnent pas très bien avec les données du Mini 3 Pro.

A noter aussi…

La méthode de récupération des journaux de vol sur la radiocommande DJI RC implique leur synchronisation sur les serveurs de DJI. Si vous refusez de voir vos données partir dans les nébulosités du cloud, soit parce que vous n’avez aucune envie que qui que ce soit ait un accès potentiel à vos données de vol, soit parce que vous tenez simplement au respect strict de votre vie privée, abstenez-vous de réaliser cette synchronisation. Vous pourrez toujours consulter vos journaux de vol en mode local, sur la radiocommande DJI RC. 

Article précédentFlyability a présenté l’Elios 3, un drone d’inspection équipé d’un LiDAR
Article suivantDroner : la nouvelle marque de vêtements !

9 COMMENTAIRES

  1. salut, un poil hors sujet mais je me rends compte que le mini pro 3 n’est pas autoriser à voler en S3 ! à cause du signalement électronique et géofencing ???

  2. @ janste : Je n’ai pas connaissance d’une interdiction en S-3, tu as plus d’infos ?

    Le signalement électronique n’est requis qu’à partir de 800 grammes, l’identification électronique à distance et le geofencing ne seront requis que pour des appareils avec marquage CE et indication de classe.

  3. @ janste : J’avoue que je ne comprends pas tes questions…

    Si tu es en catégorie Ouverte, le Mini 3 Pro est en sous-catégorie A1 Limitée, donc soumis aux requis de cette sous-catégorie plus à ceux de la réglementation française (je les ai récapitulés dans le test).

    Si tu est en scénario S-3, c’est pour un usage en catégorie Spécifique, avec les requis du scénario national S-3 (vol en agglomération, avec détention du CATT et de la formation pratique). Le Mini 3 Pro n’est pas interdit de vol en catégorie Spécifique, sous réserve bien sûr d’être en conformité avec les requis du S-3 (à lire dans le guide Catégorie Spécifique de la DSAC).

    “Voler en Racer” avec un Mini 3 Pro ne veut rien dire !

  4. “Voler en Racer” avec un Mini 3 Pro ne veut rien dire ! ???
    ce serait quand même dommage de pouvoir voler en Racer en S3 et pas avec le mini pro 3 ? je ne vois pas ce qui n’est pas clair la dedans ? un racer avec une limite de hauteur barométrique, une inscription au manex et déclaration est légale comme tu le sais, tu n’as pas du bien lire ma phrase…

  5. @ janste : Effectivement, je n’avais pas compris ta phrase. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu dis que tu ne pourrais pas voler en S-3 avec le Mini 3 Pro ? Est-ce qu’il y a quelque chose quelque part qui indique cela ?

  6. @ janste : Ah, je n’avais pas vu non plus ton précédent commentaire. Pas facile facile 🙂
    J’espère qu’avec les explications données par ailleurs sur Facebook, c’est ok pour la compréhension de la pratique du S-3 ! 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.