DJI FPV : comment accélérer la charge des batteries

4
781

Avec le chargeur fourni par DJI, y compris l’accessoire qui accueille simultanément 3 batteries, il faut compter environ 45 minutes pour charger une seule batterie. Il y a moyen de gagner un peu de temps, et même de charger plusieurs batteries simultanément si on dispose de plusieurs chargeurs ou de chargeurs à plusieurs sorties. Franck Colombat s’est penché sur la batterie du DJI FPV pour essayer de comprendre un peu son fonctionnement. Le résultat de ses recherches est très intéressant, puisqu’il permet de s’affranchir du chargeur de DJI… Voici les explications, agrémentées des remarques de Franck, matérialisées en italiques. 

Note préliminaire et importante

Il y a toujours, toujours, toujours un risque de départ de feu avec le chargement de batteries, même avec des chargeurs officiels et dans des conditions idéales. Rappelons-le (voir ici), toute charge de batterie doit impérativement être effectuée sous une surveillance active pour réagir en cas d’incident. Dans le cas des essais décrits dans ce post, ne vous lancez pas dans des expérimentations sauf si vous êtes familier avec les batteries et les techniques de charge, et en mesure de réagir s’il y avait un incident.

Le connecteur propriétaire

Le connecteur de la batterie du DJI FPV est « propriétaire », et ses deux fiches + et Gnd sont accompagnées de 3 mini-connecteurs. Il n’y en a que 3 pour une batterie 6S, c’est donc un premier indice : ce ne sont pas des connecteurs destinés à l’équilibrage des cellules de la batterie.

Pour le vérifier ?

« J’ai utilisé une prise XT60 dont je n’ai conservé que les 2 fiches, sans le plastique qui les maintient. Ca me permet de les brancher directement sur le connecteur de la batterie du DJI FPV ». Il faut évidemment respecter la polarité. En tirant légèrement la languette de la batterie, on voit les fils rouge (+) et noir (Gnd). Le + se trouve du côté du détrompeur à bout carré, le Gnd du côté arrondi. 

Comment brancher les fiches sur le connecteur DJI ?

« La fiche d’une prise XT60 est composée de 4 languettes de contact. Il suffit d’en enlever 2, en opposition, afin qu’il n’en reste plus que 2. En les resserrant légèrement, elles rentrent parfaitement dans le connecteur de la batterie DJI FPV. Le contact est largement suffisant pour lancer une charge correcte, même en 3,5 A ».

La batterie ne répond pas…

« Lorsque vous connectez la batterie au chargeur, il ne détecte rien ! L’astuce, c’est qu’il faut allumer la batterie avec la séquence habituelle, une pression courte puis une pression longue sur le bouton on/off. A ce moment, le chargeur détecte la batterie et affiche sa tension. J’en déduis que l’une des fonctions des 3 mini-connecteurs de la prise du DJI FPV consiste à « réveiller » la batterie pour la charger ».

Une charge sans prise d’équilibrage

Il est indispensable d’utiliser un chargeur de Lipos capable de lancer la charge sans brancher la prise d’équilibrage. La plupart des chargeurs récents en sont capables, mais pas tous. « J’ai chargé une batterie avec un chargeur ISDT SC-608 capable de lancer une charge sans prise d’équilibrage, uniquement via le connecteur XT60. J’ai réalisé mes premiers essais avec un courant de charge à 1A. J’ai obtenu une charge complète depuis une tension de 3,60 V par cellule, qui a pris un peu de temps, mais qui s’est achevée avec les 6 cellules équilibrées à 4,16 V ». 

Mais comment vérifier l’équilibrage des cellules ? 

Malheureusement ni le casque V2 de DJI ni l’application DJI Fly ne permettent d’afficher la tension de chaque cellule. Mais mon arme secrète, c’est l’application DJI Fly en version Beta que j’ai utilisée pendant mes tests, avant que le DJI FPV ne soit annoncé. Car cette version affiche de nombreuses informations comme la télémétrie… et le récapitulatif des données de la batterie (tension par cellule, nombre de cycles, température, numéro de série) ! C’est dommage, mais je ne peux pas rendre cette version disponible publiquement, d’autant qu’elle est liée à un compte interne chez DJI. Espérons que DJI va réintroduire ces fonctions dans DJI Fly, elles sont importantes. Voire indispensables ! Ce que montre cette version de DJI Fly, c’est que les cellules sont correctement équilibrées en fin de charge !

Ce qu’il faut en retenir ? 

« L’équilibrage n’est pas géré par le chargeur, mais par l’électronique interne de la batterie ! Le chargeur de DJI indique un courant de charge maximal de 3,5 A. J’ai donc réglé mon chargeur sur 3,5 A et obtenu une pleine charge en 30 minutes au lieu de 45 minutes avec le chargeur de DJI. Cela signifie que ce dernier n’utilise sans doute pas le courant de charge maximal. J’ai tenté avec un courant de charge de 4 A, mais ça ne fonctionne pas, la batterie s’éteint au bout de quelques secondes ». Est-il possible de charger les cellules à une tension supérieure pour booster un peu l’autonomie ? Ce n’est pas recommandé, et nous ne l’avons pas essayé. 

Le petit bonus ?

« Le système est réversible, c’est-à-dire qu’il est possible d’utiliser une batterie du DJI FPV pour recharger d’autres batteries. Parfait pour utiliser la batterie du DJI FPV pour charger des batteries d’appareils plus petits, comme des Cinewhoops. Cela permet aussi d’éviter de garder une batterie à pleine charge trop longtemps quand on ne l’utilise pas ».

Edit : un adaptateur XT60 vers la prise du DJI FPV est disponible pour impression 3D sur Thingiverse !

D’autres photos

Le câble de conversion XT60 (à droite) vers le connecteur de DJI (à gauche).

 

La batterie n’est détectée par le chargeur que si elle est allumée.

 

Fin de chargement de la batterie, le courant de charge est réduit automatiquement.

 

Il est possible de décharger la batterie du DJI FPV pour le stockage – ou pour charger d’autres batteries.

4 COMMENTAIRES

  1. @ Kooka : La garantie, en cas d’avarie de charge d’une batterie, est le cadet des soucis. C’est la raison pour laquelle j’ai insisté comme un lourdaud sur les précautions à prendre…

  2. Whoaaa … tout ça pour dire qu’il y a un BMS sur les batteries DJI et que ça gère la charge tout seul …
    Il y a plein de paramètres qui rentre en compte lors de la charge si on veut géré correctement la batterie :
    – le nombre l’ampère envoyé
    – la température des cellules
    – les résistances des cellules
    – la courbe de stabilisation en tension et courant
    – etc.

    Ici on passe juste à travers le contrôleur de charge pour charger comme un bourrin… Il faudra pas s’étonner si les batteries passent en sécurité parce que le BMS détecte un comportement anormal de la batterie suite à des charges non enregistré…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.