BetaFPV TX et RX ExpressLRS 868 MHz, le test

15
3201

Dans le petit univers des communications radio, il y a un nouveau venu dont je vous parle depuis quelques semaines. Il s’agit de ExpressLRS, un protocole open source qui vient concurrencer ceux de la Team Black Sheep, d’ImmersionrC, de FrSky, ou de plus anciens comme Spektrum, Futaba ou Graupner. Jusqu’à présent, ExpressLRS était en développement, donc un peu compliqué à mettre en œuvre, avec séances de flashage et réglages. Mais plusieurs constructeurs, dont BetaFPV, ont commercialisé des kits clés en main, prêts à l’usage.

La version 868 MHz en test

J’ai testé la version 868 MHz qui m’a été donnée le constructeur BetaFPV. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement. La version 868 MHz (ou 900 dans certains pays, tout dépend de la réglementation locale) est destinée à des vols dits longue distance en immersion. En préliminaire, n’oubliez pas qu’en France la “longue distance” en FPV est réglementairement limitée à la vue directe de l’observateur du drone – c’est-à-dire bien peu.

Tour du propriétaire

La version BetaFPV 868 MHz de ExpressLRS repose sur un émetteur radio (TX) et un récepteur radio (RX). L’émetteur radio que j’ai testé est un boitier au format Lite ou Slim. Il est donc destiné à être installé à l’arrière d’une radiocommande compatible avec ce format, comme les X-Lite, X-Lite Pro, X9 Lite chez FrSky.

Etendre la compatibilité…

Et si vous êtes équipé d’un X9 classique, d’une QX7, d’une Jumper / Radiomaster T(X)16 ou T(X)12, etc. au format JR ? Pas de souci : BetaFPV propose un adaptateur, pour quelques euros de plus. J’ai réalisé mes essais avec une Taranis X9 Lite (version UrUAV). Le récepteur est un tout petit composant de 1,2 x 1,9 cm. Soit un poil plus grand qu’un Crossfire Nano RX de TBS qui mesure 1,1 x 1,8 cm. Son poids ? 0,7 gramme nu, ou 1,9 gramme avec son antenne T petit format et une gaine thermo rétractable de protection.

Mise en route de l’émetteur

Pour installer l’émetteur dans la radiocommande, il n’y a rien de plus simple, il suffit de le glisser dans le boitier à l’arrière et de veiller à bien l’enfoncer. La documentation rappelle de visser l’antenne avant d’allumer la radiocommande et donc l’émetteur (puisqu’il est alimenté par ses pins à l’arrière). J’avais à ma disposition une antenne dipôle et une antenne Moxon à gain plus élevé avec un adaptateur. La radiocommande, sous OpenTX, est directement compatible avec le TX… si le protocole Crossfire (CRSF) est disponible dans les réglages du module externe. Evidemment, dans mon cas, il n’était pas présent.

Mise à jour OpenTX

Je suis donc allé télécharger les archives nécessaires à l’installation de la dernière version d’OpenTX, sur le site dédié. Il s’agit de l’application OpenTX Companion 2.3 (pour Mac OS X, dans mon cas). Il faut aussi télécharger le contenu de la carte microSD. Suivez le lien SDCard, puis opentx-x9lite (ou un autre, selon le modèle de votre radiocommande). J’ai utilisé la dernière version en date, notée 3V0038. Copiez le contenu de l’archive à la racine d’une carte microSD, que vous installerez dans la radiocommande.

Script LUA

Profitez-en pour installer le script LUA for ELRS qui va servir à piloter l’émetteur depuis la radiocommande. Le fichier elrs.lua se trouve sur le site de BetaFPV. Téléchargez-le et placez-le dans la répertoire SCRIPTS / TOOLS de la carte microSD. J’ai retiré les autres scripts LUA, que j’ai placés dans un répertoire temporaire. Si vous laissez les autres scripts, vous devrez naviguer dans une longue liste de scripts qui concernent des boitiers que vous n’utilisez probablement pas. Je n’ai conservé que celui pour Crossfire et ExpressLRS. Ensuite insérez la carte microSD dans la radiocommande.

Installation de la mise à jour

Pour flasher la radiocommande, cliquez sur l’icône Settings (la roue crantée). Dans l’onglet Radio Profile, indiquez un nom de profil radio dans Profile Name, choisissez la radiocommande FrSky Taranis X9-Lite dans le menu déroulant Radio Type. Pas besoin de cocher les cases Build Options. Puis vérifiez que tous les autres paramètres sont ok y compris le mode (mode 1 pour moi) et l’ordre des canaux (AETR pour moi). Dans l’onglet Application Settings, choisissez Releases (stable) dans le menu déroulant Release Channel. Terminez par OK pour valider.

Téléchargement et flashage

Cliquez sur l’icône de téléchargement (la flèche vers le bas), puis Download firmware. Indiquez un répertoire où stocker le fichier contenant le firmware. Ensuite cliquez sur l’icône Flash Firmware (la radio avec une flèche rouge et la roue crantée bleue). Allumez la radiocommande tout en poussant simultanément les deux boutons de trims sous les joysticks vers l’intérieur. On aboutit à un menu OTX Bootloader. Branchez la radiocommande au PC ou au Mac avec un câble microUSB vers USB. L’écran indique USB Connected. Dans OpenTX Companion, cliquez sur Write to TX. L’opération ne prend que quelques secondes. Débranchez le câble USB, faites Exit. C’est terminé !

Mise en route de l’émetteur ExpressLRS

Accédez au menu des modèles de drones en appuyant sur la touche MENU, puis aux pages de réglage du drone en appuyant sur PAGE. Allez jusqu’en bas des réglages, passez le Internal RF à OFF et le External RF à CRSF. Validez. Si l’installation s’est bien passée, le module devrait être alimenté et sa diode bleue allumée pour témoin d’une émission à 100 mW. Pour vérifier que tout fonctionne, faites une pression longue sur MENU pour accéder aux réglages de la radiocommande, et appuyez sur PAGE jusqu’à aboutir à la page 1 où se trouvent les TOOLS (les scripts du répertoire TOOLS). Choisissez ELRS et validez. Si tout est ok, vous devriez voir apparaître les réglages de l’émetteur.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

15 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour cet essai qui apporte bien des précisions, je suis pas certain d’avoir tout capté à mon niveau de connaissance 🥴 Perso les pré requis pour mettre tout cela en œuvre me semblent quand même nombreux et pas vraiment plug&play 😬

  2. Ahh enfin un test d’un site de référence… poke Laurent 🤣

    Dommage que la maj wifi n’ait pas marché, tu aurais pu tester le bind via pass phrase I.e. un mot de passe qui te permet de faire le bind automatique. Ce n’est pas aussi pratique que le fw update via ota de tbs mais c’est plutôt pratique. Il faut donc veiller à conserver le binaire de tes récepteurs dans ton téléphone au cas où sur le terrain… quand tu as oublié de mettre à jour tous tes quads…

    Aux 1 est imposé pour l’armement car seules les 5 premières voies sont transmises à chaque paquet. Les autres voies (6 et plus) sont transmises à une fréquence plus faible.

    Depuis opentx 2.3.12 (de mémoire mais prendre la dernière dans tous les cas) il n’y a plus besoin de prendre les nightlies. En revanche, il reste un bug corrigé non intègre dans la dernière version qui ne permet pas de dépasser les 250Hz de taux de rafraîchissement. Mais qui est capable de se rendre compte de la différence entre 250 et 500 Hz???

    Pierre

  3. @Fred : bonjour & merci pour cette superbe review complète.

    Pour es fréquences EN 868MHz (limité à 25mW), dans le tableau elle correspond à celle de
    865-868 MHz ou 868-868,6 MHz ?

    Dernière colonne “Autres restrictions” :
    865-868 MHz : Les applications audio analogiques autres que vocales sont exclues. Les applications vidéo analogiques sont exclues. = ???

    868-868,6 MHz : Les applications vidéo analogiques sont exclues.= ???

    Merci

  4. @ Kwadelo19 : C’est un sujet très intéressant, mais sur lequel je manque d’infos et de connaissances.
    Je ne connais pas la plage exacte des fréquences sur lesquelles ExpressLRS peut s’installer. En Crossfire, chez TBS, il est dit “Crossfire operates in the entire ISM band of 868, so it spans between 850 – 870Mhz (868mHZ)”. Je ne sais pas si ExpressLRS fait de même.
    Je suppose que le manque d’infos précises permet d’entretenir le flou par rapport à la réglementation, sachant qu’il faut des experts costauds des deux côtes (matériel et réglementation) pour statuer.

  5. @fred: ne pas oublier de connecter l’antenne à la réception car il ne faut pas oublier que le récepteur comme l’émetteur sont des transceivers = emetteur+récepteur. Et oui pour que la télémétrie redescende jusqu’à l’émetteur, le récepteur doit émettre…
    Le ratio 1:64 pour la télémétrie est si je me souviens bien le ratio entre paquets montant et paquets descendants (telem) donc 1:64 c’est un paquet de telem tous les 64 paquets d’ordre de pilotage. C’est l’inverse de ce que tu décris. C’est en passant à 1:32 que tu augmentes la fréquence de rafraîchissement le la telem.
    Pour la voie d’armement c’est ExpressLRS qui impose (recommande fortement) la voie 5, pas BetaFPV
    200Hz de rafraîchissement des voies c’est too-much pour le commun des mortels. Ça se justifie à la rigueur pour des dingos ultra pros en racer mais ça encombre surtout la bande de fréquence utilisée surtout que le LBT n’est pas implémenté… Si vous voulez être plus respectueux, descendez cette valeur à 100 ou 50 à moins d’être pro, vous ne verrez pas la différence et la portée sera améliorée en plus.
    Reste qu’ExpressLRS c’est trop de la boule, j’ai craqué sur tous les modules HappyModel depuis le début et je ne regrette pas mes achats. Dommage qu’il n’y ait pas encore de récepteurs avec sorties servos (que CRSF pour l’instant) pour équiper les planeurs et avions classiques, sinon je me plongerai dans le code 🙂

  6. @ aiRVB :
    J’ai mesuré la température avec et sans antenne sur le RX, c’est idem. Je suppose que la fréquence d’envoi ne génère pas de chauffe supplémentaire. En revanche, sur le TX, la température est 3x supérieure sans antenne. Cela dit, oui, mieux vaut sans doute mettre une antenne sur le RX par précaution.
    Pour le ratio, oui, je voulais parler de la latence tout court : je la ressens quand je passe à 1:32 ou moins… J’ai corrigé, thxxx 🙂
    Pour la voie d’armement, oui, c’est ExpressLRS qui impose. Là je le référais au manuel de BetaFPV, qui indique ça clairement. Heureusement d’ailleurs, puisque c’st plus qu’une recommandation, ça ne fonctionne pas sur les aux suivants.
    Pour le 200 Hz, autant ça ne change rien en extérieur, autant je ressens clairement la différence en faisant le zouave en parking derrière des murs ! Et pourtant je ne suis pas un bon pilote.

  7. @ aiRVB : Oui, l’idée est de la mettre, évidemment. Je disais simplement que ce n’est pas catastrophique en cas d’oubli sur le récepteur (je ne compte pas le nombre de fois où j’ai volé avec l’antenne qui avait sauté sur des nano racers avec Crossfire). Sur l’émetteur, en revanche, la punition est plus rapide…

  8. @fred la version 2.4, j’avais un pb d’interférence avec une antenne télécom mobile et mon crsf donc je voulais pas rester sur la bande des 868. Depuis plus de failsafe.

  9. En ce qui concerne la légalité du système ça dépend aussi de la catégorie dans lequel est le système par exemple d’après le TNRBF dans l’annexe 7 paragraphe 2 pour la plage 865-868MHz ont est autorisé à aller jusqu’à 500mW. Et puis je crois que si certaines technologie pour limiter les interfaces sont implantés c’est encore différents. J’avoue avoir un peu de mal avec les textes de lois européenne pas forcément très explicite, ni forcément très bien référencé. Pour faire les choses bien il faudrait trouver un juriste spécialisé sur la question, du matériel de mesure (analyseur de spectre, cage de faradey…). Bref ça serait long, compliqué et assez coûteux. Je pense que les développeurs ce gardent bien d’être clair sur le sujet pour éviter les problèmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.