Eachine Cinefun 1080p, le test

0
3407

Voici un nouveau Tinywhoop, c’est-à-dire un nano racer caréné à piloter en FPV. Encore un ? Oui, encore un… La quête du Graal des Tinywhoop est sans fin, le but ultime étant de trouver un appareil discret, capable de voler longtemps, avec une belle portée, de revenir avec des images sympas. Ce modèle est animé par des batteries 1S, malgré un connecteur XT30 d’ordinaire destiné à brancher des Lipo 2S et plus. Que vaut-il vraiment ? Réponse dans cette chronique. Notez que le Cinefun 1080p m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le Cinefun 1080p repose sur une structure en plastique d’une diagonale de moteur à moteur de 7,5 cm. Ses dimensions, qui incluent les protections d’hélices non amovibles, sont de 9,9 x 9,9 x 5 cm. Cette structure est exactement la même que celle du Eachine Novice-I (voir le test ici), qui elle-même est la même que celle du Eachine Trashcan (voir le test ici). Les moteurs sont des brushless 1102 à 19000KV fixés sur la structure plastique. Ils entrainent des hélices quadripales HQProp de 1,6 pouces 1616, disposées en « props out » (sens inverse de celui par défaut dans Betaflight). Les moteurs sont branchés à l’électronique centrale avec des connecteurs, donc théoriquement faciles à changer en cas de problème.

L’électronique

Elle est partiellement cachée sous le carénage central en plastique. A vrai dire, c’est plus un support pour la caméra FPV qu’un carénage de protection, puisqu’il est très ajouré, probablement pour économiser quelques grammes. Le cœur de l’appareil est un contrôleur de vol basé sur un processeur F4, flashé avec Betaflight, avec un OSD actif, et un ESC 4 en 1 de 5A BLheli_S. Le connecteur pour les réglages est un microUSB facile d’accès sous l’appareil. La version que j’ai testée était équipée d’un récepteur radio intégré SPI au protocole FrSky. Son antenne est un brin, rigide, qui dépasse à l’avant du carénage. Le composant comprend aussi un émetteur vidéo 5,8 GHz analogique compatible avec 40 canaux et capable d’émettre 25 mW ou 200 mW. Son antenne est aussi un brin, mais souple, qui court sous l’avant de l’appareil.

Caméra FPV et 1080p

Le modèle que j’ai testé est le 1080p : il repose sur la caméra Split 3 Lite de RunCam. C’est une caméra hybride qui fournit une image analogique en 4:3 ou 16:9 avec un FOV de 165°, en NTSC ou en PAL, et qui enregistre dans le même temps les images en Full HD (1920 x 1080 pixels) à 60 images par seconde avec un FPV de 165° sur une carte mémoire microSD. Pas mal, d’autant qu’elle se contente d’un seul capteur et une seule lentille. La caméra est reliée à un composant fixé dans le carénage, juste au-dessus du contrôleur de vol. A noter que la caméra est inclinable assez facilement avec un choix d’angle correct.

Le composant Split3

La trappe pour la carte mémoire microSD est facilement accessible, mais une pince à épiler est recommandée pour l’insérer et l’extraire. La nappe de fils est plutôt bien regroupée à l’intérieur du carénage – et tant mieux, puisque c’est un élément fragile. Sur le côté avant droit du composant Split3 se trouve un bouton pour démarrer et stopper l’enregistrement, ainsi qu’un connecteur. Il est prévu pour brancher une télécommande filaire qui sert à effectuer les réglages de la partie caméra et enregistrement. Cette télécommande est fournie dans la boite.

Alimentation

La prise d’alimentation est une XT30, accompagnée par un condensateur. Le Cinefun est prévu pour des batteries 1S, de 4,35 V max. Le contrôleur de vol et l’ESC sont capables de prendre en charge du 2S, mais les moteurs ont un KV beaucoup trop élevé. Eachine fournit 4 exemplaires de LiHV 1S de 650 mAh 60C avec cette prise XT30 dans la boite. Tant mieux, puisque je n’avais pas ce type de batteries en stock, il aurait fallu que je soude des connecteurs. La Lipo est à glisser sous l’appareil, dans une trappe… un peu grande pour elle. Rappelons que la structure est celle de précédents Tinywhoop qui, eux, étaient en 2S. Cela dit, elle tient bien en place. Le poids de l’appareil sans batterie est de 37,5 grammes, auquel il faut ajouter les 15,6 grammes de la LiHV, pour un total de 53,1 grammes en ordre de vol.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.