Le Ehang 216 pour des balades aériennes près de Hong Kong

7
728

La course à la mobilité urbaine aérienne bat son plein, prise en tenaille entre la volonté de proposer de sensationnelles démonstrations de la technologie, la nécessité d’assurer la sécurité des vols, et l’impératif de conformité à la réglementation.

Dans le domaine des démonstrations ?

La société chinoise Ehang est sans doute en avance sur ses concurrentes. Pas question pour elle de proposer des présentations statiques. Il faut dire qu’elle est pionnière dans la mobilité électrique urbaine avec des AAV (Autonomous Aerial Vehicle) présentés dès 2016 au CES de Las Vegas (voir ici). Elle avait annoncé en mai 2020 proposer des vols autonomes pour les touristes d’un hôtel près de Guangzhou en Chine (voir ici). Elle poursuit son partenariat avec l’Autriche, initié en 2019 (voir ici) et confirmé récemment avec une autorisation de vols d’essais de longue durée. Elle est passée à la vitesse supérieure à Hengqin, une île dans la région de Hong Kong et Macao.

Flottes de AAV

Les Ehang 216 seront utilisés pour le tourisme, avec des vols de découverte entièrement autonomes. Le 8 janvier 2021, la société et ses partenaires ont fait la démonstration de vols en simultané, avec au moins 3 appareils en l’air en même temps. Les Ehang 216 ont transporté des représentants locaux du gouvernement, des partenaires commerciaux, des médias et des habitants de la région. En toute sécurité, ont assuré les responsables de Ehang.

Source : Ehang

7 COMMENTAIRES

  1. @azbloc, laisse les chinois se crasher en étouffant les affaires et cachant les nombreux problèmes de leur gros drone …
    En France, tu peux faire ce genre de démo si tu montres que tu ne vas pas te tuer ni tuer les personnes autour de toi ! ça demande juste de pas faire passer les pseudo innovations avant les vies humaines

  2. @khancyr , tu a des sources de ce que tu avance?
    Tout développement sur ce type d’appareils comporte des risques, je suis d’accord mais a ma connaissance pas de crash recensé avec passager et même sans, que ce soit chez Ehang ou Volocopter par exemple.

    Et je persiste a dire qu’en France une telle démonstration d’un constructeur même Airbus n’aurais été possible rapidement et ce malgré le poids de l’entreprise.

  3. Le gros problème actuellement , c’est le step énergétique , c’est a dire la rentabilité par rapport au cout des batteries .A titre d’information ,y a un excellent documentaire sur le Pipistrel ,1h d’autonomie ,tout électrique ,donc la maintenance moteur sa dégage , le problème ,c’est que tout les 6 mois ,faut changer les batterie lipo (de part les conso courant ,c’est de la lipo ),et c’est 70% du cout d’utilisation de l’appareil .Pour en revenir au accident ,j’avais regarder un peu comment cela marcher par rapport au ULM,j’ai rien contre pilote ULM ,mais c’est quand même flippant ,donc quand on me dit que les drone sont dangereux ,ouai …..Je pense que les chinois n’ont pas de problème de place ,et les americain on fait un couloir aériens spécialement dédier au drone civil dans le colorado .Concernant les gros drone dans les territoire urbain ,Matternet on eu pas mal de problème (pas de blessé) .Tient au niveau européen ,on n’a VOLOCOPTER . Actuellement , je vois pas la rentabilité économique de ce genre d’engin a grande échelle ,a part faire des petit tour de manège ou faire de la démonstration . La DGAC (succursale régionnal de l’EASA ) ,tant que sa vient pas de gros groupe ,de l’onera ect… ,il sont pas dimensionner pour, et son larguer,sa les emmerde ,suffit d’envoyer un mail pour des questions a la DGAC pour s’en rendre compte (6 mois pour une réponse ,et encore complétement hors sujet ,2 semaine supplémentaire pour avoir une vrais réponse ! ),j’attend toujours le protocole de certification CEE. A titre d’information ,pour les gros drone en France , il ont fait un copié coller de la réglementation (c’est ce qui ma fait marrer) du transport en bagage de soute de batterie ,en gros ,même pour une utilisation professionnel ,tu est en gros limiter a 10AH en 4S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.