EHang va transporter des touristes en Chine

1
587

La réglementation en Europe et aux Etats-Unis est en train de se mettre en place avec le U-Space et le LAANC, tout doucement, pour faciliter la non-ségrégation des vols. Traduction : les administrations travaillent pour rendre possible les vols simultanés d’appareils habités, habités sans pilote, et sans pilote, dans un seul et même espace aérien contrôlé.

Et en Chine ?

Les solutions de transport aérien individuel progressent rapidement, plus vite que la réglementation. Le constructeur EHang est passé en quelques années de prototypes à des démonstrations de sa technologie un peu partout dans le monde. Il a encore franchi une étape, en nouant un partenariat avec LN Holdings, une société chinoise basée à Shenzhen spécialisée dans le tourisme. Il concerne le LN Garden Hotel, qui se trouve près de Guangzhou à l’embouchure de la rivière des Perles.

Pour quoi faire ?

Des multirotors EHang 216 AAV, biplace sans pilote à bord, seront utilisés pour des balades aériennes au-dessus de la région, au départ de l’hôtel. La technologie, appelée Urban Air Mobility (UAM), est-elle au point ? Les responsables de EHang semblent confiants, puisque lors de la présentation du partenariat, les officiels et les responsables des sociétés impliquées ont embarqué pour des vols à plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

Source : EHang

1 commentaire

  1. Le bruit d’un tel engin est bien trop important, sans parler des hélices en mouvements.
    Aujourd’hui, je suis septique tant que le principe ne changera pas.
    Je ne parle pas de l’autonomie, car celle-ci évoluera forcement à la hausse. C’est le principe de vol qui me semble dangereux et bruyant. Peut être que le danger viendra à diminuer avec un carénage, mais comme pour le moment le poids à son importance, je reste dubitatif !
    L’avenir nous le dira ! En tout cas pour un technophile comme moi, c’est génial !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.