ToolkitRC M6D, le test

4
1507

Ce chargeur de batteries m’a accompagné pendant une bonne partie de l’été, il était responsable de la charge des batteries de mes runs estivaux. Successeur du M6 (testé ici), c’est un bloc assez compact, de dimensions 10 x 6,9 x 3,5 cm, pour un poids de 222 grammes. Il ne comprend pas de transformateur secteur, ce qui signifie que vous devez lui fournir du courant avec une alimentation externe via une prise XT60. Son point fort ? Il est capable de charger deux batteries simultanément… Que vaut-il vraiment ? Réponse dans cette chronique. Notez que le M6D m’a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-moi si vous pensez que la pratique a influencé mon jugement.

Tour du propriétaire

L’alimentation externe repose sur une prise XT60 située à l’arrière de l’appareil. La matériel préconisé est une alimentation secteur avec une prise XT60 capable de fournir 500W (ou moins selon votre usage). Il faut une tension entre 7,4 et 28 V. Cela signifie que vous pouvez brancher une grosse Lipo, de 2S à 6S… mais je vous le déconseille – vous verrez un peu plus loin pourquoi.  Le côté droit est une prise d’air, le côté gauche est un ventilateur qui expulse l’air (chaud). Sur la façade avant, on trouve un écran couleur non tactile de 6 cm de diagonale (2,4 pouces), une molette de défilement cliquable et un bouton de retour en arrière. Cela permet de piloter l’interface de manière simple.

Deux batteries

La tranche avant de l’appareil est occupée par deux connecteurs d’équilibrage et deux connecteurs XT60. Cela permet de brancher deux batteries simultanément, de 2S à 6S. Si vous désirez charger des batteries avec des connecteurs autres que du XT60, par exemple des XT30 et JST rouge, il vous faudra des adaptateurs. Pour éviter de fatiguer les connecteurs d’équilibrage et pour plus de confort au branchement, vous pouvez choisir d’ajouter aussi des rallonges. A l’arrière, à côté de la prise XT60 d’alimentation, on trouve une prise USB 5V 2,1A. Elle sert à alimenter un dispositif à charger en USB, et à réaliser des mises à jour du firmware du chargeur. Il faut utiliser le câble USB-USB qui est fourni dans la boite. J’ai réalisé mes essais avec une alimentation secteur Antimatter 350W 23A de Charsoon.

L’interface ?

C’est le point fort de ce chargeur, avec une très nette amélioration par rapport au précédent modèle, le M6. L’écran est clair, bien lisible, et la molette facile à utiliser. Lorsque vous naviguez dans des menus déroulants avec de nombreuses valeurs, elle permet d’être rapide et précis avec un système qui s’adapte la vitesse à laquelle vous actionnez la molette. Pas de souci, par exemple, pour être précis et choisir entre 0,5 et 0,6 A, ni pour passer très rapidement d’un courant de charge de 0,3 A pour un nano racer à 5,2 A pour une grosse batterie : il suffit de de pousser plus ou moins nerveusement la molette. Une pression sur cette molette valide les choix, la touche de retour en arrière est une sorte de touche « esc » pour annuler une commande. En définitive, ToolkitRC propose une interface très efficace – et c’est très agréable quand on charge des batteries à la chaine avant un séance de vols, surtout quand elles requièrent des réglages différents.

Les choix possibles ?

Le M6D permet de charger des Lipo, des LiHV, des LiFe, des Liion, des NiMh et des PB. Il est possible de lancer une charge, une décharge ou une charge de stockage pour préserver les batteries si vous savez qu’elles vont rester inutilisées pendant une longue période. A noter qu’en mode décharge, le paramètre Inter décharge par dégagement de chaleur, alors que le paramètre Recycle permet de recharger la batterie d’alimentation (mais sans équilibrage). Si vous utilisez une alimentation secteur, le choix ne vous est pas proposé pour éviter les ennuis. Le nombre de cellules est détecté automatiquement, mais vous pouvez l’indiquer manuellement. A noter que le M6D est compatible avec les batteries « intelligentes » – si vous êtes équipés des câbles nécessaires – comme celles des Mavic, Inspire ou Phantom de DJI.

Les choix possibles, suite

Dans le cas de Lipo ou LiHV, les réglages sont automatiques, mais vous pouvez choisir des valeurs différentes pour la tension à atteindre pour chaque cellule et dépasser le 4,2V ou 4,35V. C’est à vous, comme d’habitude, d’effectuer le calcul pour choisir le courant de charge en fonction de la capacité de votre batterie et la vitesse de charge. Le M6D permet de choisir une valeur entre 0,1A et 15A. Pour lancer la charge, il suffit de cliquer sur Start, puis de valider le récapitulatif par OK. C’est suffisant, 500 W ? Oui, largement ! Pour deux Lipo 6S de 1500 mAh chargée en 2C, on obtient  6 x 4,2 x 1,5 x 2 x 2= 151,2 W. En chargeant 2 Lipo 4S de 5200 mAh en 2C, on obtient 4 x 4,2 x 5,2 x 2 x 2 = 350 W.

Surveillance de la charge

L’écran indique en temps réel l’état de la charge avec des valeurs chiffrées et une barre de progression, accompagnées par une indication de la température et de l’état du ventilateur. Un indicateur montre aussi la consommation pour la charge en Watts. Avec la molette, vous pouvez surveiller la tension de chaque cellule et leur résistance interne. A tout moment, vous pouvez modifier la valeur du courant de charge et interrompre la charge. Lorsque la charge est quasiment terminée, le M6D prévient avec un son discret. Il sonne à nouveau lorsque la charge est réellement terminée. Le ventilateur ne se met en marche que la température augmente – ce qui est assez rare pendant la charge, et de courte durée. La dissipation de la chaleur semble efficace. Le ventilateur est en revanche presque toujours en fonctionnement pendant une décharge – c’est un comportement normal.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

4 COMMENTAIRES

  1. Fred: tu restes très discret quant à sa capacité d’équilibrage, quel est son courant de “balance” maximum, c’est sur ce point que beaucoup de chargeurs montrent leurs limites. Car lorsque tu chargés à fort courant, il faut pouvoir équilibrer à courant élevé pas que 200 où 500mA ?

  2. Et du coup, pourquoi déconseilles-tu l’alimentation en 6s ? Parce qu’il n’y a pas de protection contre la décharge de la batterie d’alimentation ? Je ne vois pas bien le lien

  3. @ Khan : J’ai juste dit qu’il était possible d’alimenter avec une 2S à 6S, mais que je le déconseillais, je n’ai pas parlé de problème avec les 6S…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.