Volarious V-Line et V-Scout : le DJI Mavic 2 en mode captif

2
2339

Le fabricant Volarious, basé à Singapour, s’est spécialisé dans les solutions pour équiper les drones de DJI d’un câble de liaison avec le sol. A quoi ça sert ? L’outil V-Line qui relie le Mavic 2 à une base permet d’alimenter l’appareil pour dépasser la limitation d’une batterie. Car la base V-Line peut accueillir jusqu’à 6 batteries de type TB47S ou TB48S de DJI, pour une autonomie qui dépasse 2 heures. Il est même possible de changer les batteries à la volée, sans faire atterrir le Mavic 2. Si la base peut être branchée à une alimentation secteur, l’appareil peut théoriquement rester en vol indéfiniment. La réglementation (française) est également plus permissive avec un appareil captif.

Comment ça fonctionne ?

Des capteurs s’occupent de vérifier si les différents composants ne montent pas trop en température, et réagissent en conséquence avec un radiateur actif ajouté au Mavic 2. La base V-Line s’occupe de maintenir le câble tendu pour éviter les soucis et les oscillations. A l’occasion du DJI Airworks 2020, Volarious a présenté la version mobile de cet outil, le V-Scout. Il reprend les caractéristiques du V-Line, mais il est installé dans un boitier destiné à être embarqué dans un véhicule. Même s’il est destiné à un pickup, il peut être monté sur une simple voiture, avec l’aide d’une galerie sur laquelle sont fixés des rails.

Rester à l’abri

Le boitier et le drone peuvent être opérés par le pilote sans même sortir du véhicule – mais pas lorsqu’il est en mouvement. Ce principe est évidemment intéressant pour garantir la sécurité des premiers secours ou des forces de l’ordre. Le câble du V-Scout peut s’étendre sur 60 mètres, une hauteur qui permet de dépasser la cime des arbres ou de barres d’immeubles. Le site de Volarious présente le V-Line ici, et le V-Scout là.

Une vidéo promotionnelle

D’autres photos

2 COMMENTAIRES

  1. Marrant ça! Est ce que ça invalide la garantie du mavic?

    Sinon je ne comprends pas du tout l’intérêt de la plateforme qui s’élève pour faire sortir le multi vs un capot aux dimension adéquate, a part en jeter plein les yeux.
    une pièce mécanique supplémentaire == risque de défaillance supp == sav supp.

  2. @ Bben : Pour la garantie, probablement, oui. Mais sur des missions en environnements complexes, la garantie a peu d’importance, on passe sur une assurance ou une notion de perte possible.
    Le but de la version mobile est d’être opéré sans sortir du véhicule. Quand l’environnement ne se prête pas à aller ouvrir une boite et mettre la machine en route, l’automatisation devient intéressante. Après avoir vu aux infos des pompiers démarrer un Mavic depuis leur camion pour ne pas se prendre les fumées et les retombées, je suppose que ça se justifie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.