Eachine Novice-II, le test

8
9985

Le masque, à l’usage ?

Le port du masque est assez agréable, bien plus en tous cas qu’avec le VR005. La partie qui s’appuie sur le visage est couverte d’une mousse suffisamment épaisse et le plastique près du nez n’est pas coupant. L’écran n’est pas très grand, c’est un 3 pouces derrière une lentille de Fresnel, d’une définition de 480 x 320 pixels. Ce n’est pas beaucoup, mais cela suffit pour profiter d’une image analogique. Pas de réglages de la profondeur de champ ni de l’espace inter pupillaire, et pas moyen de porter des lunettes : il faut une bonne vue pour utiliser ce masque. Pour faire simple, c’est un VR005 amélioré…

Les réglages ?

Les boutons sur le haut du masque permettent d’accéder à un OSD pour des réglages basiques, comme la luminosité, le « consrast » (c’est une erreur de traduction), la saturation, la langue (il n’y a que l’anglais et le chinois). Ainsi que l’affichage des images en provenance du module intégré ou d’une source analogique externe. Eachine fournit pour cela un câble jack 3,5 mm vers des prises composite L’OSD affiche à l’écran l’état de la batterie du masque, ainsi que fréquence et plage de fréquence. Il est possible de faire cycler les plages de fréquences et les fréquences manuellement pour trouver le bon canal, ou de laisser le fonction Search se débrouiller toute seule.

Premiers vols en 1S

Pour prendre en mains le Novice-II, j’ai branché le shunt sur un connecteur PST PH2.0, et une batterie sur l’autre, ce qui aboutit à une alimentation en 1S. La batterie est bien maintenue en place dans le support en TPU, il faut d’ailleurs pousser assez fort pour la mettre en position. L’appareil décolle facilement, mais il manque un peu de puissance. Une batterie pèse 13 grammes, plus 0,2 gramme pour le shunt, soit un total de 63,2 grammes au décollage. La puissance est-elle suffisante pour voler en intérieur ? A vrai dire, le Novice-II n’est pas prévu pour voler en appartement, notamment parce qu’il est dépourvu de protections d’hélices. En gymnase avec un volume de vol assez grand, il vole très correctement 1S, mais on sent que la puissance n’est pas au rendez-vous.

Passage en 2S !

Le panier en TPU permet d’installer 2 batteries 1S dans le Novice-II, ce qui permet de l’alimenter en 2S. Dans ce cas, le poids au décollage est 76 grammes. C’est plus lourd qu’en 1S, mais le premier coup de gaz permet de ressentir un gain en puissance ! Si vous êtes débutant, l’appareil en 2S n’est plus trop adapté pour les vols en gymnase. Avec la caméra fortement inclinée vers le haut, on se prend à voler vite ! On accélére au ras du sol, avec un effet de vitesse boosté par le grand FOV de la caméra. Pas de doute, c’est bien un racer, même s’il est nano !

Sensations en vol

Les réglages du Novice-II sont de type verrouillés, c’est-à-dire que l’appareil file droit comme sur un rail lorsqu’on ne touche pas aux commandes en mode Acro. Même en présence de bourrasques de vent, il se débrouille plutôt bien et ne gigote pas. Il est vif quand on le lui demande, il permet de prendre des virages serrés sans déraper (propwash). Il tient très bien les dives avec une reprise de gaz forte pour le rétablissement, là encore sans dérapage (yaw washout). Pousser fort les gaz, en revanche, fatigue très vite les batteries, plus que sur des appareils concurrents. Si la demande est trop soutenue, plus de 3 ou 4 secondes, la puissance s’écroule.

Portée et autonomie ?

Le Novice-II vole pendant 2 minutes avec un pilotage agressif, mais son autonomie peut grimper jusqu’à 2 minutes 40 secondes en volant de manière plus détendue. Ce n’est pas beaucoup, d’autant qu’un vol en 2S « consomme » deux batteries. L’indicateur de tension est plutôt efficace, mais il est préférable de s’en tenir à des vols de 2 minutes pour ne pas trop tirer sur les batteries en passant sous le seuil des 3,6 V. La portée radio est médiocre : je ne suis pas allé jusqu’au bout de mon terrain d’aéromodélisme, l’avertissement de liaison faible se déclenche dès 100 mètres, avec un failsafe entre 130 et 150 mètres. Même en veillant à ce que la petite antenne soit la plus exposée possible tout en évitant qu’elle ne se prenne dans les hélices, la portée reste faible. La bonne nouvelle, c’est que le RSSI (la qualité de la liaison radio) est affiché dans l’OSD.

Portée vidéo ?

Avec l’émetteur réglé sur 25 mW, la portée vidéo est semblable à celle de la portée radio. C’est cohérent, et le tout respecte la réglementation française (25 mW max, 200 mètre de distance en immersion). Mais si on veut aller plus loin, là où c’est autorisé ? Passer en 200 mW permet de gagner en distance… mais cela ne sert pas à grand-chose puisque la portée radio n’augmente pas pour autant. Les 200 mW sont plus pertinents en intérieur, puisque plusieurs murs font s’écrouler plus rapidement le 5,8 GHz de la vidéo que le 2,4 GHz de la radio. A noter que j’ai perdu l’antenne dipôle au bout de quelques vols : le connecteur u.FL n’est pas assez sécurisé, et elle se décroche. Je l’ai remplacée par une petite antenne légère, une VeeRace V3 d’Actuna, un peu plus efficace que la dipôle d’origine. Je l’ai sécurisé à la colle chaude…

Points de détails

Parce que le Novice-II est capable de voler vite, je lui ai infligé des crashs sérieux. Il s’en est sorti sans dommages autres que l’antenne dipôle qui s’est envolée. La caméra est plutôt bien protégée à l’avant. Le contrôleur de vol et l’émetteur vidéo dépassent de la structure, mais ni les composants ni les câbles ne sont directement exposés. Enfin les hélices sont suffisamment flexibles pour encaisser les chocs. Eachine en livre un jeu supplémentaire dans la mallette. Voilà qui est rassurant, aussi bien pour les débutants pour qui les crashs font partie de l’apprentissage, et pour les pilotes plus expérimentés qui tentent des manœuvres.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

8 COMMENTAIRES

  1. Hello, après « Comment faire », j’ai l’impression que tu as inséré 2 photos qui ne correspondent pas à la machine essayée.
    À voir, ou alors mes yeux sont encore fatigués….

  2. @ elmix : Je n’ai pas réussi à la passer en mode 1… J’ai donc opté pour l’appairage avec une autre radiocommande, compatible FrSky D8 ou D16 (Non-EU).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.