Parrot : questions et réponses avec Cécilia Hage et Martin Liné

6
3590
Cécilia Hage et Martin Liné, de Parrot.

A l’occasion de la sortie de l’Anafi FPV (voir le test ici), nous avons interrogé Martin Liné et Cécilia Hage. Martin Liné est directeur marketing chez Parrot. Il a participé à l’élaboration de Freeflight… depuis la version 2 du logiciel ! Cécilia Hage a rejoint Parrot plus récemment et s’occupe de la communication. Merci à tous ceux du groupe Parrot Anafi utilisateurs France sur Facebook qui ont inspiré une partie des questions posées…

Helicomicro : A qui est destiné l’Anafi FPV ?
Martin Liné : Avec Anafi FPV, nous avons augmenté encore plus la sensation d’immersion de l’utilisateur. Il est destiné au grand public ayant toujours rêvé de voler comme un oiseau, mais nous l’avons surtout conçu dans l’idée d’être très pratique pour faire de la photographie.

HM : C’est donc un outil pour photographes ?
ML : Avec les retours d’expériences, nous avons compris que pratiquer la photo ou la vidéo avec un smartphone sur le SkyController 3 quand il y a beaucoup de soleil, c’est difficile, on n’y voit pas grand-chose. En FPV, on s’isole de l’éclairage extérieur ! Pour que Anafi FPV ne se résume pas à une modification pour bien voir, nous avons prévu que l’utilisateur puisse aller profondément dans les réglages de l’image. Il est possible de changer les EV, l’ISO. Le réglage de la balance des blancs avec une valeur de température est une fonction qui a été ajoutée suite aux retours de nos utilisateurs. Nous avons aussi ajouté un mode où l’interface est épurée avec le strict minimum à l’écran.

HM : L’inclinaison en FPV est-elle simulée ?
ML : C’est ce que nous appelons l’horizon dynamique dans Freeflight 6. C’est un mode que nous activons dans les presets de vol Cinematic et Racing. Cet horizon n’est pas exactement celui du drone, il est simulé. On contrôle la caméra pour simuler cette inclinaison en lui assurant un côté souple et doux. Si nous avions pris l’inclinaison réelle du drone, le comportement aurait été plus agité. Le but est que l’on obtienne de belles images. Le mode racing augmente la réactivité, et il est possible de modifier les paramètres pour plus de nervosité encore.

HM : Il n’y a pas de headtracking avec l’Anafi FPV, que la caméra suive les mouvements de la tête… Il y a pourtant tout ce qu’il faut pour le faire, notamment avec les capteurs des smartphones !
ML : Non, pas de headtracking. La latence est trop importante pour qu’avec ce type de fonction l’expérience soit agréable à utiliser.

HM : Parlez-nous du mode Arcade en FPV ?
ML : Ce mode, je l’ai pensé il y a très longtemps, le prototype date de l’époque du Bebop 2 ! Il est inspiré des jeux vidéo des années 90, j’étais un fan de Descent. Le principe : je regarde où je vais et j’y vais.

HM : On s’éloigne de l’usage habituel des pilotes de drones…
ML :Nous avons eu des retours très positifs de professionnels sur le mode Arcade, et notamment de forces spéciales. Ils l’ont beaucoup apprécié. Ils vont dans la direction vers laquelle ils regardent, et ça correspond à leurs attentes. Cela permettra aussi au grand public de pratiquer des vols encore plus immersif, notamment en mixant le réglage Arcade et le mode Cinematic. Cela permet de réaliser des mouvements fluides et très agréables, et que les utilisateurs n’avaient pas pu expérimenter auparavant avec Anafi. Cela demande un peu d’adaptation pour ceux qui ont déjà beaucoup piloté, mais c’est très adapté pour les novices.

>>>> La suite de cette interview se trouve ici <<<<

6 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred,
    Mon sentiment à la lecture de ton article, c’est qu’il ne faut pas s’attendre avec l’Anafi à de nouvelles évolutions majeures : 60FPS, support carte mémoire, upgrade caméra …

    Wait and see …

  2. Très intéressante interview, qui laisse à penser que le prochain Anafi sera encore plus abouti !
    Bien tenté le coup de l’aile disco 🙂
    Même s’ils ressortaient la même sans modifs cela m’aurait suffi…
    N’ont-ils pas répondu qu’ils affectionnaient les “solutions stables, complètes et matures” ?

  3. @ Biour : Pour tous les pays qui ont introduit la notion de 250 grammes, un enregistrement voire une identification à distance sont en prévision, USA y compris, assortis de requis supplémentaires…

  4. @Fred j’avais oublié le numero a apposer sur l’appareil.
    Je n’étais pas au courant sur la suite du programme.

  5. Et au niveau pièces détacher, il pourrait faire un effort au niveau prix. C’est mal a la tête leur tarif.
    On t’il prévu évolution a ce niveau ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.