Parrot : questions et réponses avec Cécilia Hage et Martin Liné

6
3854

HM : Serait-il envisageable que les Jpeg soient stockés automatiquement dans le smartphone ?
ML : C’est une bonne suggestion…

HM : La manette pourrait-elle être plus compacte ?
ML : Aujourd’hui Anafi est vendu avec le SkyController 3, nous trouvons que la solution est bonne. Un autre constructeur de drones, lui aussi convaincu, nous a d’ailleurs demandé d’en produire pour accompagner son nouveau produit. [Il s’agit de Skydio avec son modèle Skydio 2, voir ici]

HM : Des joysticks amovibles?
ML : C’est un retour client que nous avons bien entendu. Nous continuons à rendre nos produits plus pratiques et plus confortables. Mais pour la gamme Anafi, nous n’avons pas communication à faire sur un changement de SkyController.

HM : La trappe de la carte mémoire est fragile…
ML : Nous en avons conscience, et cela sera pris en compte pour les prochaines générations de drones. Pour le moment, changer la façon de positionner la carte microSD dans Anafi demanderait une modification structurelle trop importante.

HM : Les hélices peuvent-elles être rendues encore plus silencieuses ?
ML : Les hélices d’Anafi ont été conçues pour être extrêmement silencieuses, c’est un appareil qui est très peu bruyant par rapport au marché actuel. Je pense que nous avons déjà fait les efforts nécessaires à ce sujet.

HM : Lorsque de petites encoches ou des fêlures apparaissent dans les hélices, faut-il les changer, ou peut-on continuer à voler ?
ML : La présence d’une fêlure ou d’une encoche non légère sur une hélice peut entrainer l’éclatement de celle-ci. Il faut donc la changer immédiatement. Nous conseillons à tous nos utilisateurs de surveiller de près l’état de toutes les hélices avant chaque vol.

HM : Pourquoi n’y a-t-il plus de stabilisation quand on est en mode photo ?
ML : Anafi stabilise la vidéo sur deux axes mécaniquement via la nacelle, et sur trois axes numériquement via traitement d’image. En mode photo Wide, seule la stabilisation mécanique est appliquée afin d’éviter une réduction de la qualité de la photo. En effet, la stabilisation numérique implique un recadrage dans l’image plein capteur, et donc une perte d’information. De plus, l’algorithme de stabilisation de vol corrige suffisamment le troisième axe lors de la prise de la photo. A noter qu’en mode photo rectilinéaire, une stabilisation numérique sur 3 axes est tout de même appliquée lors de la prise de photo pour compenser les vibrations hautes fréquences.

HM : Quelle est la limite de la hauteur de vol ? Elle semble avoir changé depuis les dernières mises à jour ?
ML : La limite physique de hauteur de vol du drone dépend de la pression atmosphérique. Anafi a déjà accompagné des ascensions en montagne de plus de 5 km par rapport au niveau de la mer. Freeflight 6 permet cependant, pour des raisons de sécurité, de définir l’altitude maximum que peut atteindre le drone. Cette hauteur limite est calculée par rapport au point de décollage du drone. Afin que les personnes pilotant sur des terrains comportant des élévations naturelles ne se retrouvent pas bloquées, la mise à jour leur permet de monitorer sans assistance l’altitude maximum que prendra le drone, tout en les laissant s’assurer de toujours voler en toute régularité. Nous tenons à rappeler que les utilisateurs doivent, avant chaque vol, vérifier la législation locale et s’assurer de voler dans un espace de vol autorisé.

HM : Des capteurs pour la détection des obstacles, c’est quelque chose qui vous est demandé ?
ML : Oui, de nombreux utilisateurs le souhaitent. Avec Anafi, nous avons fait le choix d’une plateforme optimisée et légère.

HM : Etes-vous prêt à répondre aux futures exigences de la réglementation française au sujet de l’identification électronique à distance en wifi ?
ML : Parrot ne communique pas sur les développements en cours.

HM : Prévoyez-vous une automatisation des vols en indoor ?
ML : C’est un besoin qui ne nous est pas remonté. Nos vols sont développés autour du GPS, nous n’avons pas l’intention de faire évoluer ces fonctions pour Anafi. Notre solution est stable, complète et mature. Le développement de solutions indoor qui fonctionnent à tous les coups n’est pas simple, et cela ne fait pas partie de nos priorités.

HM : Le positionnement de l’Anafi comprend-il le support de Galileo ?
ML : Oui, il supporte les trois technologies, GPS, Glonass et Galileo.

HM : Un Anafi avec un positionnement GPS plus précis, en RTK par exemple, est-il prévu ?
ML : Parrot ne communique pas sur les développements en cours.

HM : Est-il prévu un outil de programmation des vols sur PC et Mac ?
ML : Nous supportons le format MAVlink pour les plans de vol, et une société tierce peut donc réaliser son propre FlightPlan avec l’aide du Ground SDK. Il est d’ailleurs déjà possible d’utiliser le logiciel QGroundControl pour PC Windows, Mac OS X, Linux.

Merci au mannequin Franck Colombat ! 

6 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred,
    Mon sentiment à la lecture de ton article, c’est qu’il ne faut pas s’attendre avec l’Anafi à de nouvelles évolutions majeures : 60FPS, support carte mémoire, upgrade caméra …

    Wait and see …

  2. Très intéressante interview, qui laisse à penser que le prochain Anafi sera encore plus abouti !
    Bien tenté le coup de l’aile disco 🙂
    Même s’ils ressortaient la même sans modifs cela m’aurait suffi…
    N’ont-ils pas répondu qu’ils affectionnaient les “solutions stables, complètes et matures” ?

  3. @ Biour : Pour tous les pays qui ont introduit la notion de 250 grammes, un enregistrement voire une identification à distance sont en prévision, USA y compris, assortis de requis supplémentaires…

  4. @Fred j’avais oublié le numero a apposer sur l’appareil.
    Je n’étais pas au courant sur la suite du programme.

  5. Et au niveau pièces détacher, il pourrait faire un effort au niveau prix. C’est mal a la tête leur tarif.
    On t’il prévu évolution a ce niveau ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.