Eachine E019, le test

11
2060

Ce jouet volant arbore un look inédit, et c’est plutôt agréable ! Il est destiné à porter une figurine qui « surfe », un peu à la manière de Franky Zapata. C’est en fait un quadricoptère, avec 4 moteurs brushed et 4 hélices, positionnés de manière inhabituelle. Des protections d’hélices, non amovibles, assurent la sécurité de l’appareil. Le tout est léger, puisque l’appareil, sans figurine mais avec sa batterie, pèse 26,5 grammes. Et ça vole ? Oui, ça vole… et plutôt bien d’ailleurs ! Notez que le Eachine E019 nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Le E019 est un appareil de petite taille puisqu’il ne mesure que 14,3 x 6,2 x 3,4 cm. L’électronique est logée à l’intérieur du bloc central. Ne figurent à l’extérieur qu’une diode et un interrupteur on/off. La batterie, une Lipo 1S 3,7V de 300 mAh avec une prise Micro JST 1.25, se trouve à l’intérieur du bloc central. Elle est accessible en faisant coulisser la pièce plastique sous le bloc. Eachine fournit un chargeur USB, qui offre une pleine charge en 45 minutes environ. Les moteurs sont des brushed 615 pour des hélices de 3,9 cm de diamètre.

Les accessoires

Le E019 est livré avec une figurine à fixer par les pieds sur le haut de l’appareil, à la manière d’un surfer. Ses bras et sa tête sont articulés. Dans la boite, on trouve aussi un faux parachute et une suspente, tous deux en plastique. La suspente vient s’enficher dans le dos et les mains de la figurine. Laquelle passe du statut de surfer à celui de parachutiste, positionné sous le E019. Il y a 3 « positions » de vol différentes : le E019 tout seul, avec la figurine en surfer, et avec la figurine en parachutiste.

La radiocommande

Elle est de petit format, en 2,4 GHz, alimentée par 2 piles AAA, plutôt agréable en mains, en mode 2 exclusivement (gaz à gauche). Elle comporte, hormis les 2 joysticks et le bouton d’allumage, 4 boutons de trims, une touche pour automatiser le décollage et l’atterrissage. A l’avant, on trouve une touche changer de débattements, une touche d’arrêt d’urgence, une touche libellée « Demo », et une touche pour initier une pirouette automatisée. Pour démarrer le E019, il faut l’allumer en premier, la radiocommande ensuite, puis pousser les gaz vers le haut et vers le bas. Lorsque la diode rouge passe au fixe, l’appareil est prêt à décoller…

Vol en « surfer »

Appuyer sur la touche de décollage lance les moteurs et place le E019 en vol stationnaire à 30 cm du sol environ. Plus ou moins stationnaire, puisqu’on constate une dérive assez forte qu’il faut compenser avec les joysticks, puis régler avec les trims. En l’absence de capteurs, l’appareil ne conserve pas son vol stationnaire, il faut constamment apporter de petites corrections. Le bon point ? Le E019 est particulièrement stable, son contrôleur de vol fait un joli boulot. La figurine ne déstabilise pas l’appareil, pourtant son centre de gravité est surélevé.

Sensations en vol

Il réagit bien aux commandes, de manière assez douce et sans surprise – sauf parfois une perte d’altitude lors de rotations sur le yaw. Le maintien de la hauteur est automatisé et globalement correct, mais cela n’empêche pas l’appareil de décider tout seul de monter ou de descendre de plusieurs dizaines de centimètres. Là encore, il faut être prêt à compenser avec un peu de pilotage. La touche de changement de débattements permet d’augmenter la sensibilité une première fois, puis une seconde. Le E019 est effectivement plus nerveux, mais il reste facile à diriger. L’autonomie, en mode « surfer », est de 6 minutes environ.

Vol en « parachutiste »

Une fois la fausse voile fixée au-dessus du E019 et la figurine attachée en-dessous, l’appareil décolle… avec difficulté ! La figurine déclenche un mouvement de balancier que le contrôleur de vol peine à compenser. Le pilotage est difficile, avec de vives embardées et de fortes pertes d’altitudes. Autant le mode « surfer » est amusant, autant la version « parachutiste » est quasiment inexploitable ! L’autonomie est sérieusement entamée, sans doute par les efforts désespérés du contrôleur de vol pour rétablir l’équilibre : le vol dépasse difficilement les 2 minutes.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Il semble bien attachant ce petit drone. Original pour offrir et, surtout, pas cher du tout. Waouh, Fred qui bidouille dans les entrailles en mode “même pas peur” ? Colle ou soudure ? 😉

  2. @ jeapec : J’ai fait un peu de soudure. Tout s’est bien passé, je n’ai collé le feu qu’à mon immeuble. La dernière fois, c’était le pâté de maison entier.

  3. @fred Question qui n’a rien n’avoir. J’ai un pc avec I5 5200U, Hd graphics 5500 et 8gb de ram. je tourne Velocidrone sans trop de problème mais je voudrais passer sur Liftoff ou DRL 3.0. Est ce que tu penses que c’est possible ??? Merci d’avance…

  4. je l’ai eu en main hier soir, vraiment sympa.
    En effet le mode parachutiste est à éviter.
    As tu remarqué que les connecteurs de batteries sont inversé par rapport aux autres produits de la marque (du moins pour ceux que je possède) ? C’est dommage on est obligé d’acheter une batterie spécifique.

  5. Merci Fred pour ce test !
    Eh oui, c’est aussi un objet volant via une RC et tu n’es pas sectaire ! Mes respects ! :-))
    Vous pouvez reprendre une activité normale. Hi, hi…

  6. c’est bizarre, j’ai le mien depuis une vingtaine de jours et le mode parachutiste fonctionne très bien, d’ailleurs je ne me sers que de ce mode pour les prestas publiques car je trouve que c’est le plus “visuel”. J’ai du avoir une bonne série.
    C’est rai que j’ai été vraiment agréablement surpris par la stabilité de la bestiole !

  7. @ Phil35 : Les liens vers les 2 camérras FPV que j’ai essayées sont dans le post… Pour le montage, il faut sortir le fer à souder, les concordances des fils sont aussi indiquées dans le post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.