DJI Smart Controller, le test

28
21771

Le connecteur USB

Sur la façade arrière, on trouve un connecteur USB. Il permet de brancher des périphériques externes comme une clé USB modem pour obtenir un accès à Internet. Ou même une souris et un clavier ! En effet, le système d’exploitation Android, qui orchestre la radiocommande, prend en charge de nombreux périphériques. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez aussi brancher une clé USB ou même un disque dur (alimenté par le connecteur) ! Voilà qui donne accès, de manière autonome, à la consultation des contenus photo et vidéo, avec la possibilité de copier des données d’un support vers un autre.

Le connecteur HDMI

A côté du connecteur USB se trouve une trappe pour une carte microSD et un connecteur HDMI (type A). Les passionnés d’images live verront sans doute dans ce connecteur le principal intérêt du Smart Controller ! En effet, il permet de diffuser le retour vidéo vers un autre support de visionnage, comme un écran externe ou des lunettes d’immersion, pour peu qu’ils soient dotés d’un connecteur HDMI. Ou encore à destination de tout autre outil de diffusion, ce qui ouvre la porte à des live TV en direct…

La trappe pour cartes mémoire

Située entre les connecteurs HDMI et USB, elle permet d’insérer une carte de type microSD. A quoi ça sert ? Elle permet de lire la carte mémoire que l’on extrait d’un Mavic pour contrôler son contenu, visionner les photos et les vidéos. Celles en h.264 tout comme celles en h.265, en 60 images par secondes. Avec une exception : les vidéos HDR sont limitées à du 30 fps. Elle permet aussi de réaliser une copie automatique des photos prises à bord, en haute définition. Il faut pour cela cocher la case « Auto Sync HD Photos » dans les réglages de la caméra. Il est également possible de stocker le cache vidéo sur la carte mémoire. Pour cela, il faut choisir les réglages généraux, puis « … », puis « Cache to SD Card ». Enfin il est possible de stocker les images HD directement sur la carte mémoire quand on les télécharge depuis le Mavic, en cochant la case « Download Footage to External SD Card ».

A l’usage

Le Smart Controller tient bien en main, avec une impression de solidité très rassurante. Le cas des antennes est intéressant. Les deux sont solidaires : elles se déplient en même temps à 90° (à l’horizontale) ou à 180° (à la verticale). Pour mémoire, la portée est optimale en plaçant les antennes de telle sorte que le plat soit face au Mavic. S’il vole devant vous, les antennes doivent être à la verticale, s’il est au-dessus de vous, elles doivent être à l’horizontale.

Antennes-pied

La radiocommande ne tient pas toute seule posée à la verticale sur une table. L’astuce consiste à déplier les antennes à 90° et de s’en servir comme d’un pied… A noter que deux pas de vis permettent de monter le Smart Controller sur un support de type pied photo. La précision des joysticks est semblable à celle constatée avec la radiocommande classique, suffisamment souple pour des mouvements doux, avec suffisamment de résistance pour être précis et ne pas introduire de saccades à cause de mini mouvements des doigts pendant un vol.

DJI GO 4, version Android

Si vous êtes habitué à DJI GO 4, vous ne serez pas dépaysé : le logiciel est le même que sur smartphones. A noter tout de même qu’il n’est proposé qu’en anglais. Un jour peut-être, DJI GO 4 pour Android sera traduit officiellement en français (rappelons que la version iOS de DJI GO 4 est traduite, elle). Cela fait tellement longtemps qu’on attend cette traduction… qu’à vrai dire on ne l’attend plus. A noter qu’une radiocommande classique de Mavic 2 permet de piloter l’appareil sans lancer DJI GO 4, en profitant de données de télémétrie affichées sur son écran noir et blanc. Avec le Smart Controller, pas d’écran noir et blanc, tout passe par DJI GO 4. Et s’il plante ? Cela ne m’est pas arrivé, il faut espérer qu’il soit possible de relancer rapidement le logiciel et qu’il se reconnecte. Eteindre le Smart Controller pendant un vol déclenche rapidement un RTH.

Les raccourcis

Le bouton de gauche en façade de la radiocommande permet d’accéder à des fonctions préprogrammées. En appuyant dessus et en utilisant la molette de gauche, on règle la luminosité de l’écran. Avec celle de droite, on choisit le volume sonore. Avec la touche photo, on prend une capture d’écran. Avec la touche vidéo, on démarre un enregistrement vidéo de l’écran de la radiocommande. Dans DJI GO 4, il est possible d’associer des fonctions aux deux touches sous le Smart Controller, ainsi qu’à 4 positions du mini joystick. Pratique et efficace !

La sortie vidéo HDMI

Elle permet de diffuser l’image dans une définition que vous choisissez, depuis la FullHD (1920 x 1080 pixels) jusqu’au VGA (640 x 480 pixels) à 60 ou 30 images par seconde, avec la possibilité de formats interlacé (i) pour le 1080. Les réglages proposent 3 choix : « Duplicate » pour reproduire sur la sortie HDMI la même image que celle de l’écran de la radiocommande, y compris les indications de la télémétrie, les menus et options. « Camera View » diffuse une image telle qu’elle est enregistrée par la caméra, sans aucune incrustation d’informations supplémentaires. Je n’ai pas réussi à faire fonctionner « Picture in Picture ».

La latence de la sortie vidéo HDMI ?

On note un peu de latence sur l’écran du Smart Controller. Suffisamment peu pour réussir un cadrage ou même voler en l’absence d’obstacles, mais trop pour un vrai pilotage en immersion. La sortie HDMI ajoute encore de la latence. Les usages comme le cadrage avec du mouvement ou les vols en immersion sont difficiles avec cette latence. La sortie HDMI est donc principalement destinée à un retour vidéo non lié au pilotage, et qui ne repose pas sur du temps – vraiment – réel.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

28 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, merci pour ce test très complet. Savez-vous si le système est compatible avec Occusync Air le système numérique de DJI pour les Racer ? En effet je cherche une solution pour récupérer le signal vidéo et le projeter sur un écran.

  2. Salut Fred, merci pour ce test !
    Cette télécommande a l’air très bien, pour la sortie HDMI surtout comme tu le précises, mais aussi pour avoir un backup lorsque tu fais une presta…
    En revanche, quid du “dual remote controller mode” (qui apparaît en page 46 du manuel du Mavic 2 zoom en anglais) ? Est-il en place ?
    Ce serait pour moi le principal intérêt d’investir dans cette télécommande – si ça marche…
    David

  3. Déjà en sav après 1 semaine d’utilisation.
    Bug au démarrage impossible de booter…. Ça la fout mal pour 650e. Elle a fait moins de 10 batteries.

  4. @ Jean-Hérald Khu : C’est un point négatif. Cela dit, je connais tellement de personnes qui restent sur des interfaces en anglais parce que les meilleurs tutos sont en anglais… Pas que sur du matériel DJI, s’entend.

  5. @ Dave993 : Tu soulèves un point intéressant. Je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer cette fonction parce que je n’avais pas 2 radios sous la main. Mais la mention semble avoir disparu du manuel, et le double link ne semble pas non plus être présent sur la radio d’origine. Elle ne l’est pas sur la Smart, en tous cas. A moins que j’ai loupé un truc ?

  6. Les Mavic 2 pro ou zoom ne devant raisonnablement pas être utilisés pour des usages professionnels, cette radiocommande n’a qu’un intérêt limité, surtout au prix où elle est proposée.

  7. Mais pourquoi un Android qui date autant ???? (Nougat date de fin 2016 je crois) ……… c’est dommage, et sur le H520 c’est le seul point qui gâche le tout ….. là aussi, utilisation d’un Android trop ancien et donc, potentiellement beaucoup trop “ouvert” à des hackers (et accessoirement, instable chez Yuneec).

    D’autre part, l’installation d’un pare soleil sera un challenge …….. quasiment impossible à relever vu qu’il gênera probablement pour tenir les joysticks.

  8. @ Geoffroy : tu serais très surpris de connaître la proportion de boites (petites ou grandes) qui bossent avec du matos dans ce genre …….. et qui s’en contentent au regard des résultats attendus par le client !
    Bien sûr (et heureusement) qu’il reste un marché pour des drones réellement “pro”, bâtis comme des bulldozers, avec des grosses capacités d’emport et des autonomies “sympas” (je ne te parle que de multi pas des ailes fixes), mais il se rétrécit comme peau de chagrin ……. et se concentre sur quelques constructeurs hyper-spécialisés qui proposent des machines sur-mesures pour des usages très spécifiques et à des prix délirant.

  9. Merci pour le test, est il possible de brancher le pad des moverio bt 300 dessus, le pad contient lui même le system android ça ferais un doublon ?

  10. @ Zebulle : Sorry je ne me souviens plus de la manière dont fonctionnent les Moverio. Il me semble qu’elles sont en mesure d’afficher tout simplement une source entrante, auquel cas ça fonctionnera (et évidemment leur Android interne sera redondant et non utilisé).

  11. Merci fred, le pad des moverio bt 300 se connecte sur le port usb en dessous de la RC des mavic, dji go est installé dans le pad qui fonctionne comme le smartphone, les lunette sont branché sur le pad. En fait les moverio fonctionne comme un smartphone, donc avec cette nouvelle télécommande c’est comme si tu branche un smartphone en parallèle, est ce que tu aura le retour vidéo sur le tél ou pas ?

  12. Pas grave j’en trouverais bien un pour essayer dans le coin : Merci pour tes articles toujours super bien fait

  13. @Laurent: pour le pare-soleil tu fixes 4 aimants à terre rare aux 4 coins de l’écran . Et 4 sur le pare-soleil qui le maintiendront en place ?

  14. Le HDMI peut il réellement sortir du 1080i ? sur les phantom et inspire il n’y a que du 1080p . Seule la cendence permet d’avoir du 1080i sur la fiche SDI

  15. Merci c bien ce qui me semblait pas de 1080i domage un mavic zoom ça aurait été bien pour le live avec du 1080i . Peut être que la nouvelle cendence S (ocusync) sera compatible avec le mavic . L’ancienne cendence est compatible avec le P4P et permet le live en 1080i sur la sortie SDI.

  16. Salut Fred,
    Petite rectification, le Mavic Enterprise est compatible avec DJI Pilot est non avec DJI Go comme tu à précisé.
    Merci salut

  17. Bjr,
    L’appli “File Manager” que vous utilisez est de quel développeur car il y en a des kyrielles sur le Store avec ce nom là, mais très peu savent gérer les documents autres que photos, musiques et vidéos ?
    Merci pour l’aide

  18. J’ai réussi à installer litchi ! Je peux l’ouvrir pas de problème jusque là ! Mais la connexion avec le drone ne se fait pas… vous savez pourquoi ?

  19. Bonjour à tous,
    Pourrions nous aussi considérer le smart controller (en mode dual remote controller) comme une sorte de transmetteur vidéo grâce à sa sortie HDMI vers un écran externe (uniquement destiné à visualiser les images du drone par des observateurs) situé à distance du téléopérateur ?
    L’avantage serait de pouvoir profiter d’une image HD à grande distance pour un coût finalement inférieur.

  20. Bon bé je suppose que personne n’a la réponse … Mais j’ai vraiment pas de chance, deuxième fois que je pose une question à la suite d’un de tes article Fred et … même pas un “je sais pas” poli. Que le vide intersidéral de rien du tout. Dommage, j’aime vraiment ces articles.

  21. Si si, ça arrive … 14 posts plus haut.

    J’ai finalement obtenu l’info : ça fonctionne. Au cas où cela pourrait servir à d’autres …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.