Parrot Disco : comment voler sans flou par temps froid en 10 étapes

10
3968

L’aile volante ultra assistée Disco du constructeur Parrot est en vente à des prix très intéressants, dans la limite des stocks encore disponibles (voir ici). Sympa, mais en période hivernale – ou en montagne toute l’année, elle souffre d’un problème gênant pour revenir avec de belles images et piloter en immersion. Quand la température est basse, proche de 0°C, l’image est floue ! Plus il fait froid, plus l’image se dégrade. Le même souci touche les Bebop 1 et 2. Voici un montage pour corriger le problème sur la Disco, qui m’a été soufflé par des « sources proches du dossier », et réalisé en pratique par Franck Colombat, que je remercie pour le temps qu’il y a passé !

Le principe ?

Il consiste à chauffer la caméra de la Disco avec une résistance, en s’appuyant sur une pile 9 Volts. Pourquoi une pile et pas un branchement en direct sur la batterie ? Parce que, selon les « sources proches du dossier », le contrôleur de vol Chuck pourrait mal interpréter des variations de tension inhabituelles. Je laisse la e-plume à Franck pour le montage du dispositif !

Etape 1 : le marché

Il faut se procurer se procurer 1 connecteur pour pile 9 Volts, 1 pile 9 Volts, 1 mètre de fil électrique fin de section 0,75 mm² souple, du scotch aluminium, du scotch double face fin, de la gaine thermo, et 1 mètre de fil résistif diamètre 0,1 mm et de 62 ohms par mètre. Ensuite il faut opérer la Disco. Sur le Chuck, il faut déconnecter les 2 prises d’antennes, les 2 prises des servos, l’alimentation du moteur, et le tube Pitot.

Etape 2 : extraire le Chuck

Pour sortir le Chuck de la Disco, dévisser les 3 vis se trouvant sous l’appareil, une devant et deux sur l’arrière du Chuck. Le contrôleur de vol sort facilement en levant d’abord l’arrière de celui-ci. Pour la remise en place faire le chemin inverse en rentrant d’abord la caméra.

Etape 3 : mise en place du fil résistif

Positionner du scotch alu sur la partie cylindrique de la caméra. Se débrouiller à le mettre à l’envers, c’est à dire la partie collante à l’extérieur. 1,5 ou 2 tours suffisent et vous permettent de le coller sur lui-même. Cela vous facilitera la tâche lors de la mise en place du fil résistif. Prendre 50 centimètres de fil résistif et l’enrouler comme sur la photo. Le côté collant du scotch alu permet que celui-ci reste en place. Faire sortir les 2 extrémités du fil au même endroit et mettre un bout de gaine thermo à chaque extrémité, en laissant du fil apparent. Chauffer la gaine en douceur en prenant soin de ne pas déplacer le fil.

Etape 4 : recouvrir le fil résistif

Recouvrir le fil avec du scotch alu. 2 tours suffisent en prenant soin qu’il soit bien en contact avec le fil résistif.

Etape 5 : isolation du montage

Recouvrir le tout avec du scotch double face fin. 1,5 tour suffit en prenant soin que le positionnement de celui-ci soit homogène et complet. Cela permet d’isoler le tout et de garder la chaleur autour de la lentille de la caméra. Le scotch alu permet de son côté une chaleur homogène car c’est un bon conducteur thermique. Pour les puristes bons bricoleurs, vous pouvez utiliser de l’ARMAFLEX à la place du scotch double face. C’est un isolant utilisé par les frigoristes ou les plombiers pour isoler les tuyauteries.

Etape 6 : brancher le fil résistif

Raccorder les fils résistifs avec les fils d’alimentation. Attention, le fil résistif ne se soude pas facilement – parfois pas du tout ! Pour le raccordement effectuer plutôt un sertissage en enroulant les fils entre eux. Essayer de poser malgré tout une petite goutte d’étain et maintenir le tout avec de la gaine thermo afin que le contact se fasse correctement. Maintenir le câble avec un peu de scotch d’électricien ou de la colle chaude.

Etape 7 : placement et mise en route

Raccorder le connecteur pour pile 9 volts, remettre le Chuck en place, raccorder le moteur, les servos, les antennes. Remettre les vis de fixation du Chuck en place, le tube Pitot. Positionner le câble d’alimentation sur le côté du Chuck et le maintenir avec un peu de résine prise rapide. La pile 9 Volts se positionne juste derrière la batterie du Disco, sans besoin de modification, ni bien sûr de creuser la mousse EPP.

Etape 8 : les conseils

La pile est à connecter au dernier moment, c’est-à-dire lorsque la Disco et le Skycontroller ont fait l’acquisition du GPS, et que l’appareil est prêt à décoller. Après un vol, il est recommandé de déconnecter la pile 9 Volts tout de suite après avoir posé la Disco. La durée de vie de la pile 9 Volts est de 2 à 3 vols maximum. Ne mettre le « chauffage » que si la température extérieure est inférieure à 5 degrés.

Etape 9 : les informations complémentaires

Voici quelques infos pratiques pour les électriciens curieux :

  • 62 ohms pour 1 mètre ; 50 cm = 31 ohms
  • U = 9 volts
  • I = U/R   soit I = 9/31 = 0,29 ampère
  • P = UxI  soit P = 9×0,29= 2,61 watts
  • Ou encore, P = U2/R soit 9×9/31= 2,61 watts (puissance de chauffe)

Etape 10 : à vous de jouer !

N’oubliez pas votre cagooooule et des gants…

La référence du fil résistif :

10 COMMENTAIRES

  1. @Franck ; il serait souhaitable de donner une référence du câble résistif voir un site où le trouver style R-S.
    Plutôt que de souder le câble résistif , un petit “domino” fera l’affaire et laissera l’ensemble démontable. 🚧

  2. Pour infos, la Parrot disco est affichée à 229,99 euros à la Fnac de Lyon Bellecour .
    Il en reste au moins trois .
    Une affaire à saisir !

  3. Le câble resistif, dans les magasins d’électronique qui ont pignons sur rue, je sais cela devient rare. Pour le domino, pas bon, le fil est fragile malgré tout. Il faut être précautionneux avec ce fil, pas facile à mettre en oeuvre, mais avec un peu de temps ça le fait. Le côté démontable n’apporte rien au regard du poids de l’ensemble.

  4. Ca doit faire 2ans que cette aile disco est en vente a des prix de dingue. Mais combien au juste ils en on construit pour avoir encore autant de stock ?!

  5. Il existe une autre méthode, bloquer la ventilation (je veux dire fermer le volume où l’on voit le ventilateur) en dessous de CHUCK et faire communiquer le volume près de la caméra avec le volume d’air qui touche la base métallique de CHUCK. Un peu de découpage d’EPP et ça fonctionne très bien. Ça évite le trop grand différentiel thermique entre la base de la caméra qui est en contacte avec le casing métallique et le reste de la caméra.

    Testé entre -5°C et 0°C, il ne fait pas assez froid chez moi pour des testes plus extrêmes :-p

  6. C’est incroyable que sur un engin vendu à 1200 balles initialement, ils ont pas été foutus de arranger ce genre de problème.

  7. Ce pourquoi aujourd’hui ce modèle n’est plus fabriqué, qu’il est soldé à moins de 300 euros et que Parrot s’éffondre en bourse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.