Operation Zenith : les drones professionnels de DJI s’insèrent dans le trafic aérien

8
2071

Le constructeur DJI a participé à l‘expérimentation Operation Zenith sur l’aéroport de Manchester, en Grande-Bretagne. Il s’agissait de mettre en œuvre huit scénarios dans lesquels des drones professionnels évoluaient en même temps que le trafic aérien habité traditionnel. L’événement était organisé par l’aéroport de Manchester, en collaboration avec le National Air Traffic Services (NATS), Altitude Angel et des entités gouvernementales.

Le rôle de DJI ?

Les appareils de la marque étaient au cœur des scénarios : inspection des pistes, livraison d’équipement sur l’aéroport, avec une gestion automatisée des événements imprévus comme l’arrêt des vols pour assurer la sécurité d’un hélicoptère de secours. Le dispositif reposait sur la plateforme de gestion du trafic GuardianUTM d’Altitude Angel, avec l’aide de la solution de détection des appareils Aeroscope de DJI (voir ici). Pour mémoire, cet outil de DJI réservé aux services de l’état délivre en temps réel des informations sur le type de drone, sa position, sa vitesse, son cap. Le système permet de renseigner le service d’UTM (gestion du trafic aérien non habité), dont les données sont fournies aux gestionnaires du trafic aérien traditionnel.

Les drones reconnus par l’aéronautique ?

Selon Alastair Muir, le directeur de la sécurité de NATS, « Operation Zenith a constitué un succès remarquable en réunissant l’industrie de l’aviation habitée et non habitée […] il nous a été possible de créer un environnement sûr dans lequel les drones et les avions commerciaux peuvent coexister en toute sécurité dans des espaces aériens contrôlés ». L’Operation Zenith était clairement destinée à attirer l’attention des entités responsables de l’espace aérien partout dans le monde. L’aéroport de Manchester est le 3e plus actif au Royaume-Uni, et l’événement était diffusé en live à la Royal Aeronautical Society à Londres, une institution internationale fondée en 1866 qui exerce une influence majeure sur les décisions du monde de l’aéronautique.

Sources : DJI et NATS
Crédits photos : NTAS

8 COMMENTAIRES

  1. Ça me rappelle ma jeunesse. Vu dégagée, grands espaces, l’aéroport à coté de chez moi était l’endroit idéal pour faire voler mes hélicos RC. Les temps ont bien changé depuis.

  2. C’est sûrement dans cette voie que se trouve l’avenir de la navigation des drones ….. pouvoir s’insérer dans une circulation aérienne civile et militaire globale en étant vu des autres usagers.

  3. Les drones de l’armée de l’air sont déjà insérés dans la circulation aérienne civile, contrôlés par les civils, au-dessus de la France 🙂

  4. Fred1 : xpdr sur ces drones ou pas ??? je me suis posé la question il y a peu en constatant effectivement un trafic “non habité” et contrôlé en région nord Bordelaise. ??

  5. Bonjour Fred. Juste une remarque hors sujet: les nouvelles transitions du site avec voile rouge qui se retire lentement sont une épreuve pour les nerfs des internautes sur tablette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.