Eachine Vwhoop90, le test

8
3157

Le servo ?

On note dans l’onglet Configuration que la fonction SERVO_TILT est activée. C’est elle qui permet de contrôler l’inclinaison des moteurs. L’alimentation en USB pour les réglages est suffisante pour alimenter le servo, vous pouvez par conséquent vérifier l’orientation des moteurs arrière fonctionne bien sans brancher la batterie. Le servo est contrôlé par l’AUX2, sur 3 positions : horizontale, à 45° et verticale. Il est possible de modifier l’inter dans la page Servos de Betaflight – il faut cocher la case Expert Mode pour y accéder. Notez que la fonction SmartAudio est activée sur l’UART3.

Premier décollage

Lorsque les moteurs arrière sont à plat (à l’horizontale), le Vwhoop est un multirotor volant. Le décollage est… surprenant ! L’appareil décolle en partant vers l’avant, assez rapidement, il faut contrer tout de suite pour le maintenir en vol stationnaire. Le Vwhoop90 ne reste pas fixe, il oscille beaucoup et donne une sensation de flottement déconcertante. On parvient tout de même à le maitriser, mais les PID sont un peu bizarres. L’appareil est capable d’accélérer et de voler vite, mais son poids plume et sa surface importante ne facilitent pas la tenue en vol.

Première glissade

Retour au sol. En relevant les moteurs arrière à la verticale, le Vwhoop90 ne décolle plus quand on pousse les gaz, il glisse. Les moteurs à l’avant créent pour cela un coussin d’air. Evidemment, il faut une surface suffisamment lisse. Le mieux est d’évoluer en gymnase, sur du parquet ou du revêtement synthétique. Mais l’appareil s’accommode aussi du béton, et même du goudron. Si vous poussez les gaz à fond, il avance vite, très vite même ! Le contrôle de la direction est efficace, on peut se lancer dans des courbes larges comme des tête-à-queue rapides. Il reste bien droit, sans rotations parasites. Avec un peu de pratique, on se faire plaisir à « drifter » ! Les moteurs brushless du Vwhoop90 font un excellent travail !

Et en immersion ?

Le vol à vue est très amusant avec le Vwhoop90, mais l’appareil est bien plus excitant en immersion ! Les évolutions en vol sont ne sont pas faciles, le « flottement » des contrôles est un peu compliqué à gérer même en mode stabilisé – il faut s’accrocher pour voler en Acro. Le drift est un plaisir en immersion, on se prend à s’imaginer aux commandes d’une voiture sur une piste de glace. On prend aussi beaucoup de plaisir aux transitions entre les vols et les glissades. Mention bien pour l’OSD actif avec le support de SmartAudio pour choisir la fréquence vidéo, et pour le RSSI radio opérationnel.

Les questions qu’on se pose ?

Est-il possible de reculer en mode drift ? Oui ! Il faut mettre les gaz et de la profondeur (pitch). Parfait pour se sortir d’une mauvaise passe loin sous un meuble sans devoir dégainer un balai ! Peut-on passer du mode glissant au vol sans s’arrêter ? Oui ! D’ailleurs, c’est un point fort de cet appareil, que l’on fait glisser puis voler s’il faut franchir un obstacle au sol. La position intermédiaire à 45° permet de glisser en décollant légèrement l’arrière, et même de décoller – mais dans ce cas l’appareil vibre beaucoup. Peut-on faire flotter le Vwhoop90 sur l’eau ? Non, et je n’ai pas tenté l’expérience puisque les composants électroniques (contrôleur de vol et caméra) seraient plongés sous la ligne de flottaison. Ce sera peut-être pour une prochaine version de l’appareil !

Les autres questions qu’on se pose ?

Peut-on voler en extérieur ? Oui, mais uniquement s’il n’y a pas un brin de vent. Peut-on drifter en extérieur ? Oui, même s’il y a du vent, mais uniquement si la surface est suffisamment plane et sans trop d’aspérités. Attention, passer du vol à la glissade en plaçant les moteurs à la verticale sans se rapprocher du sol est l’assurance d’un crash. Bon point pour la structure en polystyrène, qui semble très fragile au premier abord. Pourtant elle tient bien les chocs, crashes en vol comme rencontres frontales avec des plinthes. Les bords souffrent, s’écornent et se plient, mais l’ensemble résiste. Notez que la caméra, placée en retrait dans la structure, est protégée contre les chocs frontaux.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

8 COMMENTAIRES

  1. Visiblement tu as eu plus de chance que la seule personne a avoir laissé un commentaire et des photos chez Banggood car le sien est vraiment pourri :p

  2. Salut Fred.
    Sympa ce whoop 2 en 1.
    C’est quel masque ou lunettes qui ont les barres de qualité du signal en haut à gauche de ton écran? C’est vraiment sympa.

  3. Moi ce qui me retient c’est les 2-3 mn à peine de temps de fonctionnement… Sinon c’est ludique comme passe temps en salle.. ( pas pour ce noël 😢 )

  4. Salut Fred,
    moi aussi j’ai du avoir moins de chance que toi , si je n’avais pas sans arrêt ces reboot de FC, ce serait un pure kiffe.

  5. Salut,
    j’ai en partie résolu mon problème de reboot de la FC sur des gros coups de gaz et quand la lipo n’est pas pleine,
    je me suis souvenu qu’un amis qui avais le uk65 a eu le même problème et comme le vwhoop a la même fc mais en plus avec des moteurs plus gourmand.
    j’ ai changé le câble PH 2.0 par un avec la plus grosse section que j’ai trouvé, beaucoup moins de reboot de la Fc, même quelques vols sans aucun reboot.

    Al’1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.