Test du Mavic 2 Pro de DJI : tout ce qu’il faut savoir !

38
61732

La fonction RTH ?

Si vous êtes en difficulté pendant un vol, vous pouvez utiliser la fonction RTH (Return To Home). Il est préférable de ne décoller qu’une fois avoir été prévenu par DJI GO 4 que le Home Point (la position de retour) est enregistré. Rappel : le RTH est une procédure d’urgence, ce n’est pas une fonction de vol destinée à remplacer le pilotage. En d’autres mots, revenez toujours à votre point de départ manuellement, et n’utilisez le RTH qu’exceptionnellement. Pour le déclencher, touchez l’icône sur le smartphone ou faites une pression longue sur le bouton de gauche. Une autre pression permet d’interrompre le RTH.

RTH automatique ?

Notez que le RTH se déclenche aussi lorsque la liaison radio est perdue, ou que la batterie est faible, en vous prévenant à l’avance. Par défaut, la hauteur du retour est de 20 mètres, mais il est possible de modifier la valeur (si les arbres, chez vous, sont un peu plus hauts). L’évitement d’obstacles est activé pendant le RTH : le Mavic 2 Pro monte s’il en rencontre. Le Smart RTH, s’il est activé, le retour ne s’effectue pas au point de décollage, mais là où se trouvent le pilote.

Le « Precision Landing » du Mavic Pro est-il proposé ?

Non, le Mavic 2 Pro ne dispose pas de cette fonction. Pour mémoire, le Mavic Pro filmait le sol pendant le décollage pour être en mesure de se poser automatiquement au même endroit avec une grande précision. Dommage !

Photos et vidéos ?

Le capteur 1 pouce de 20 mégapixels, l’optique qui ouvre de f2,8 à f11, le processeur graphique (H3 d’Ambarella) et le logiciel qui animent la caméra L1D-20C du Mavic 2 Pro, développée conjointement par DJI et Hasselblad, font appel à des notions de photographie et de techniques vidéo avancées. Je ne suis pas suffisamment spécialiste et armé pour me lancer dans évaluation rigoureuse du matériel. Je vais donc, dans ce test, me cantonner à mon expérience d’amateur avec les fonctions photo et vidéo. Les passionnés de l’image et les professionnels devront se tourner vers des analyses réalisées par des spécialistes avec, notamment, des mesures réalisées avec du matériel approprié. N’oubliez pas que, pour vous faire une idée par vous-même,  des exemples de photos en jpeg et en dng sont disponibles ici en téléchargement. Des vidéos brutes se trouvent là, en 4K HQ, en 4K Full FOV, en 2,7K et en FullHD.

Avec les réglages en automatique ?

J’ai réalisé la plupart de mes clichés en mode entièrement automatique, qu’il s’agisse du focus, de la valeur ISO, de l’exposition, de l’ouverture, de la vitesse. Pourquoi ? Parce que c’est l’usage le plus répandu. Mais le Mavic 2 Pro permet bien sûr de régler tous ces paramètres. Les photos, en 16:9 et en 3:2, affichent des couleurs assez neutres, ni trop ternes ni trop poussées en saturation. Elles sont donc assez respectueuses de la réalité. L’impression est celle d’un piqué agréable, avec une netteté très satisfaisante.

Les réglages basiques ?

La gestion de la luminosité (en l’absence de filtre physique ajouté sur l’objectif) est sans doute le seul réglage à bien surveiller quand on se lance dans des prises de vues. Il arrive que le ciel soit « brûlé ». Dans ce cas, un peu d’EV négatif suffit souvent à corriger le souci – il suffit de faire tourner la molette de droite. Vous pouvez activer la matérialisation des zones surexposées dans les réglages. Notez que le focus est géré automatiquement par défaut – cela évite de revenir avec des images floues. Libre à vous de passer en focus manuel. A vous, dans ce cas, de vérifier que votre image est nette pendant le vol, surtout si la distance entre le Mavic 2 Pro et le décor est variable.

Jpeg ou RAW ?

Lorsque le Mavic 2 Pro stocke les photos au format Jpeg, il y a perte d’informations en raison de la compression. Pour remédier à cela, on peut les stocker en DNG, un format brut (RAW) qui permet de stocker plus d’informations, sans compression, et de faciliter les retouches dans un logiciel spécialisé. Vous pouvez profiter des images Jpeg et RAW simultanément, en le précisant dans les réglages. Cela vous permet d’utiliser les images Jpeg rapidement, et de vous tourner vers leur version RAW si elles ont besoin d’être retouchées. A noter que la correction de l’effet fish-eye est effectuée automatiquement, en Jpeg. En DNG non « dérawtisé », l’image n’est pas corrigée. En revanche, elle est également redressée automatiquement par les outils d’import dans les principaux logiciels, comme Photoshop par exemple.

Les photos sont-elles géoréférencées ?

Oui, aussi bien celles en Jpeg que les RAW en DNG.

Et si on chipote ?

Les photos sont corrigées pour ôter l’éventuel effet fish-eye, particulièrement perceptible quand la caméra est orientée au-dessus ou en-dessous de l’horizon, puisque cet horizon devient courbe. Cette correction est bien pratique, mais on note que certains objets ne sont pas redressés correctement sur les bords de l’image : les lignes verticales prennent de l’inclinaison. Cela fait aussi apparaître un léger flou sur les bords de l’image.

Les photos HDR ?

Le Mavic 2 Pro offre un mode HDR qui augmente la dynamique des images. Dans des conditions de forte luminosité, cet effet est pour ainsi dire imperceptible. Mais lorsqu’apparaissent de fortes différences de luminosité ou tout simplement lorsque la luminosité est faible, par exemple avec un plafond nuageux dense et bas. Si ce HDR ne vous satisfait pas, préférez la fonction de prises de vues AEB (Auto Exposure Bracketing) : elle permet de shooter rapidement 3 ou 5 photos avec des expositions différentes de 0,7EV. A vous, ensuite, de les transformer en HDR avec un outil spécialisé. C’est une excellente chose, puisque cela vous laisse le contrôle de la dynamique de vos clichés HDR.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

38 COMMENTAIRES

  1. Merci Fred pour ce test super complet, qui confirme mes impressions sur ce drone.
    As-tu une solution pour recentrer la caméra facilement et rapidement une fois que tu l’as faite se déplacer horizontalement ?
    Car en effet, avec le doigts sur l’écran c’est pas très précis mais surtout j’ai eu un mal fou à la recentrer (du coup j’avais l’impression de voler en crabe)…

  2. @ Hubair : Ben non, pas de recentrage rapide 🙁 Une double-pression sur le bouton d’inclinaison rapide à 90° a le mérite de la remettre d’aplomb, mais si tu filmes, ça ruine le footage…

  3. top test mais il y a tout de meme un air de deja vu, bon apres tout c est une V2
    a quand une detection par laser comme sur les aspirateurs xiaomi .
    et pourquoi ne pas avoir repris la seule bonne idee du karma, pouvoir démonter la camera pour une utilisation a la main ?;
    je vais attendre la V2 du spark, en espérant qu il soit pliable

  4. + utiliser la batterie du drone dans la télécommande.
    meme vide elle est largement suffisante pour alimenter la télécommande et un smart phone, et on en a tous 2 😉
    ca evite une recharge, et ca retire une ligne dans la checklist.
    (je faisait ca avec mon phantom v1, et c etait cool !)
    je donne des idees, pour dji et son concurrent qui je suis certain lisent helicomicro !

  5. Le recentrage rapide de la caméra s’obtient en sélectionnant cette fonction via un bouton programmable.

  6. Excellent test comme d’habitude et pour avoir testé celui d’un de mes stagiaires il y’a quelques jours, , ben oui, forcément on va pas tarder à cliquer sur le bouton CB … 🙂

    Ceci dit, je suis toujours à la recherche de Mavic 1 genre nacelle pétée mais en état de vol pour augmenter mon escadrille lors de mes différentes animations …. Si jamais is vous connaissez , je suis preneur 🙂

  7. @Fred
    Sur C1, par exemple, tu choisis “Caméra vers l’avant/en bas” (ou quelque chose d’approchant en français)
    Le premier coup centre alors horizontalement et le second coup la centre verticalement.

  8. @ Dbdrone : Ok, c’est ce que je disais à Hubair. Mais ça ne recentre pas la caméra directement, ça la fait basculer 2 fois. Si tu es en train de filmer, c’est un effet pénible. Il manque donc une fonction de recentrage, ça doit être facile à ajouter de manière logicielle.

  9. Et la question à 1000 euros est (ou, plutôt, la question à 1449 euros) : les innovations présentées par le Mavic Pro 2 justifient-elles, pour un possesseur de Mavic Pro 1, de changer et de passer au MP2 ?

    L’adoption d’un capteur 1 pouce est-elle décisive pour un utilisateur Lambda, qui n’est pas un pro de la post-production ?…

  10. Bonjour à tous.
    Ne pas oublier la version zoom qui est largement suffisante pour un utilisateur lambda, et qui produit de belles
    Images également.

  11. Bonjour

    Vivement que le logiciel dji-go soit traduit en français sur android (condition impérative !!!) pour que je puisse acheter ce bel objet.

  12. @JC
    Le mavic 2 pro à des capteur TOF, plus performant que des capteurs lasers.
    De plus la caméra est détachable (mais pas par nous), mais tu peux toujours prendre le drone dans la main !
    DJI ne ferra jamais de drone-osmo, il faut vendre des osmo ET des drones … C’est le marketing …

  13. Le MP1 était une révolution (portabilité …) , le MP2 est une évolution.
    Dommage qu’il soit plus lourd et soumis à immatriculation.

  14. Ceci est l’une des meilleures critiques (au terme de la forme) que j’ai lue. J’aime le format et vous etes objectif dans vos propos. J’ai lu votre article apres avoir commande mon Mavic et vous avez conforte mon choix. Bonne continuation

  15. Merci pour ce test,
    J’ai ce Mavic Pro 2 depuis sa sortie fin Août et ne regrette absolument pas mon choix.
    Il y a clairement quelques petits détails agaçants mais qui devraient être réglés par des mises à jour du firmware au cours du temps, la plupart ont été cités dans ton test. Mais globalement ce drone est absolument bluffant, au niveau des qualités de vol et photo/vidéo

    Pour info les prix des batteries et du kit Fly more viennent d’enfler à 139e (+20e) et 379e (+60e) sur la boutique en ligne de DJI, à voir si les revendeurs vont s’aligner quand ils auront du stock

  16. Merci pour cet excellent test! As-tu remarqué en pano 360° que la qualité est moins bonne que pour les autres types de pano? J’ai l’impression dans mes essais que j’ai de l’aliasing sur toutes les lignes droites dans ce cas (rails de route, toitures,…) au contraire des autres pano, je me demande s’ils n’ont pas poussé la compression pour ce type de pano pour que ça reste gérable par le processeur de l’appareil.

  17. Merci pour cet excellent test 🙂
    Possesseur du MP 1er du nom, je ne suis pas encore décidé à opter pour le M2 (zoom ou pro), dont les évolutions ne me semblent pas valoir le prix à débourser. Et ce n’est pas la très récente politique tarifaire de DJI qui va me faire changer d’avis !
    Maintenant si je casse mon drone, je n’hésiterai pas…

  18. C’est clair que +60€ pour le fly more, +20€ pour les batteries, le tout sans prévenir ça pique un peu… Personnellement j’attendais de pouvoir utiliser le credit dji qui met 15 jours à apparaître sur le compte dommage!

  19. Quel régal de lire ce test très bien détaillé et agrémenté de photos explicites. Un drone en projet d’acquisition mais il va falloir se faire une cagnotte sur une certaine durée.
    Dans ton compte rendu, j’ai noté quelques oublis lors de sa lecture : onglet 5, rubrique “Peut-on utiliser dji Goggles” ,, manque “pas” après je n’avais malheureusement.
    Onglet 6, rubrique “JPEG ou Raw”, manque “a” après ” Il y”. Cette remarque est juste pour positiver ton énorme travail effectué sur le mavic pro 2.
    J’ai vraiment du plaisir à lire les différents tests, les informations sont très enrichissantes pour le novice que je suis dans ce domaine.
    Au plaisir de te lire dans de nouvelles informations. 👏👍

  20. Bonjour à tous
    Excellent article de Fred. Heureux possesseur du Mavic Pro 1 et photographe amateur, je songe au Mavic 2 Pro et à son objectif Hasselblad équipé du capteur 1 ». Habitué à utiliser l’excellent DJI GS PRO pour préparer, à la maison, les missions vidéo et photos, je constate avec regret que le nouveau Mavic ne figure pas dans les projets de mise à jour de DJI GS PRO. Pouvons nous faire pression sur DJI pour que cette mise à jour se fasse ?
    Cordialement

  21. Bonjour
    Merci pour ce test très complet, étant processeur d un Mavic 2 Pro zoom je recommande cette version pour les débutants, prise en main rapide et résultats bluffant, hyper stable même en cas de vent les fonctions actives track et quickshot sont top pour débuter et avoir un rendu impressionnant seul bémol autonomie de mon téléphone, j ai pris 3 batteries pour être tranquille !

  22. Bonjour,
    des possesseurs ou testeurs qui auraient pratiqués la fonction active track dans des conditions de neige ? Je sais on est à la fin de l’été mais il y a des glaciers, l’hémisphère sud…J’aimerais me servir du pro 2 pour me filmer hors piste, en terrain dégagé. Et donc savoir s’ il va bien me suivre, avant de l’acheter…Je suis preneur de toute info, liens…
    Merci d’avance.

  23. Bonjour Fred.

    J’ai remarqué sur certaines vidéo comparative V1 vs V2 que l’image du MP2 semble lissée.
    Après quelques recherches sur les forums dji (surtout US), j’ai retrouvé plusieurs discutions sur ce sujet. Est-ce que tu as pu comparer 2 vidéos (pas photo!) entre les 2 versions?

  24. Je viens d’acquérir un Mavic2 pro. Attention il faut tenir compte du fait que si votre smartphone ou tablette n’est pas dans la liste très restrictive proposée par DJI la hotline ne vous viendra en aide que si vous changez d’appareil pour être conforme à leurs recommandations. Lors de l’achat il faut donc tenir compte du coût d’un éventuel changement d’équipement.

  25. Qui peut me dire si il faut un tel compatible parce que j’ai une tablette et un portable crosscall et pas moyen
    De le faire fonctionner Merci!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.