U4RC Velocity 120, le test

5
2059

Conçu par un regroupement de plusieurs magasins de radiomodélisme sous la bannière Union For RC (U4RC), le Velocity 120 est un petit multirotor de type nano racer. Un appareil plutôt rapide puisqu’il est prévu pour être alimenté avec des batteries 4S ! Il montre un effort certain sur le look, avec un habillage du plot central assez réussi – mais c’est une question de goût, évidemment. Que vaut la machine ? Réponse dans cette chronique. Notez que le Velocity 120 nous a été prêté par EPS (E-Propulsion Systems). Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Une vidéo

Tour du propriétaire

Le Velocity 120 est basé sur une structure en carbone de 3 mm d’épaisseur (3,2 précise le constructeur) en forme de X. Les bras sont étroits, 6,5 mm, laissant juste la place pour protéger les fils d’alimentation des moteurs, fixés avec des Rilsan. Les moteurs sont des brushless Emax RS1106 4500KV, pour des hélices tripales 2840. L’électronique est au centre de l’appareil, sur 3 étages. C’est un intégré de HGLRC, le Mini Tower XJB F428. Au rez-de-chaussée, on trouve un ESC 4 en 1 de 28A. Pas mal pour une si petite machine. Le 1er étage est le contrôleur de vol, basé sur un processeur F4, flashé avec Betaflight en version 3.1.5, comprenant un OSD actif. Le 2eme étage est un émetteur vidéo 5,8 GHz de 48 canaux avec une puissance de 25, 100, 200 et 350 mW, au choix.

Suite du tour

Au-dessus de la mini tour électronique est bâti un pod central fait de 2 parois en aluminium rouges, renforcées par 3 entretoises horizontales. Il est protégé sur le dessus par une pièce en TPU, flexible, clipsée, qui se retire en partie. Elle peut en fait être retirée totalement, mais il faut veiller à ne pas arracher les antennes radio et vidéo. Dans ce bâti surélévé, on trouve la caméra FPV, une RunCam Micro Swift 2, basée sur un capteur CCD 600TVL avec une lentille 2,3 mm pour un FOV de 145°. Ses réglages, notamment 5 presets qui permettent de choisir des valeurs optimales selon la luminosité (jour, parking, soleil couchant, etc.), peuvent être réglés avec l’aide d’une petite télécommande filaire. Le prolongateur avec sa prise est assez facilement accessible.

Fin du tour

Le Velocity 120 est pré-équipé d’un récepteur radio 2,4 GHz XM+ de FrSky (mode EU), placé entre le pod central et le 2eme étage de la mini tour. Il est pris en sandwich, bien fixé. Fort heureusement, le minuscule bouton de Bind (appairage) est accessible. La dotation de l’appareil est complétée par une plaque placée à l’arrière qui comprend 2 LED et un buzzer. Sous l’appareil se trouve un carré de mousse pour amortir les chocs et jouer le rôle de grip pour la batterie. Laquelle est à fixer avec un velcro, et à brancher avec une prise XT30. Il faut noter que le montage est très propre, sans fils qui dépassent malgré le petit volume de l’appareil, avec des supports plastique pour les deux antennes du récepteur radio. Il pèse, sans batterie, 96,2 grammes.

Avant de décoller

Il faut procéder à l’appairage du récepteur radio avec une radiocommande compatible FrSky, mode D16 en EU-LBT. Ensuite il faut aller régler quelques paramètres avec Betaflight Configurator via le connecteur microUSB qui se trouve sur le flanc gauche de l’appareil, facilement accessible. Comme d’habitude, cela ne prend que quelques minutes si vous connaissez la philosophie de Betaflight, un peu plus si vous découvrez l’outil. Les PID, les Rates, sont ceux de base de Betaflight, sans aucune modification.

Premier décollage

Le Velocity 120 est prévu pour des batteries 3S, mais aussi 4S ! Pour le tout premier vol de vérification, j’ai utilisé une 3S de 600 mAh 30C. Sans doute en raison de son poids plume, elle permet à l’appareil de décoller avec très peu de gaz, qu’il faut bien doser sous peine, en intérieur, de le coller au plafond ! Les commandes réagissent bien, la stabilité est rassurante, en mode Angle et Horizon, mais aussi en Acro. Le bruit du couple hélices et moteurs est moins strident que sur un Lizard105S de Eachine.

Et en immersion ?

C’est évidemment pour cet usage qu’a été pensé le Velocity 120. Je l’ai alimenté avec une batterie 4S 500 mAh 75C que m’a prêté EPS (62,8 grammes, soit un poids en ordre de vol de 160 grammes environ). L’OSD affiche de gros caractères – vous pouvez changer la police dans Betaflight si cela vous gêne. Le nom du pilote (callsign) est affiché, tout comme le mode de vol, la durée, la tension de la batterie, les indicateurs d’horizon. Un conseil ? Faites le ménage et retirez le superflu pour ne pas encombrer l’écran avec des valeurs que vous ne regarderez pas en vol. En revanche, ajoutez le RSSI, qui n’est pas coché par défaut, et qui fonctionne pourtant parfaitement. Notez que le XM+ n’offre pas la télémétrie vers la radiocommande.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

5 COMMENTAIRES

  1. Tres tres bonne initiative que ce regroupement de magasins RC pour un résultat des plus probant !
    Son prix justifie certainement cette chouette initiative même si ça “cogne” un peu…
    Bon, toujours cette batterie en guise de patin d’atterrissage… Je commence doucement à m’y faire 🙂
    Merci pour ce test Fred, il donne envie des les premières lignes ! Avec la certitude que tu as pris grand plaisir à piloter ce U4RC Velocity 120.
    “Bonjour ma banquiere préférée, je voudrai vous parler d’un projet….” Hi, hi….

  2. Quel dommage les hélices en 28xx, pas la place pour des 3 pouces ? Sinon le 4s avec des moteurs sous la barre des 13xx j’ai toujours une petite réticence, j’ai l’impression que ça ne tiendra pas dans le temps. Je me trompe surement mais bon.

    Par contre il est sexy celui là ! Et bonne idée ce rassemblement de shop pour faire une machine ! Merci pour le test Fred 🙂

  3. Excellent test Fred pour un nano vraiment sexy…
    Je vois pas trop l’intérêt de mettre des ESC de 28A… ça augmente probablement le prix de 20 euros… c’est ptet bien sur le long terme?
    Une belle petite machine! Je suis surpris par les PID d’origine, avec mes Emax 1106 j’ai du baisser les P à 18 pour éviter les vibrations à haut régime… mais c’est des 7500kv. Et bon je suis toujours nul en PID…
    @Wibration, j’utilise du 4S, avec des Sunnysky 6500kv, ça chauffe pas trop, mais ça tiendra peut-être bien pas longtemps, on verra. J’ai de la peine à atteindre trois minutes en 3S 550mAh Gaoneng… 4 minutes en 4S 650mAh Tattu. Elles ont l’air bien ces props, c’est quoi? Je trouve mes Gemfan Flash un peu agressive sur le rendement…

  4. @fred! Merci, Je trouvais qu’elle en avait le profile, elles n’ont pas super presse mais je les trouve plutôt bien, pour des 1106 trop agressifs 😎😎😎

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here