Examen théorique de télépilote : le programme

19
3847

Le futur examen pour devenir télépilote de drones, on vous en a déjà parlé (voir ici). Notez bien qu’il s’agit de l’examen destiné à pratiquer les drones à titre professionnel – pas de la formation pour l’usage de loisir. Cet examen vise à remplacer l’ancien « théorique ULM », peu adapté à l’univers des drones.

Pour les pilotes en activité ?

A ce que l’on savait déjà, une précision a été apportée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire : « les télépilotes qui sont titulaires d’un certificat théorique ou d’une licence de pilote d’aéronefs habités ou d’un titre militaire ou d’une autorisation spécifique et qui sont en activité chez un exploitant déclaré à la DGAC seront dispensés de réussir le nouvel examen, mais devront demander une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote ». Ce qu’il faut en retenir ? L’examen sera par conséquent nécessaire pour les pilotes qui ne sont pas en activité, même s’ils disposent de leur « théorique ULM » ou mieux.

En attendant la disponibilité de la procédure d’obtention, et en attendant aussi le 1er juillet, date de la mise en œuvre du nouvel examen, prenez le temps de lire ce qui est au programme (voir ici).

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

19 COMMENTAIRES

  1. bonjour tt le monde
    L’examen sera par conséquent nécessaire pour les pilotes qui ne sont pas en activité, même s’ils disposent de leur théorique ULM.
    perso je suis dans ce cas comme nombreux. toutefois la loi française n’a aucun texte de rétroactivité ou d’annulation pour cette disposition. quand bien même subrogée par la législation européenne il faudrait que cet examen soit européen et obligatoire a l’identique dans tous les pays de l’europe.
    bons vols

  2. Vu rapidement les 13 pages de tableau.
    J’ai compté 200 acquis à connaître.

    “Etre conscient que…”, “Déterminer le…”, “Savoir déterminer la…”, “Connaître le…”, “Responsabilité civile concernant…”, “Principes de…”, “Savoir définir la…”, “Notions de…”, “Savoir sélectionner le bon…”, “Prendre en considération les facteurs de…”, “Trouver le dispositif qui…”…

    Et puis on a les abréviations que tout le monde connaît : ESC, GYRO, MIAM, AFIS, SGS, CTR, EA, S4, GPS, CA, TBA, MAP, OACI, ISA, UTC, LMT, GLONASS, VFR, NOTAM, AIRAC…

    Bon courage.

  3. “L’examen sera par conséquent nécessaire pour les pilotes qui ne sont pas en activité, même s’ils disposent de leur « théorique ULM » ou mieux.”
    🙁 sympa pour ceux qui comme moi sont titulaire d’un théorique ULM depuis longtemps, mais qui cette année ne sont pas en activités dans une Prod.
    Heureusement que tu l’écris Fred, je vais pouvoir m’organiser.
    À la même époque l’année dernière j’avais vu le président de la fédération de drone civile, qui m’avait assuré que ce ne serait pas le cas…

  4. Et tous ces gens qui ont suivit des #$€ formations (pour un examen théorique dont l’inscription coutait 30€, je le rappelle) …Pôle Emploi sponso :), qui vont pouvoir recommencer… well done les gars !

  5. Plus qu’à attendre qu’Aérogligli propose une formation en ligne pour ce nouvel examen !
    J’ai bien fait de ne pas poursuivre le théorique ULM, je vais attendre celui ci sagement.

  6. bonjour à tous 🙂
    pfiouuuu ca rigole pas, mais pourquoi tant de haine pour cassé les gentils citoyens sans inquiété les crapules 🙂
    dites, SVP, il y a t-il un site ou un livre particulier pour réviser et manger tout cru ce prestigieux diplôme de pilote de ligne , heuuu pardon , de télépilote de ligne ?
    merci d’avance.

  7. On voit bien qu’au ministre la transition écologique et solidaire, on y connaît rien en aéronautique. La preuve : aucune connaissance sur l’aérologie et sur la météorologie n’est requise…
    Un ministère qui est donc principalement un mystère !!!
    Bon vols à tous.

  8. @MONIEZ Jean-Loup : Il y a tout de même tout un chapitre sur la météorologie, atmosphère et vent. Il y a peu de choses sur l’aérologie, mais bon, même si cela permet de comprendre la météorologie, c’est tout de même un peu éloigné du sujet…

  9. Bravo pour votre réactivité ! Nous, l’Unepat, avons également publié la nouvelle ce jour. Je qualifierai le programme théorique comme assez semblable au théorique actuel, hormis peut-être un peu plus de spécifités “avion” mais surtout avec un chapitre spécifique au drone civil en plus, se référant aux deux arrêtés de 2015.

    Par contre, il était prévu une épreuve pratique, et cela n’est pas du tout évoqué sur le site du ministère : avez-vous une info ?

    Michel DUFY
    Secrétaire Général de l’UNEPAT (Union Nationale des Exploitants Professionnels d’Aéronefs Télépilotés)
    Site Web : http://www.unepat.com
    Pafe FB : https://www.facebook.com/unepat/

  10. Aerofilms
    6 avril, 09:40 ·
    Regardez un peu (c’est pas long) comment se prennent des décisions stratégiques à l’assemblée nationale, portées par des incompétents notoires qui pour se faire un nom dans des commissions, foutent en l’air une industrie depuis 2012 avec des règles inapplicables que PERSONNE N’A LE COURAGE DE FAIRE APPLIQUER !

    La résultante de tout cela est que seuls prospèrent les malandrins qui s’affranchissent de toutes les règles et les entreprises rigoureuses crèvent les unes après les autres.

    Ce spectacle est PITOYABLE et illustre parfaitement pourquoi notre pays se porte aussi bien 😭

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=RUctibEM2Xw

    Mais pendant ce temps la ..

    https://www.helicomicro.com/2018/03/21/filmer-paris-en-drone-etre-arrete-puis-rien/

    Bons vols

  11. Michel DUFY, secrétaire Général de l’UNEPAT dit:
    “Je qualifierai le programme théorique comme assez semblable au théorique actuel, hormis peut-être un peu plus de spécifités “avion” mais surtout avec un chapitre spécifique au drone civil en plus, se référant aux deux arrêtés de 2015”

    Après comparaison ils paraissent effectivement semblables, et je pense que les personnes ayant passé le théorique ULM ou en passe de le passer s’y retrouveront, ce qui est plutôt une bonne chose…..
    Pour ceux qui ont déboursé près de 900 ou 1000€ dans un centre de formation leur ayant assuré la “Préparation” au brevet théorique, et qui vont devoir repasser cet examen, c’est pas vraiment une bonne nouvelle, mais la remise en question ne se situerait elle pas plutôt du coté de ces centres de formation et de leurs tarifs prohibitifs…!!??
    Pour ceux qui préparent déjà leur théorique ULM, je me pose la question si il n’est pas judicieux de continuer finalement à bûcher jusqu’à la mise en application de ce nouveau brevet…!!

  12. Et coté désobéissance civile, on fait comment pour la manif ?
    Le 14 juillet pourrait être sympa, avec des jouets à 25 euros c’est accessible à tout le monde ;0)

  13. Bonjour,
    J’ai du mal à saisir l’intérêt de ce nouveau brevet mis a part conforter l’activité des boites de formations. A mon sens un stage de deux jours expliquant les règles de sécurité, savoir comment les autorisations et savoir ou trouver les infos serait nécessaire et suffisant. Par ailleurs pour conduire une voiture il faut connaitre le code de la route et passer une épreuve pratique. Pourquoi n’y a t’il pas d’épreuve pratique ou au moins un stage pratique à valider pour le drone??

  14. Je voulais dire comment demander les autorisations et ou trouver l’info. Pour ma part j’ai passé mon théorique en candidat libre et je me suis entrainé avec Easy PPL. J’ai terminé le QCM une demi-heure avant la fin de l’épreuve. Coût total de l’opération 60 Euros… Du coût ayant le théorique je me suis inscrit dans une formation de para moteur.. ce ne sera plus possible avec le nouveau brevet de télépilote.

  15. “L’examen sera par conséquent nécessaire pour les pilotes qui ne sont pas en activité, même s’ils disposent de leur « théorique ULM » ou mieux.”
    Comment ils déterminent si l’on est en activité ? un n° de Siret suffit ?

  16. @Ben
    Je ne comprend pas non plus le terme de “pilotes en activité”. Concrètement qu’est-ce que cela signifie ?
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.