Gladius Pro, en approche chez Helsel EU

12
1850

Les robots sous-marins ont le courant en poupe ! Après le PowerRay de PowerVision (voir ici), sans doute le premier des « drones » aquatiques grand public, voici le Gladius Pro de Chasing Innovation, distribué en exclusivité par Helsel EU en France. C’est un engin étonnant destiné à la capture d’images sous-marines, capable d’atteindre une profondeur de 100 mètres ! Son rayon d’exploration horizontal est de 100 mètres également. Il est équipé d’une caméra 1/2.3’’ F2.8 capable de photographier en 12 mégapixels et de filmer en 4K à 30 images par seconde, et 1080p à 60 images par seconde. Les images sont stockées à bord sur une carte mémoire SD de 64 Go.

Plonger à 100 mètres ?

Parce que sous l’eau la luminosité diminue très rapidement avec la profondeur et les sédiments, le Gladius Pro est équipé de 2 projecteurs à LED de 1200 lumens chacun. Son autonomie est de 3h30 environ. Ses dimensions ? 43,2 x 27 x 11,4 cm pour un poids de 3 kilos. Il est pilotable à distance, en s’appuyant sur ses 4 hélices, avec l’aide d’un IMU qui permet de stabiliser l’appareil. Les informations de plongée sont agrémentées d’un capteur de profondeur et d’un capteur de température. Ainsi que d’une boussole, qui manque sur le PowerRay… Il est fourni avec une radiocommande prévue pour accueillir un smartphone. Lequel permet d’afficher le retour vidéo en temps réel.

Dérouler le câble…

Pas de miracle, la liaison entre le Gladius et son pilote est filaire, les ondes se propagent très mal dans l’eau. Pour être plus précis, la liaison est assurée par un câble à flottabilité neutre de 100 mètres entre le Gladius et sa bouée wifi. Cette dernière peut être placée à côté du pilote, ou bien jetée à l’eau : elle flotte ! Elle communique en wifi avec la radiocommande du pilote, jusqu’à une distance de 100 mètres (au mieux), avec une autonomie de 6 heures. La câble, capable de résister à 100 kilos de traction, est livré sur un enrouleur. L’app sur smartphone permet même de diffuser les images en streaming live. Il est livré dans une sacoche de transport avec de nombreux accessoires. Le prix ? Comptez 2300 € (taxes comprises). Quand ? Le Gladius est d’ores et déjà en précommande, avec une livraison prévue à partir de mai 2018… La page officielle du Gladius en France se trouve ici.

Deux vidéos promo

D’autres photos

 

12 COMMENTAIRES

  1. A choisir, les photos de la demoiselle en surface sont bien plus sympathiques que les videos verdatres sous l’eau…

  2. Bravo à Jean-Michel Marketing pour s’être senti obligé de coller une nana en string à côté de l’engin.
    Ca a l’air sympa ces petits bidules, mais je me demande bien qui peut acheter ça… Déjà que les mavic et consorts restent le plus clair de leur temps au placard, j’ose pas imaginer le taux d’utilisation de ces drones sous-marins !

  3. Là ! qu’un requin prenne cela pour une tortue et Hop un gueuleton à 2300€ taxes comprises … 🙂
    Dans l’eau trouble l’effet en sera vite limité; dans les vagues je crains les moteurs trop faibles; et de toutes façon au bord de l’eau l’image sur un smartphone est très mal visible …
    Question l’autonomie est-elle avec ou sans l’éclairage ? 1200 lumens = 100W fois deux = 200W qu’il faut tirer des accus !
    Mais pourquoi pas le concept à l’air de se développer et dans les eaux claires et peu profondes on pourra voir qq_chose si l’on a peur de mouiller sa GoPro 🙂

  4. @ FPV_67 : Essaie le PowerRay, la sensation est étonnante, l’eau trouble gênante mais praticable, on apprend vite à faire “vol” à 30 cm max du fond, les vagues n’ont pas d’effet passé 2 mètres de profondeur. Plus on pratique, plus on découvre comment s’en servir, comment contourner les difficultés. C’est encore clairement trop cher pour le loisir… Mais l’équipement Mikrocopter était très cher aussi, back in 2010 🙂
    Pour l’autonomie, elle est avec les LED allumées. Tu es sûr de ta formule pour la conso ? En LED, on est à 20 lm/W…

  5. OUPS 🙂 concernant les lumens c’est la conversion/équivalent Lumen/Watt sur de l’éclairage des lampes, pas la puissance consommée … Excuses j’ai converti un peu vite 🙁 Ma remarque est à oublier !

  6. @FPV_67, 1200 lumens, c’est pour éclairer une limace sous l’eau sinon ça correspond à rien en puissance, c’est que dale .. Je filme avec 20 000 Lumens aujourd’hui, là on parle d’éclairage sous-marin.

    J’ai utilisé il n’y a pas longtemps, un joujou comme ça sur une épave que je cherchais (-87m), et bien c’est ingérable, c’est bien pour faire des photos comme celle de la demoiselle ..

  7. @LE GALLAIS, trop fort !! Merci pour ton amateurisme éclairé ( 20 000 Lumens ).
    Amateurisme éclairé, Dictionnaire : Personne manifestant un vif intérêt dans un ou plusieurs domaines spécifiques de prédilection dans lesquels elle a acquis de grandes connaissances. Suis d’accord pour la demoiselle ..

  8. Une remarque qui n’a aucun rapport avec le sous-marin …
    Mais elle a l’air d’avoir tout un cul elle …
    On dit merci qui ? Merci Fred !

  9. c’est vrai qu’avec 1200 lm, on éclaire rien. pour ma part, je n’ai pas 20 000 lumen mais 2×7000 et déjà c’est limite.

  10. Soit la mer est devenu très sale à cause de l’activité humaine ou alors ce submersible fait des images de très mauvaises qualités et a priori très sensible aux courant, on peut parler de mal de mer … . Sous l’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.