Eachine QX65, le test

11
4248

Ce petit multirotor est un nouveau clone du Tiny Whoop. Il en adopte les principales caractéristiques : des hélices carénées, des moteurs brushed, un retour vidéo pour l’immersion. Sa dangerosité est proche de zéro : même lancé à pleine vitesse, il ne présente pas de risque pour les personnes. Bref, un appareil parfait pour s’amuser à la maison, avec des runs endiablés. Ca, c’est en théorie. Mais tous les clones de Tiny Whoop ne se valent pas, loin de là. Que vaut le QX65 ? Réponse dans cette chronique. Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Comme son nom l’indique le QX65 mesure 6,5 cm de moteur à moteur, avec de dimensions de 8,4 x 8,4 x 4,5 cm (hors antenne). Sa structure est très classique, fait d’un monobloc d’ABS souple comprenant un espace central pour le contrôleur de vol, un panier pour la batterie, des supports pour les moteurs et des protections d’hélices de type duct. Souple ? Oui, la structure est se tord facilement et revient en place, probablement pour absorber les chocs. Mais vues de côté, les protections d’hélices sont légèrement tordues. Le contrôleur de vol est un Beecore v2.0 de Eachine, basé sur un processeur F3, avec un connecteur microUSB pour les réglages. Bon point : ce connecteur est facilement accessible. La version que j’ai testée est dotée d’un récepteur radio compatible FrSky D8.

Suite du tour

Les moteurs sont des brushed de type 615 dont le KV n’est pas indiqué par la fiche technique. Ils entrainent des hélices tripales. Ils sont branchés sur le contrôleur de vol avec l’aide de connecteurs, donc faciles à remplacer. Les fils sont fixés le long des pieds avec de petits élastiques. Le panier de la batterie est prévu pour accueillir des modèles longs et étroits. La prise est une JST 1.25. A l’intérieur du QX65 se trouve un combo fait d’une caméra 700TVL de 130° de FOV associée à un émetteur vidéo 5,8 GHz de 48 canaux et 25 mW (compatible avec la réglementation française).

Fin du tour

Le combo FPV est protégé par carénage fixé avec 3 vis, avec un trou pour laisser passer l’antenne dipôle. Petit bonus : la caméra est fixée à la partie avant du carénage monté sur une charnière. La caméra est donc orientable avec le haut. Un peu, l’amplitude n’est pas énorme, de 5° à 30° environ. Le tout pèse 20,6 grammes sans batterie. Pour animer l’appareil, Eachine propose une 1S de type LiHV 3,8V de 250 mAh et 60C, qui pèse 6,6 grammes. Le pack que j’ai testé est le Standard. Avec le QX65 sont livrées 3 batteries, un jeu d’hélices supplémentaires, et un chargeur USB compatible avec les batteries à connecteur PST 1.25 ou PH 2.0 (une à la fois), Lipo (3,7V) ou LiHV (3,8V).

Avant de décoller

Appairer l’appareil ne prend que quelques secondes, avec une pression sur le bouton Bind du contrôleur de vol au moment du branchement de la batterie. J’ai associé le QX65 à la radiocommande T8SG de Jumper avec le profil générique. Le contrôleur de vol du QX65 est flashé avec le firmware Betaflight dans sa version 3.2.2. Pour terminer la configuration, il faut donc s’armer de l’outil Betaflight Configurator sur ordinateur de bureau, via la connexion microUSB. Les réglages sont très classiques, l’affaire de quelques secondes si vous êtes familier avec Betaflight. Un peu plus si vous le découvrez.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Je le trouve plus vif que l’Eachine E010S même équipé de motors insane et de lipos HV. Par ailleurs, si les constructeurs pouvaient adopter les mêmes connecteurs… Les ph1.25 semblent bien petits et fragiles.

  2. Une chose supplémentaire :

    vu qu’il embarque une Beecore v2, on peut donc souder un micro-buzzer dessus (0.7gr), l’activer sur un inter de la radio via Betaflight. Il y a 2 petits micro-points à souder (B+ B-, voir la photo, indiqué) mais il faut utiliser une bonne loupe pour souder les 2 mini-fils du Buzzer à la FC… C’est un peu sport mais on y arrive.

  3. Pour flasher le firmware du coup c’est un custom (vu qu’il y a pas de RSSI sur celui par rapport à la Beecore V2 seule) ou on peut flasher avec le même firmware que la beecore v2 normale ?

  4. @Seb, Wibration ne parle pas du récepteur, et j’ai la même question, vu que le FC est modifier, sera-t-il possible de le flasher avec une version “normale”?

  5. Oui Seb, ce que je veux dire c’est que comme la FC a un firmware différent de celui de la Beecore V2 vendu seule (vu que cette dernière récupère le RSSI du RX et pas celle du QX65) est-ce qu’on peut flasher tranquillou?

    Au pire je ferai version dans le CLI quand je le recevrai et je verrai bien 🙂

  6. Bonjour,
    Le combo caméra TX est il aussi performant que celui du E010S ?
    Quelle sont les différences majeures entre la FC du E010S et celle du QX65 ?

    Merci

  7. Sur BG, les moteurs en spare pour le QX65 indiquent du 68000 RPM, soit du 615 – 18 en moyenne : ces moteurs doivent avoir de la pêche.

    Il est aussi presque indispensable de virer le connecteur PH 1.25 pour le remplacer par un PH 2.0 pour plus de patate. Changer le même type de connecteur sur une Lipo / Lipo HV est super simple. Pas mal de mod sur Youtube pour expliquer comment faire 😉

  8. Les protections d’hélices tordues servent à générer une poussée supplémentaire lors de l’aspiration de l’air sur les coté. Vu de profil elles ressemblent à des ailes d’avions et créent donc une zone de dépression au dessus des bords pour faciliter le travail des moteurs et leur donner plus de pèche 😉
    Bon vol à tous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here