Les Side Force Generators (SFG), plus de détails

12
1496

Nous n’en sommes qu’aux débuts de la prise en compte des contraintes d’aérodynamisme dans le FPV, peut-être parce que la vitesse des vols n’était jusqu’alors pas suffisante pour que des améliorations soient pertinentes. Je vous avais présenté ici les Side Force Generators, des déflecteurs placés sous un racer pour améliorer son comportement dans les virages. L’auteur, William Thielicke alias Shrediquette, a essuyé de nombreuses critiques, principalement sur les réseaux sociaux.

Plus d’explications

William Thielicke vient de publier sur son blog des explications plus détaillées, à voir ici, pour mieux comprendre le principe des Side Force Generator. Pour inciter, aussi, des pilotes à essayer de les inclure sur leurs frames. Le maître-mot est « centripète » ! Les explications sont en anglais, mais elles sont assez faciles à comprendre, et illustrées. Il ne reste plus qu’à vous lancer dans des essais pour confirmer ou infirmer les travaux de William Thielicke. C’est le moment, la saison des courses est terminée, place à l’optimisation…

12 COMMENTAIRES

  1. j’ai du mal à comprendre la comparaison avec la portance créée par un aile d’avion.
    Pour l’avion l’aile est soumise au vent relatif donc offre un force centripète en inclinant l’avion dans un virage.
    Pour un quad les SFG sont soumises au flux des hélices, ce flux me semble invariant puisque hélices et SFG sont liés par la frame.
    A moins qu’à “haute” vitesse le vent relatif déforme le flux des hélices (on parle là d’une déformation 3cm sous les hélices !!) et change l’angle d’incidence du vent relatif sur les SFG. Suis septique.
    Faudrait essayer des SFG plus long pour sortir du diamètre projeté des hélices et subir le vent relatif créé par le déplacement du quad.
    Une idée ?

  2. “Il a essuyé de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux”… Mouais, faut pas oublier que c’est un précurseur dans les racer, un concepteur de génie qui a accès à de gros moyens de test (Soufflerie) et un pilote de compétition… Je suis plus tenté d’écouter quelqu’un comme lui que certains clowns sur “les réseaux sociaux” ! Un peu d’humilité…

  3. @ aiRVB : C’est intéressant de lire des commentaires très longs qui développent des argumentaires complexes, mais uniquement théoriques, face à Shrediquette qui mixe la théorie et les vols réels.
    Pour ma part, je ne prends pas position : je n’ai pas le bagage suffisant, ni en théorie ni en pratique ! 🙂 Mais je trouve les essais de Shrediquette particulièrement intéressants, tout comme ceux de Petit Soldat avec son aileron

  4. @Phil

    lorsque le drone tourne , la vitesse de rotation des hélices extérieures ne doit pas être la même que celles dans le virage .

  5. @delta il faut donc un différentiel comme sur les autos !!! Mais non car quand tu tourne avec ton quad les hélices intérieurs vont forcemment moins vite puisque que c’est cette différence de vitesse qui initie la rotation ( enfin c’est ce que je croyais)

  6. je n’ai pas bien compris la position des petites voilures . si l’angle n’est pas variable , ce serait des sortes de voilures inclinées verticalement ( le flux d’air principale vient des hélices ) qui exerceraient une poussée horizontale symétriquement ( vers le centre du drone ) . lorsque le drone tourne il y a un différentiel de vitesse de rotation pour les hélices entre intérieur virage et extérieur virage qui engendre un différentiel de poussée entre les deux voilures . c’est le différentiel de poussée qui engendre la force centripète . C’est ce que je crois avoir compris mais quand on regarde l’image de simulation on voit deux flèches noires dans le même sens , ce qui ne devrait pas être le cas si mon explication est la bonne . on devrait voir deux flèches noires en opposition avec des intensités différentes .

    donc là je ne sais pas trop .

  7. je viens de voir une image du drone avec ces petites ailes verticales ( donnée dans le premier lien ) et je crois avoir compris . quand le drone tourne sur la gauche ça crée un angle d’attaque avec la partie du flux d’air lié au mvt du drone qui passe sur la droite , ça induit un augmentation de portée sur la gauche . C’est la même chose sur l’aile intérieure au virage que celle extérieure ce qui explique les deux flèches noires dans la même direction . quand au profil vertical il doit être symétrique et sans angle d’attaque sinon ça augmenterait la trainée de l’ensemble .

  8. C’est loin d’être idiot comme idée ! mais cela doit changer les réflexes de vol…le point négatif, c’est le poids de ces “foils” … mais peut être pratique sur la glace…a tester…

  9. Ces ” dérives” sont là pour diminuer l’effet de glissement latéral du quad lors de virages à grande vitesse autour des flags (on parle de racer pas de quad pépère). Ils sont par contre gênant pour le FC sur le yaw et par la prise au vent météo.

  10. “Mouais, faut pas oublier que c’est un précurseur dans les racer, un concepteur de génie qui a accès à de gros moyens de test (Soufflerie) et un pilote de compétition… Je suis plus tenté d’écouter quelqu’un comme lui que certains clowns sur “les réseaux sociaux” ! Un peu d’humilité…”
    Merci airvb, je vais imprimer ce sentence et le monter sur mon mur 🙂
    Je comprends bien que il toujours manque une explication exacte de l’aérodynamique autour les SFG. Mais j’ai déjà fait des simulations et des mesurages. Alors je vais écrire une troisième article cet semaine sur mon blog. Merci pour votre intérêt !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here